En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Les dragons de Komodo : présentation de ces reptiles

Le dragon de Komodo vit dans les îles de Komodo, Rinca, Florès, Gili Motang, Gili Dasami et à Bali. C'est une des plus grandes espèces de lézards. Ils sont carnivores et se nourrissent principalement de charognes. Ils ont la possibilité de se reproduire par parthénogenèse.

Les caractéristiques

- Le dragon de Komodo pèse environ 70kg et mesure de 2 à 3m. - Il est vert foncé, gris ou noir, ce qui lui permet de se camoufler et de surprendre ses proies. - Il a une queue aussi longue que son corps. - Il a 60 dents qui repoussent lorsqu'elles tombent. - Il a de longues griffes courbes. - Il peut vivre jusqu'à 50 ans. - Son ouïe est peu développée, cependant il peut voir jusqu'à 300m, mais c'est surtout sa langue qui lui permet de s'orienter et de trouver des charognes. Même si ces écailles sont ossifiées il possède des cellules sensorielles qui lui donnent le sens du toucher.

Le régime alimentaire

Les dragons de Komodo mangent principalement des charognes, mais ils chassent des proies, quelquefois. Ils peuvent avaler des proies de la taille d'une chèvre, en entier. Comme sa digestion est lente, il peut se contenter de 12 repas en 1 an. Leur salive est toxique. En effet, on y trouve de nombreuses souches bactériennes nocives. Ainsi, lorsque sa proie n'est pas morte sur le coup, elle peut mourir suite à une infection. Il a un régime alimentaire varié et peut s'attaquer, parfois, à l'homme, surtout aux enfants et aux corps dans les cimetières. S'ils mangent en groupe, il existe une hiérarchie : les gros mangent en premier, les petits ensuite. Parfois il y a des luttes, et si les perdants sont tués, ils sont mangés.

La reproduction

Pendant la saison des amours, de mai à juin, les mâles se battent pour la conquête d'un territoire et des femelles. Les dragons de Komodo forment des couples, ils sont monogames. Après l'accouplement, les femelles pondent leurs œufs en septembre. Elles en pondent une vingtaine, dans des terriers à flanc de colline, ou des nids abandonnés de lézards. Ensuite, la femelle se place sur les œufs, afin de les protéger. Les jeunes dragons éclosent en avril, et vont vivre les premières années de leur vie dans les arbres, afin d'échapper aux prédateurs, leurs propres congénères compris.

La parthénogénèse

En plus de la reproduction sexuée, on s'est aperçu que les dragons de Komodo pouvaient se reproduire par parthénogenèse. Ce phénomène permet d'assurer une descendance, sans fécondation d'un mâle. Le gamète femelle non fécondé se multiplie, et engendre un organisme.