En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

L'addiction aux jeux vidéos des adolescents

L'addiction est une dépendance à un produit ou à un comportement malgré les effets négatifs engendrés sur la santé ou la vie sociale. Les addictions sont de plus en plus nombreuses, et peuvent être de toute sortes : tabac, alcool, drogues, sexe, jeux ... Les jeux vidéos sont venus depuis peu s'ajouter à ce sombre tableau. En effet, à notre époque, les jeunes possèdent pratiquement tous des consoles, ou ont accès à des jeux sur l'ordinateur, via Internet. Le temps qu'ils y passent dessus ne cesse d'augmenter, et provoque parfois une dépendance. Quels en sont les critères, ainsi que les conséquences négatives ?

Les critères d'addiction
- Le repli sur soi, ou quand l'adolescent n'a plus de vie sociale, familiale ou scolaire, pour se consacrer uniquement à cette activité. Plus rien ne compte ou n'existe autour de lui, hormis ses jeux.
- La modification de l'humeur.
- L'augmentation du temps de jeu : pour avoir une sensation équivalente, la personne doit augmenter son temps de jeu quotidien.
- Le manque : la personne qui arrète de jouer ressent un vide et le besoin vital de se replonger dans sa partie.
- Les conflits : la pratique excessive de son activité engendre de nombreux conflits dans la vie familiale de l'individu, voire même dans sa vie professionnelle. Les conséquences négatives
Elles sont de plusieurs ordres : - Conséquences psychologiques : dépression, troubles anxieux, troubles du comportement.
- Conséquences sociales, familiales : isolement, conflits avec l'entourage, mensonge et/ou tricherie en ce qui concerne sa pratique, abandon des autres activités de loisirs, mise en danger des relations familiales, avec possibilité d'éloignement.
- Conséquences physiques : manque de sommeil, ou irrégulier, fatigue, manque d'appétit, malnutrition, maux de tête, mal de dos, nervosité, fatigue visuelle.
- Conséquences émotionnelles : besoin de jouer de plus en plus longtemps, sentiment de vide quand on est déconnecté du jeu, incapacité à s'arrêter.
- Conséquences scolaires : échec scolaire, désintérêt complet, absentéisme répété, résultat scolaire en baisse, voire même en chute libre.

Articles de la même catégorie Addictions

Drogue du viol : ce qu'il faut savoir

Drogue du viol : ce qu'il faut savoir

Encore trop souvent méconnue, la drogue du viol fait de nombreuses victimes chaque année. Elle se délivre sous différents produits : le GHB, le Rohypnol, et la Kétamine. L'absence de souvenir laisse la plupart du temps le violeur impuni. Verser dans la boisson des victimes la drogue du violeur ne se voit pas. Ne laissez jamais votre verre sans surveillance.