En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Lucie Delarosbil

Lucie Delarosbil

Québécoise. Native de Paspébiac. Diplômée de premier cycle à l'Université Laval. Baccalauréat en communications publiques & création littéraire. Passionnée de généalogie & paléographie. Bénévole responsable des périodiques à la Société de généalogie de Québec.

Ses blogs

Fouilles Trouvailles

Fouilles Trouvailles

Généalogie Paspébiac - Voyages réels & virtuels dans l'espace & le temps - Recherches sur les anciens & leurs descendants - Découvertes dans les vieilles dates d'ici & d'ailleurs, de la baie des Chaleurs au Pays Basque, en Amérique & en Europe.
Lucie Delarosbil Lucie Delarosbil
Articles : 256
Depuis : 23/08/2010

Articles à découvrir

Chute libre

La suite de Regard franc, troisième partie de Sauvage déréliction , la finale ! Chute libre cette vie de soie noire, parsemée de trous et de cailloux, une longue passerelle où s'enrobe la nuit, un horizon solaire rallume la lueur de tes yeux, les fleurs s'éveillent avec l'invisible du vent tes soupirs éloignent les espoirs anéantis, les dé

Questions de Horth, Hurt, etc.

En 2011, les Horth représentait la première grande famille à Paspébiac. Il est fort probable qu’elle le soit restée comme en 2015. Selon le généalogiste Bona Arsenault, l’ancêtre des Horth de Paspébiac est John Horth, né en 1754, peut-être en Allemagne à cause de la consonance de son nom, marié à Québec avec Louise Mailly en 1780

Mémoire vive

Tel que promis hier, mon livre Sauvage déréliction , la première partie. Mémoire vive je renais dans une espèce de sommeil machinal, le noir et le blanc compagnons de mon passage, coincés avec les hontes anodines, je reviens au monde la lourdeur sur mes épaules, ce drôle d'éveil accapare mes paupières de sensations nébuleuses rêveries,

L'oncle de Gérard D. Lévesque

Joseph-Emile Lévesque semble avoir été le troisième résident de Paspébiac à s’être engagé pour participer à la Première Guerre mondiale, neuf mois après ses débuts. En effet, le 28 mai 1915, il signa sa demande et passa les tests requis. Le tout fut approuvé le 17 juillet 1915. Dans sa demande, il est écrit qu’il était né le 21

Léon Roussy à Québec, 1752-1759

Ces extraits ont été tirés sur le site de la BAnQ. Des images ont été numérisées. Pour consulter extraits et images, il suffit de cliquer sur la date qui précède chaque texte. 1752 - 11 octobre - 17 octobre Procès de Étienne Dacier (Dassier, Dassié), capitaine de navire commandant le navire «le Cézar», contre Léon Roussy, à propos

Sauvage déréliction

Cette année la Semaine de prévention du suicide débute le 4 février, jour du suicide de mon frère en 2005. Elle se termine le 10 février, jour du décès de mon père en 2012. Parler du suicide sauve des vies est le thème de la semaine. Moi, ce que je pense de la prévention, j’en parlerai peut-être un jour dans un livre. Je le souhaite.

Une date de mariage mémorable

Nom : Angélique Cyr. Née le 24 décembre 1779, à Paspébiac, elle était la troisième de huit enfants. Ses parents : Charles Cyr et Geneviève Langlois, mariés vers 1770. Née le 1er juin 1753, à L'Anse-aux-Canards, deuxième de dix enfants, sa mère était la fille du pionnier Pierre Langlois et d'Anne Huart, cette dernière étant la fille

Une tournée de François Demers

François-Xavier Demers est né le 22 mai 1791 à Montréal, le fils d'Alexis et de Catherine Roy. Il a été ordonné le 9 octobre 1814 et devint aussitôt le vicaire de Chambly. Puis, de 1815 à 1819, il remplaça notre missionnaire Painchaud à Bonaventure. Il parcourut la Baie-des-Chaleurs d’Ouest en Est, jusqu’à Pointe Saint-Pierre. Il si

Regard franc

La suite de Mémoire vive, la deuxième partie de Sauvage déréliction . Regard franc tu es comme l'étang, sombre et paisible, le silence c’est la nuit dans ta nature volcanique tu écoutes les couleurs des êtres qui t'entourent et te frôlent, même les absents t'envoient des signes de leur frénésie douteuse, ton regard demeure limpide comm

Hypothèse de l'origine des Michel

À Québec, le 5 avril 1690, un Olivier Michel était cité témoin au contrat de mariage de son beau-frère Jean Cauchon. Le 1er mars 1695, il vend à Québec un emplacement de terre à Guillaume Dupont, tailleur d’habits, marié à sa fille Marie-Madeleine depuis 1693. Le 19 octobre 1698, il est cité témoin au contrat de mariage de sa belle-s