Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
pjtg

pjtg

poésie et images & linogravures, peintures, dessins, encres et txt poétiques, en liberté.

Ses blogs

Le blog de pjtg

arts graphiques et poésie
pjtg pjtg
Articles : 1562
Depuis : 06/04/2012
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Des fleurs

Des fleurs

« C'est le printemps viens-t'en Pâquette Te promener au bois joli » Apollinaire 9 dans le dé z 'ordre Elle s’est écartée la belle En écoutant Alain Leprest Elle tente de se faire la belle Mêm’ si elle n’est pas si preste De l’ombre elle veut s’échapper Aller vers le soleil là-haut Entre le mur et le houppier Un chemin en l’air
Au bord de l’Huisne

Au bord de l’Huisne

Balade onzième Ballade très haine La Velue L a Velue d'où est ell' venue Elle hante rives et pentes De la rivière par ses crues Au fond d'une ruine en attente Depuis l'arche elle se tapit Dans son repaire une caverne Elle se fait oublier mais oui La légende est mise en berne Elle peut jaillir et tuer Elle peut reprendre et noyer Poils dehors s
Pjtg reçoit S J

Pjtg reçoit S J

Trente et septième envoi L’hiver Dévorer des yeux Dévorer l’amour Dévorer la vie Dévorer la poésie Dévorer l’artiste, me dévorer moi-même Dévorer le rideau de ma chambre Ma chambre je la dévore et je m’endors et je ronfle si fort que je déclenche une avalanche de neige blanche qui m’embrasse et m’enlace. La neige me parle d
 Balades et Ballades 22

Balades et Ballades 22

22 et vint Vingt deux Comme vingt et vingt deux L a file plonge c’est la nuit Les autos mobiles s’enfuient Vers les devers qui nous vérifient Et les revers qui nous envient Envie de rien envie de tout Le bon gros chien fait son toutou La science dit et fait son trou Dans les cervelles qui sont floues Les trous dessous les vieilles villes Oubli
Dans l’atelier

Dans l’atelier

à Saint CénEri- le Gérei NEuf SEntes Marches de la Sarthe Marionnettes sur le fil Pensent neurones en profil Elles pansent sur les cassures Les regards miroirs sans censures Elles déploient sur le morfil Des épées avides et viles Des jours ordinaires produits Des commissaires aux écrits Des dévidoirs tisseurs de nuits Et de semaines et puis
Au bord de l’Huisne

Au bord de l’Huisne

Balade treizième La velue Le retour Point d’interrogation À la Ferté Bernard la Velue fut occise Par Amaury qui voulu délivrer Adette Sa belle qui était séquestrée par la bête Qui ELLE attendait à la sortie de l'église Avec l'aide des bonnes fées un jeudi saint Amaury réussit après plusieurs essais À estourbir l'horrible monstre si
Sansonnets 14

Sansonnets 14

Liquidambar styraciflua et sturnus vulgaris ou liquidambar vulgaire et étourneau commun U n sansonnet perché sur un liquidambar Crie chante et souffle boulevard de Monthéard Il s’étonne et questionne que font ces perchoirs Venus d’on ne sait z’où perdus dans ce terroir Qui se souvient de Christophe et de ses galions Le copalme d’Améri
Pays sages trois

Pays sages trois

17 dix sept Nouveaux anciens Anciens et nouveaux L es portes majuscules Se posent ventricules Offerts à tous les vents Sur les monts et les ans Elles règnent signant De leurs traces fortuites Les reliefs et leurs dents Les bouches inédites Les mélodies actives Et les poèmes forts Qui se tissent aux rives Des rus et des efforts Quand les plumes
Animaux en ballades

Animaux en ballades

Troisième rendez voUs BUbo scandiscus et aUtres beaux ailés M a cousine Athéna Mes consœurs mes égales On voudrait de ce pas Convoquer sur l’étal Une chambre d’élus Où nous serions des voix À compter sans sur plus Faire entendre nos lois Équité est le mot Que nous voulons faire ouïr Sans que ce soient les faux Qui tuent car ils font
Pasquarelles d'oeufs

Pasquarelles d'oeufs

Treize Très ze Trait ze(n) L es fleuves et les veines S’abreuvent sur les plaines Que parcourent les reines Nées dans des eaux sereines La scène se dessine Au long des mains câlines Sur de belles collines Loin des villes usines Les rues et les artères Mobilisent et errent Au creux des frais vallons Où vont des étalons Où chantent des oise