Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
vincent auteur

vincent auteur

Auteur de mots, poètes, écrivain. Je me promène au fil de mes idées, au fil de mes pensées !
Tags associés : ecrits, haiku, nouvelle, pensees, poeme, poemes, roman, textes

Ses blogs

Vincent Zochowski auteur

Je joue avec les lettres, avec les mots. Bienvenue dans mon univers !
vincent auteur vincent auteur
Articles : 329
Depuis : 26/04/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

N'est-il ?

N'est il pas temps de partir à l'envers, De le remonter envers et contre tous, De repartir à l'aventure, histoire de recroiser, Ces chers aventuriers d'un monde, Qui nous échappe. J'ai pris le train ce matin, pour un voyage à l'envers du temps. N'est-il pas temps de rejoindre ces chers ancêtres, Les doigts sur la vitre, un au revoir au présen

Tableau noir et école buissonnière

Déjà écoulées, les vacances d'été puisent dans nos souvenirs, Pluvieux le temps, triste à penser, le cartable rempli , Les yeux hagards, tournés vers ma mère, Un pas devant l' autre, Au grand regret des semaines écoulées, La joie des colonies, des jeux de ballons, Dans les souvenirs à jamais enfouis, Le retour, la senteur de la craie, L

Méli mes mots

Le vent me souffle un air méconnu, Soulevant les affres d'une vie immobile, Je surveille les allées et venues, D'entre tous et toutes, aurais je déjà reconnu, Ce silence me sied à merveille, Je parcoure, je regarde, je veille au grain, Rien n'y fait , aucunes lettres, rien, De couleur bleu ou jaune, arc en ciel ou en soleil, Le vent me souffle

Enfants

Et trois petits pas Et trois petits sauts, soleil Tendres jeux d'enfants

Eté

Un beau soir d'été A la lumière des néons Je voudrais la rejoindre
Sans lui

Sans lui

Le vieux bâtiment en briques rouges, son atelier. Dehors, le vent suit son cours. Sur la marche, des roses Un simple bouquet, merci. Une pluie glaciale. Je le revois, essuyant ses lunettes, râlant. Les souvenirs se dispersent au vent. Je l'imagine, Son métier, son savoir-faire, Puis, une lueur. Un regret, pas un oubli. Un au-revoir sur le perron
Porte

Porte

Une simple porte, Vieille bâtisse envahie, Bois, feuilles, branches

Temps

Les années ne comptent, Les rides voyagent à travers, Où se trouve le temps

Rouge sombre

J'ai navigué en des terres inconnues, Loin de toutes ruptures, Etranger à mon âme, Le miroir me faisant face. J'ai navigué loin de toutes contrariétés, Ebahi par ces moments intimes, Soucieux d'un bien-être subtil. J'ai navigué sur des mers enivrantes, Si prêt du but, Poétiquement rimailleur Je suis d'humeur rouge sombre, Eternellement, e

Nos yeux

Tes lèvres en cœur, Soupirs au longs désirs, Nos yeux se ferment