Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
pjtg

pjtg

poésie et images & linogravures, peintures, dessins, encres et txt poétiques, en liberté.

Ses blogs

Le blog de pjtg

arts graphiques et poésie
pjtg pjtg
Articles : 1647
Depuis : 06/04/2012
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Dans l’atelier

Dans l’atelier

à Saint CénEri- le Gérei vingt et deuxièEme SEntes normandes L a buée se fige au soir Quand le verre se fait gloire De voir et de savoir Ce qui se cache au noir Quand les doigts ont lâché La dernière lampée Que les mots se sont tus Et que les sons s’engluent Et puis les soupirs glissent Les mouvements se lissent Sur les tissus froissés
Animaux en ballades

Animaux en ballades

Trente et cinquième rendez vous Mantis religiosa Mante religieuse L a mante religieuse Se fige et enregistre Les regards des suiveuses Éviter les sinistres Tenir la distance clôt Le débat entre bêtes Les fenêtres tantôt Ajoutent à la fête Le menu est parfait Pour qui sait bien attendre La flotte des distraits Ajoute au menu tendre Les mâl
Aquarelle ter

Aquarelle ter

Minée mais oui Minée mais non Minée mais nom : seizième flux L a langue piquetée Avance sur la lande Délogeant les fasciés Des animaux en bande Le fleuve pailleté Circule sur les flancs Des torchères mouchées Une feuille essorée Allume des concerts Qui viennent maculer Les bornes faux repères Un visage maquillé Se fige et enregistre Le
PJTG reçoit Stéphane

PJTG reçoit Stéphane

saison deux PJTG ouvre ses pages Au large Les vagues me serrent dans leurs bras elles dansent pour moi Je suis debout sur le bateau matelot médusé Une voix m'interpelle c'est ma voix à moi la voix des vagues ma propre voix. Album: Thomas Fersen - C'est tout ce qu'il me reste Texte : Stéphane Juglet / photos et choix musical : tg
Aquarelle ter

Aquarelle ter

Minée mais oui Minée mais non Minée mais nom : quatorzième flux Q uand dansent sur les yeux Des regards incendies Que des fleuves trop vieux Taisent dans de vieux nids Les forts étés éteignent Les mystères fontaines Creusant les lits qui saignent Les vases croûtée règnent Et fondent des creusets Aux morsures extrêmes Lèvres dents vampi
Dans l’atelier

Dans l’atelier

à Saint CénEri- le Gérei vingt et troizièEme SEntes normandes S ur les buées qui planent le soir Les servitudes vont s’asseoir Dans l’ombre grise au coin du bar Une belle se fait doux espoir Les liqueurs coulent dans le noir Le givre creuse les mémoires Et les langues comptent l’espoir Des bêtes peuplent le bizarre Contes offerts depui
Aquarelle ter Minée mais oui Minée mais non Minée mais nom : quinzième flux

Aquarelle ter Minée mais oui Minée mais non Minée mais nom : quinzième flux

Minée mais oui Minée mais non Minée mais nom : quinzième flux Q uand descendent des ciels Bleus des effluves telles Que les yeux se font creux Retournés vers le peu Qui existe dans ceux Qui croissent sous ce jeu Effervescences vœux Des jours qui sont essieux Les roues des trop venus Enfournent dans les crues Des eaux et des poisons Des flous
Animaux en ballades

Animaux en ballades

Trente et sixième rendez vous Mantis religiosa Mante religieuse & prélude et errances L ’amante religieuse Essaie sur les rieuses Ses espoirs de succès Le bon choix fait effets La rente séditieuse Offre par les regards Des scènes malicieuses Qui retardent les fards La mante religieuse N’a que ce nom malin Pour dire sa belle faim Sans être
Ciels

Ciels

Ciel seize Horizons Multiples S ur les clignements argentés Se meuvent des sillages doués De pouvoirs insondés forgés Dans l’éphémère imaginé Par des esprits ou des ardeurs Qui surprennent les yeux sans heurts Mais avec des suggestions fières Qui sont de nouvelles frontières Le promeneur se laisse prendre Et aperçoit sur les méandres
Dans l’atelier

Dans l’atelier

à Saint CénEri- le Gérei vingtetunièEme SEntes normandes L es éclats de lumières Sur les écrans brouillés Écrivent sur le verre Des souvenirs mouillés Les liqueurs se mélangent Ouvrant sur les rebords Des images qui changent Les portraits en accords Souvenirs ou dessins Des visages des mots Réverbérés en vain Sur les parois sursauts D