Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Ariaga (Ariane Callot)

Ariaga (Ariane Callot)

Une chercheuse de vérité qui sait que le matériau de l'échelle qui permet de voir derrière le mur est le paradoxe. Une pincée d'alchimie,une pincée de poésie.Habite Tarbes.

Ses blogs

Extraits du Laboratoire d'Ariaga

Un lieu de recherche sur C.G. Jung et la pensée philosophique en général.
Ariaga (Ariane Callot) Ariaga (Ariane Callot)
Articles : 470
Depuis : 02/04/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Démolir le mur

Quand on se canalise Quand on analyse Quand on se dialyse Quand on banalise Aseptisant sans cesse Les joies et les ivresses Les excès de tendresse Pour la vie et ses liesses On bâtit un grand mur De pierres granitiques Tout autour de la chair Et l'âme devient grise Parfois le mur s'écroule Attaqué Explosé Par la vague puissante De forces inco

Le chat de l'alchimiste

Le chat de l'alchimiste ignore tout de l'or, philosophique ou non. Le chat de l'alchimiste, repu et satisfait, tout contre la chaleur douce de l'athanor, médite longuement sur l'immobilité mais ses yeux entrouverts surveillent la cornue. Depuis bien des années, il attend que se casse, le verre qui retient, dans les reflets changeants de son rêv

La pensée cosmique du Zen

La pensée cosmique du Zen me semble très bien illustrée par ces mots de Deshimaru : "Hishiryo inclut toutes choses, toutes les existences, le bon et le mauvais, le relatif et l'absolu, le rationnel et l'irrationnel. Hishiryo est non-égoïste. C'est la pensée cosmique. Comme le soulignent les physiciens d'aujourd'hui, l'ordre cosmique n'est pas

Pulsations

Sa main sur son épaule Lui a frôlé le cœur Et puis comme un murmure Qui s'en va frémissant sur l'onde de la peau À la pointe de son corps A pulsé un frisson ... Ariaga (Ariane Callot)

Éternel retour

Tu as déjà franchi l'ultime porte et je la franchirai aussi. ET nos mémoires s'oublieront. Mais quand la roue des vies nous ramènera sur le rivage nus et étrangers je connaîtrai encore la couleur de ton âme la saveur de ton corps ET le jour où je te retrouverai je me pencherai vers toi j'embrasserai la veine de ton cou là où bat le sang.

Ce que C. G. JUNG pense de l'image de Dieu

Une citation de C.G.JUNG "Nos images sont en règle générale des images de quelque chose"..."l'image de Dieu est l'expression d'une expérience sous-jacente de quelque chose que je ne peux pas atteindre avec des moyens intellectuels, c'est à dire par la connaissance scientifique, à moins de me livrer à une transgression irresponsable"... Lorsq

Regarder passer les rêves

Regarde passer le grand train sans début ni fin qui voyage tout au long de tes nuits poussé par un souffle venu d'ailleurs. Dans la lueur métallique des wagons tu devines des films absurdes hoquetant leurs aller et retour et des ombres si antiques qu'on ne sait plus rien d'elles. Écoutes le train pulser dans ta nuit sous peine de mourir de sile

Étienne Perrot et le secret d'amour

Pour moi, le livre le plus original, personnel, d’Étienne PERROT s'intitule Coran teint, sous titré le livre rouge, (Ed. La Fontaine de Pierre). C'est un ouvrage auquel s'appliquent de nombreux qualificatifs : alchimique, prophétique, onirique, symbolique, poétique. L'auteur l'a divisé en vingt-cinq "sourates"destinées à emmener le lecteur

Le démon de la passion

Je me souviens d'une légende juive racontée par C.G.Jung dans le livre "l'analyse des rêves". La voici, dans le texte de Jung. "Une légende juive, à la fois belle et scandaleuse, raconte le mal démoniaque de la passion. Il y avait un vieil homme très sage et très pieux que Dieu aimait, parce qu'il était tellement bon et qu'il avait beaucou
Moments

Moments

Prière d'une femme Devant le grand livre de pierre de l'autel nu et les niches vidées de leurs statues, une femme, dévêtue par la vie du vêtement des mots, pétrie de craintes et d'espérances folles, chercheuse de pistes dans le désert de la nuit obscure, nue comme à sa naissance, face à un œil immense qui la scrute si fort que ses cellul