En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Communautés

Paspébiac

Petite ville de la baie des Chaleurs où la concentration des habitants d'origine basque est l'une des plus élevées en Amérique. Une communauté très métissée avec ses ancêtres pionniers gascons, allemands, portugais, français, irlandais, écossais, anglais, bretons, lorrains, jersiais, normands... Bienvenue dans notre communauté !

Gérée par Lucie Delarosbil

4 blogs

15 posts

01/06/2015

Rejoindre

Articles récents de cette communauté

Une visite épiscopale en 1795

Une visite épiscopale en 1795

L’année 1795 débute en ces mots écrits par le prêtre missionnaire Louis-Joseph Desjardins, celui qui prit la place de Joseph-Mathurin Bourg, en 1795 et 1796. Le document nous fait part de la visite de Jean-François Hubert, l’évêque de Québec « sacré » le 29 novembre 1786 dans la cathédrale de Québec par monseigneur Jean-Olivier Bri
Miel au venin de Galibois

Miel au venin de Galibois

Dans les débuts de la généalogie, on aimait parler des « races » au Québec. Déjà en 1928, Auguste Galibois parlait des gens de Paspébiac comme si nos ancêtres étaient des dégénérés. Aussi dur d’oreille que tordu d’esprit, il nous appelait les « Paspillats ». Dans sa Gaspésie pittoresque et légendaire ou Les terreurs du Capita
Comme un arrêt des marées

Comme un arrêt des marées

Le 1er juin 2014, un formulaire de demande fut envoyé à la Commission de la toponymie du Québec pour officialiser le nom d’une plage à Paspébiac, la Plage à Norbert, nommée ainsi depuis au moins cinquante ans. Le lendemain, une page publique fut créée sur le réseau social Facebook dans la catégorie « communauté ». De nombreuses pers
Cul-de-sac à Paspébiac

Cul-de-sac à Paspébiac

Un jour, Paspébiac est devenue une petite ville. Avant, c’était un grand village. Dans ce village, depuis le début des années soixante, il y avait une plage qu’on appelait communément Plage à Norbert. Les gens qui la fréquentaient arrêtaient au Restaurant Chez Norbert, situé juste au coin sud-ouest de la rue Chapados, pour se garnir de
Zorionak à nos pionnières !

Zorionak à nos pionnières !

Félicitations ! Le pluriel du mot « zorion » en euskara, la langue des Basques, qui veut dire: joie, chance, bonheur. Quand la fin rime avec réussite, voilà les sentiments que l’on éprouve ! Zorianak à tous les généablogueurs du ChallengeAZ ! Zorianak à moi-même ! Zorianak à nos pionnières de Paspébiac ! Mon défi de juin de cette a
À la conquête de nos pionnières

À la conquête de nos pionnières

En Amérique, au Québec, on accorde une importance particulière aux « pionniers », ces hommes venus d’Europe, premiers migrants débarqués avant et après la « Conquête » de la Nouvelle-France en 1763. Cet événement, un des plus marquants de notre continent, concorde avec la fin de la Guerre de Sept Ans de l’autre continent. La derni
La première Lucie du village

La première Lucie du village

24 avril 1803 - Paspébiac Acte de baptême de Lucie Anglehart, la fille du pionnier originaire d’Allemagne, Jean-Baptiste Migkelharte, et de sa légitime épouse Anne Chapados, native de Paspébiac. Le vingt quatre avril mil huit cent trois, par moi / prêtre soussigné, ont été supplées les cérémonies du / baptême à Lucie née, le premie
Nos familles jusqu'en 1777

Nos familles jusqu'en 1777

Mes écrits sur les familles qui existaient jusqu'au premier recensement de Paspébiac. Le premier recensement 1777 - 75 personnes pour 16 familles Les enfants des premières familles Nos pionniers et pionnières Anne Chapado et Pierre Léon Roussi Jean Cronier & Agnès Rousseau (à venir) François Allain en quatre générations Jean Castillou & J
ZooMer - ZapPer - ZigZaGuer

ZooMer - ZapPer - ZigZaGuer

Dernier article d’une série de vingt-six, commençant tous par une lettre différente de l’alphabet. De l’introduction en A à la conclusion en Z, vingt-quatre extraits d’une étude du Recensement de 1831, dans notre région gaspésienne de la baie des Chaleurs. Dernier article d’une série. Pas de l’étude en tant que telle. Cette ét
Xénophilie de nos ancêtres

Xénophilie de nos ancêtres

Voici ce qui semblait le plus particulier par chez nous: l’ouverture d’esprit envers ce qui était étranger. Depuis longtemps avant l’arrivée de nos premiers pionniers, les pêcheurs basques, normands et bretons tenaient de bonnes relations avec les Gaspésiens des premières nations, les Micmacs. Dans la première moitié du XVIIIe siècle
Du restaurant à la plage

Du restaurant à la plage

Extrait du livre Les plages et les grèves de la Gaspésie « La plage à Norbert a pris le nom de Norbert Delarosbil, propriétaire d'un terrain adjacent. À l'est de Paspébiac, on accède à cette plage par un chemin de gravier qui fait face à la 9e rue (rue de la polyvalente). Plusieurs plantes de bord de mer et des fleurs des champs poussent
Année 1831 - Étude en cours

Année 1831 - Étude en cours

En 1763, devenue colonie britannique, la Nouvelle-France changeait de nom pour Province of Québec. En 1791, on divisait cette « province » en deux colonies: le Haut-Canada et le Bas-Canada. Le Haut-Canada était situé au nord des Grands-Lacs. Le Bas-Canada longeait le fleuve Saint-Laurent jusqu’au Labrador, incluant la presqu’île de la Gas
Le Bottin 752

Le Bottin 752

Ce nouveau bottin téléphonique, réalisé et édité en décembre 2012 par une équipe du cours « Initiation à l’informatique », nous renseigne encore mieux sur les grandes familles de notre région. Selon le nombre d’inscriptions des particuliers, les vingt premières familles, restent sensiblement les mêmes que celles déjà publiées d
Les Paspéyas, poème et chanson

Les Paspéyas, poème et chanson

En 1977, un poème était publié dans la Monographie de Paspébiac, un hommage à ses habitants: les Paspéyas. Voici ce qu'on avait écrit sur les origines de ce poème: Grâce à une heureuse découverte d'un ancien vicaire, M. l'abbé René Tremblay, curé de Saint-Bernard-des-Lacs, nous avons le plaisir d'offrir à nos lecteurs une poésie in
Nos familles d'hier à aujourd'hui

Nos familles d'hier à aujourd'hui

En ce qui a trait aux familles de Paspébiac, les documents officiels, disponibles et accessibles, débutent en 1773 dans les registres de Carleton. En 1987, l'historien Bona Arsenault avait compilé les mariages, naissances et décès de ce village de la Baie-des-Chaleurs et les avait publiés dans ses deux livres Les registres de Paspébiac : l'u