En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Roddy Mcdowall : biographie

Acteur et photographe anglais, Roddy McDowall est principalement connu pour avoir interprété, de son vivant, plusieurs des personnages principaux de la saga "La planète des singes". Pourtant, sa carrière florissante s’étend sur plus de six décennies, durant lesquelles l’acteur enchaîne les rôles plus ou moins marquants, à la fois sur le petit et le grand écran.

Premiers succès

Né à Londres de 17 septembre 1928, Roddy commence sa carrière très tôt et apparaît dans plusieurs films anglais. Puis, au début de la Seconde Guerre Mondiale, la famille McDowall déménage aux USA, et il apparaît dans "Qu’elle était verte ma vallée" (1941) de John Ford. Rapidement, les rôles s’enchaînent pour le jeune garçon, jusqu’à ce qu’il déménage à New York à ses 18 ans, pour se lancer dans une carrière à Broadway. Les années 50 sont pour le jeune Roddy Mac Dowall les années de la télévision, avec près d’une cinquantaine d’apparitions sur le petit écran. En 1962, il décroche un rôle dans Le jour le plus long. L’année suivante, il interprète Octave face à Elizabeth Taylor dans Cléopatre, et en 1965, c’est dans "La plus grande histoire jamais contée" qu’il joue l’apôtre Matthieu.

Omniprésence artistique

Équilibrant désormais sa carrière entre cinéma et télévision, McDowall se fait ainsi remarquer dans L’espion aux pattes de velours (1965), de Disney, dans la série Batman (1966). Il endosse le rôle de Cornelius dans La planète des singes (1968). Une saga à laquelle il participera durant toutes les années 70, que ce soit dans la peau de ce même personnage (Les évadés de la planète des singes, 1971), dans celui de Caesar (La conquête de la planète des singes, 1972 ; La bataille de la planète des singes, 1973) ou de Galen, dans l’adaptation TV des métrages (1974). En parallèle, on peut remarquer l’acteur dans de nombreuses productions, mais aussi dans l’Aventure du Poséidon (1972), la série Le voyage extraordinaire (1977), Le chat qui vient de l’espace (1978), etc... Se partageant entre sa passion pour la photographie, le métier de doubleur, et ses rôles au cinéma et à la télévision, McDowall continue d’être omniprésent à l’écran, apparaissant dans Meurtre au soleil (1982), Class 1984 (1982), Vampire vous avez dit vampire ? (1985) et sa suite (1988), ainsi qu’un nombre incalculable de séries et de téléfilms.

Fin de carrière

À l’approche des années 90, cependant, désormais sexagénaire, il commence à se faire plus discret devant la caméra, préférant se consacrer au doublage, et à ses autres passions. Le 3 octobre 1998, Roddy McDowall s’éteint chez lui à l’âge de 70 ans, d’un cancer des poumons.

Articles de la même catégorie Cinéma

Analyse et critique du Film "Dragonball Evolution", adapté de la saga Dragonball/Dragonball Z

Analyse et critique du Film "Dragonball Evolution", adapté de la saga Dragonball/Dragonball Z

Adaptation américaine du manga "Dragonball" d’Akira Toriyama, "Dragonball Evolution" est un film fantastique réalisé par James Wong. Sorti en salles courant mars 2009, le métrage narre les aventures de Goku, à la recherche de sept boules de cristal magiques exauçant le vœu de leur propriétaire. Globalement assez mal reçu par la critique, le film est un échec notable au box-office américain.
Jan Kounen : biographie

Jan Kounen : biographie

Jan kounen est un réalisateur qui a fait sa place dans plusieurs pays de l'Europe. En France, il est connu pour des spots publicitaires ou des longs métrages comme "99 Francs". Comme nous allons le voir, c'est aussi un passionné d'image qui touche à tout, en passant du scénario jusqu'à être comédien lui-même.
Daniel Prevost : biographie

Daniel Prevost : biographie

Daniel Prévost est un comédien et humoriste français né en 1939 près de Paris, à Garches.Télévision, cinéma, théâtre, publicité, Daniel Prévost est un touche-à-tout qui s’est essayé à différents médias. On le connaît notamment pour ses interventions dans l’émission satirique "Le Petit Rapporteur" aux côtés de Jacques Martin avec le célèbre passage "La ville de mon cul"(Montcuq).