Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Isabelle, émerveilleuse

Isabelle, émerveilleuse

poésie; nature; émerveillement; photo; oiseaux; sagesse; fleurs; ruisseau; arbres;

Ses blogs

L'écoute s'il pleut

Invitation à l'émerveillement, la sagesse et la poésie de la vie
Isabelle, émerveilleuse Isabelle, émerveilleuse
Articles : 446
Depuis : 10/05/2017
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Haïku des lys

Haïku des lys

L'or du soir ruisselle Sur les lys blancs Eclosion du crépuscule Rêverie du 19 juin 2022
Récoltes d'été (5) : Comme des perles glissant d'une ficelle

Récoltes d'été (5) : Comme des perles glissant d'une ficelle

« Je pense que les jours les plus beaux ne sont pas ceux où il se produit un événement splendide ou extraordinaire, mais ceux qui nous apportent des petites joies simples l'une à la suite de l'autre, comme des perles glissant d'une ficelle. » Lucy Maud Montgomery, Anne et la maison aux pignons verts Récolte en vrac du 16 juillet 2022 Note :
Quelques instants au jardin

Quelques instants au jardin

Quelques instants au jardin L'éclat joyeux des dernières hémérocalles Une abeille charpentière sur un dahlia du potager Deux papillons tourbillonnant dans une ronde folle Une fauvette à tête noire zinzinulant dans le cerisier Les marguerites épanouies au soleil La quiétude de ce temps d'arrêt Le merle qui se pose quelques secondes dans le
Récoltes d'été (3) : Un papillon peut sauver une vie

Récoltes d'été (3) : Un papillon peut sauver une vie

Un papillon peut sauver une vie.[...] Quand je voyais un papillon blanc voleter au-dessus des fleurs, hésitant, cherchant son chemin dans un labyrinthe d'air, se cognant à des murs invisibles et soudain s'élevant très haut dans le ciel, j'étais aussitôt guéri de toute mélancolie. […] Dans la guerre depuis toujours menée entre notre âme
Récoltes d'été (2) : L'herbe repousse sur les terres brûlées

Récoltes d'été (2) : L'herbe repousse sur les terres brûlées

« Regardez comme il fait beau aujourd'hui, chaque jour je m'enivre de la beauté du monde. Bien sûr il y a la mort, le chagrin, le mauvais temps, la Toussaint, mais la vie reprends toujours le dessus. Il y a toujours un matin où la lumière est belle, où l'herbe repousse sur les terres brûlées. » Valérie Perrin, Changer l'eau des fleurs Ré
Trouver mon juste temps

Trouver mon juste temps

« Se libérer de la tyrannie du Faire. S'il y a eu l'âge du Faire, c'est maintenant le temps de l'Etre. Juste Etre et Etre juste. » Laurent Muratet Je cours. Partout. Tant de choses à faire. Plus j'en fais, plus la liste s'allonge. Je cours. Dans ma tête aussi. Tout va trop vite. Le monde tourne trop vite. Sensation d'être submergée. Prisonn
Des hauts et des bas

Des hauts et des bas

Des hauts et des bas phases de lune tantôt ombre, tantôt lumière je me sens si fragile parfois dans mon humanité trouble comme l'eau agitée au fil des marées un peu trop çi, pas assez ça … si forte aussi quand baignée de lumière j'embrasse la vie à pleine bouche comme une friandise entre la joie et la tristesse sans cesse je pendule de
Récoltes d'été (1) : Accueillir la lumière

Récoltes d'été (1) : Accueillir la lumière

« Pressés ? Ralentissez entre deux pas. De manière subtile. Encore un peu. Entre ces micro temps. Découvrez l'infini. Faites la même chose entre deux respirations. La lumière du matin des mondes. Le jaillissement et la fraîcheur de la naissance éternelle. Aller rencontrer la solitude. Le silence. Pour ressentir que nous ne sommes pas seul.
Dans le bleu du ciel

Dans le bleu du ciel

Ce matin, j'avais un grand besoin de douceur, alors je suis partie me promener dans le bleu du ciel, goûter sa quiétude et sa lumière. Quelques nuages épars fredonnaient la chanson du beau temps. A mes pieds, l'Essonne courait en vert feuillage et bleu ciel sous les nénuphars jaunes. J'ai salué un Calopteryx perché sur une feuille de cornoui
Récoltes d'été (4) : Décorer nos cœurs 

Récoltes d'été (4) : Décorer nos cœurs 

« On devrait vider nos cœurs comme on vide une vieille malle. Se débarrasser des tristesses qui débordent, des regrets trop poussiéreux qui embrument nos lendemains. On devrait décorer nos cœurs de couleurs vives et chaudes, oublier le gris des années de pluie et accrocher un soleil au-dessus de nos portes. Chaque matin , poser notre main s