Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
joël jégouzo

joël jégouzo

"L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch). C'est à explorer ce sens que ce blog s'emploie...

Ses blogs

La Dimension du sens que nous sommes

"L'Histoire, c'est la dimension du sens que nous sommes" (Marc Bloch) -du sens que nous voulons être, et c'est à travailler à explorer et fonder ce sens que ce blog aspire.
joël jégouzo joël jégouzo
Articles : 1604
Depuis : 19/05/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Topographie, Benoit Colboc

Topographie, Benoit Colboc

Le vieil homme s'est pendu. Libre enfin de ses défaites. Je ne dirai pas lesquelles. Pas tout de suite. Recouvrant paradoxalement une sorte de dignité à pendre comme un porc à l'abattoir, au bout de sa corde. Le vieil homme, c'était un nom dans la campagne. Un monsieur respecté. N'imaginez pas un fermier : un administrateur plutôt. Ne rêvez
Tremble, Benoit Colboc

Tremble, Benoit Colboc

« La main sur l'autre pour l'empêcher de battre »... Du tremblé de l'enfance au tremblement du vieillard. Non : plutôt au tremblement de l'adulte enivré. Toujours saoul. Dans le brouillard. Troublé. Pas même quand l'habitude. Fou peut-être. Aliéné. C'est cela, oui, aliéné à cette main qui ne cesse... Comme l'empan qu'on ne commande pl
Pas dormir, Marie Darrieusseq

Pas dormir, Marie Darrieusseq

Non pas « ne pas » : pas dormir. Qu'il faut peut-être entendre en effet dans son adresse enfantine. To Die, to sleep... viendrait trop tôt, trop vite clore une vie d'insomniaque. Pas dormir. Ne pouvoir jamais s'absenter ni se reposer. Mais en qui, que la formulation enfantine donnerait à entendre ? Ne pouvoir jamais s'absenter. Demeurer Prison
Et si je suis désespéré, que voulez-vous que j'y fasse ?, Günther Anders

Et si je suis désespéré, que voulez-vous que j'y fasse ?, Günther Anders

«La tâche morale la plus importante aujourd'hui consiste à faire comprendre aux hommes qu'ils doivent s'inquiéter et qu'ils doivent ouvertement proclamer leur peur légitime». Peur du réchauffement climatique, quand le CNRS annonce qu'il sera pire que prévu en France. Peur du climat politique, quand la classe politique française a glissé p
L'obsolescence de l'homme, Günther Anders, T. II, Sur la destruction de la vie à l'époque de la troisième révolution industrielle...

L'obsolescence de l'homme, Günther Anders, T. II, Sur la destruction de la vie à l'époque de la troisième révolution industrielle...

Il faut lire et relire ce philosophe allemand émigré aux Etas-Unis dans les années 1930, plus d'actualité que jamais, qui fit de l'obsolescence le paradigme de sa pensée, pour «que nous ne nous retrouvions pas à la fin dans un monde sans hommes»... On le voit, rien n'est plus urgent en effet, à l'heure où les scientifiques du monde entier
Au lourd délire des lianes, Francis Mizio

Au lourd délire des lianes, Francis Mizio

Hénaurme 1 ! Un immense exercice de liberté dont on peut souhaiter qu'il rencontre en miroir le même affranchissement de ses lecteurs, de tous les codes qui enferment d'ordinaire leur lecture dans les tribulations malingres des genres trop lustrés pour être honnêtes. C'est que Mizio a fait feu de tout bois : glossaire, bibliographie, webograp
Le monde n'est plus géopolitique, Bertrand Badie

Le monde n'est plus géopolitique, Bertrand Badie

Affirmation déconcertante, alors que la guerre fait rage aux portes de l'Europe. Cependant... Bertrand Badie avait pensé ce tournant en 2019, alors que de Bagdad à Santiago, partout les mouvements sociaux bousculaient les relations internationales. Le social, à son sens, venait de conquérir cette scène chère à nos éditorialistes «patenté
Des métiers carrément à l'ouest, Francis Mizio

Des métiers carrément à l'ouest, Francis Mizio

Non pas ces gagne-pain du pavé, du rémouleur au chanteur de rue, qui déchagrinaient nos villes d'antan. Ni ces métiers qui disciplinèrent la cité, comme celui de chiffonniers, non plus que ceux de la survie de 14-18, de ceux que les pauvres surent inventer pour ne pas mourir trop tôt de faim, de froid, de solitude, ni même ces fantasques «
Vivre deux cultures, Comment peut-on naître franco-persan ?, Bartrand Badie

Vivre deux cultures, Comment peut-on naître franco-persan ?, Bartrand Badie

Essai d'ego histoire. Bertrand Badie se raconte, dans un essai de bout en bout placé résolument sous le signe de la tolérance, mieux : de la fidélité à une démarche intellectuelle qui l'a conduit à «prendre en compte un monde de souffrances plus que de puissance». Né d'un père iranien et d'une mère française, il incarne toute la traje