Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
HélèneMêmesi

HélèneMêmesi

Même si je suis repartie en mère, je reviens souvent sur Terre. Des mots, des images pour se souvenir avant d’oublier, pour partager des lieux, des liens dans l'ère du tant, l'air de rien. Page Facebook : "Même si".

Ses blogs

Même si...

Même si je suis repartie en mère, je reviens souvent sur Terre. Des mots, des images pour se souvenir avant d’oublier, partager des lieux, des liens dans l'ère du tant, l'air de rien. Les textes et contenus de ce blog constituent une oeuvre originale et sont soumis au droit d’auteur. Ils ne peuvent être reproduits sans une autorisation écrite préalable.
HélèneMêmesi HélèneMêmesi
Articles : 70
Depuis : 02/05/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Même s'il est là

Même s'il est là

Je l'ai rencontré vers 16 ans. J'ai d'abord été dans la découverte. L'exploration. L'apprentissage. Quand j'ai quitté le nid familial, je suis partie avec lui. Cela rassurait tout le monde en quelque sorte. Je partais et je n'étais pas vraiment seule. Je savais qu'il était là. J'allais et venais avec lui. Dans mes 18 ans. Dans mes balbutiem
Même si les bars sont fermés

Même si les bars sont fermés

Les bars sont fermés. Depuis plus de quatre mois maintenant. Pour retrouver des lieux-des liens, je me barre parfois dans les recoins de ma mémoire. A l'occasion d'une balade dans le temps, j'ai reconstitué la carte mentale de mes bars. Figurez vous que j'en ai eu l'eau à la bouche. J'étais à la limite de me ruer devant n'importe quel troquet
Même si vous m'avez manqué

Même si vous m'avez manqué

Vous m’avez manqué ces derniers temps Trop absente pour que vous vous présentiez à moi Trop absorbée pour vous retrouver sous d’autres toits Happée j’étais, toujours en mouvement. Je vous ai cherché en vain, encore Alliez-vous bientôt me revenir ? Jusqu’où irais-je pour vous recueillir ? Je ne parvenais point à vous trouver alors.
Même si je pars

Même si je pars

Je pars. Je quitte la maison construite par tes parents, cher grand-patriarche. La maison dans laquelle vous avez construit vos derniers pans de vie, chers aïeux. La maison dans laquelle j'ai voulu construire de nouveaux projets, cher quatuor. Je pars. J'ai cru, ou voulu croire, en un retour aux sources. Dans la maison des aïeux. Puis, j'ai décr
Même si tout est à l'arrêt

Même si tout est à l'arrêt

Arrête de... j'avais envie de dire ça à l'annonce du nouveau confinement. Arrête de... Comme le dit si bien ma grande copine de vingt ans d'âge. Arrête de...déconner. Arrête de blaguer. C'est pas vrai. J'y crois pas. Encore. Arrête de... Alors tout s'arrête à nouveau ? Dans ce marasme sans fin. Ce puits sans fond. Ce monde sans fard. Dep
Même si tout va vite

Même si tout va vite

Il est encore temps De suspendre nos vols Sans pour autant Rester cloués au sol Elle est encore tant Notre planète Terre Dans nos vies en jachère Si promptes aux mouvements Il est toujours temps De délaisser nos écrans Levers nos yeux au ciel Et négliger tout ce fiel Elle est toujours tant La légèreté de nos enfants Pour déployer nos aile
Même si nous voyons à travers

Même si nous voyons à travers

Nous voyons nos libertés entamées. Nous voyons des coups pleuvoir. Nous voyons des corps vaciller. Et nous n'aurions plus le droit de voir ? Nous ne voyons plus rien. A travers des nuages de gaz lacrymo. A travers nos larmes. A travers la foule. A travers, toujours à travers. Et vous n'avez rien à voir dans ces affaires ? Nous ne voyons plus qu
Même si tout bouge

Même si tout bouge

La vie et ses pas de côté. Côté pile ou face. Face à soi. Soit dit en passant. Passant ici ou là. Là où le corps va. Va savoir. Savoir vivre. Vivre et voir. Voir venir. Venir voir. Voir sa réalité en pleine face. Face aux choix. Choix d'un lieu. Lieu d'ancrage. Ancrage et blocages. Blocages et levée des freins. La vie et ses cycles. Cycl
Même s'il faisait nuit

Même s'il faisait nuit

[Ce billet sous forme de métaphore filée et de mots-maux est un écrit de solidarité comme d'autres billets écrits ici ou là. Il ne s'agit pas d'un témoignage] Nous sortons de nos lits. Nous débordons jours et nuits. Nous n'en pouvons plus des dos qui se tournent. Des courts dos. L'inondation a été lente ou brutale. Nous sortons de nos lit
Même si tu le sais déjà

Même si tu le sais déjà

Un jour, tu sauras choisir ton moment pour être. Au dehors. Au monde. Mais je le sais déjà. Regarde, j'ai vu le jour. Je vais ici et là. Avec toi. Un jour, tu sauras le soleil qui se lève à l'est, derrière la colline. Mais je le sais déjà. Regarde, le soleil me lève et me dépose au grand jour. Un matin, tu sauras le jour qui se lève et