Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
AR.NO SI

AR.NO SI

Philosophe inquiet, poète infidèle, chercheur en écritures. 55° 27' E 20° 53' S

Ses blogs

Les Restes du Banquet

LA PHRASE DU JOUR. Une "minime" quotidienne, modestement absurde, délibérément aléatoire, conceptuellement festive. Depuis octobre 2007
AR.NO SI AR.NO SI
Articles : 5911
Depuis : 22/10/2007
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Et un crayon

– Tu es exilé sur une île déserte et sans librairie. Tu ne peux emporter qu’un livre. Choisis-tu le Guide des égarés de Jean d’Ormesson ou le Manuel de survie sur une île déserte de Denis Tribaudeau ? – Je choisis mon agenda.

Au fond, c’est mieux

– Ils sont laids, méchants et tellement arrogants, je ne me reconnais pas dans ce monde. Et la baudroie abyssale replongea, déçue par ceux qu’elle avait pris pour des dieux.

Répétition et répétition

Être soi-même, scandent-ils comme un cri de ralliement et, dans le même geste, ils se dupliquent à l’infini.

Attractions législatives

Franchement, ils sont comiques, tous, de gauche à droite, et on aurait tort de ne pas rigoler parce que dans trois semaines, on va pleurer.

Élections législatives

En lisant le journal ce matin j’apprends que la fourmi panda femelle – surnommée “la tueuse de vaches” – est en fait une dangereuse guêpe sans ailes. J’ai honte, mais la seule lecture de ce titre me réjouit infiniment plus que celle des pages ‘idées’ de tous les grands quotidiens réunis.

Géographie mentale

Ma perception est depuis longtemps structurée par l’horizontale de l’océan et la verticale de la montagne, inscrivant précisément mes représentations dans la croix d’un viseur. Cela aurait pu donner un serial sniper ou un géomètre bâtisseur, plus prosaïquement, cela a fait de moi un nageur paresseux et un randonneur désorienté.

À vos désordres

L’ordre nuit-il à la liberté ? Vous avez 4 heures. L’usage du dictionnaire est interdit, mais vous pouvez téléphoner à un cohabitant.

Maltraitance nocturne

Il me maltraite et m’épuise. Chaque soir, parce que je ne suis pas rancunier et veux lui donner une nouvelle chance, je le retrouve avec bonheur et paix, mais rapidement, il me tourne le dos et se refuse à moi. Alors, presque chaque nuit, le même combat reprend. Je demande et j’implore, je prie et supplie, et je m’énerve, et je m’acharn

Législations électives

Comme les lacets, elles se font et se défont, les lois ; comme les lacets, elles ne doivent être ni trop lâches ni trop serrées ; comme les lacets, elles témoignent d’une ingéniosité sadomasochiste ; comme les lacets, quand elles sont mal nouées, on a vilaine allure. Au fond, on les aime les lois, on les réclame et les acclame. (Alors sa