Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Hirokazu Kore-Eda : biographie

Hirokazu Kore-Eda (ou Koreeda) est un directeur, scénariste et producteur vu comme un nouvel espoir dans la catégorie cinéma, avec ses films parlant principalement de mémoires, ou de la mort.

Ses premiers pas

Initialement, le jeune japonais Kore-Eda, né en 1962 à Tokyo, avait prévu d'être romancier. En sortant de l'université Waseda (une des plus grandes écoles japonaises), il a préféré travailler en tant qu'assistant sur des documentaires pour la télé : "TV Man Union". Mais c'est en 1991 qu'il devient indépendant, avec son premier documentaire "Lessons from a Calf".

Sa carrière

Son premier film "Maborosi" sorti en 1995 est vu par la presse comme son meilleur film. Parlant d'une jeune femme, Yumiko, devant traverser une triste période où elle est abandonnée par sa grand-mère voulant aller mourir dans sa ville natale, et son mari avec qui elle a un enfant, qui se suicide sans aucune raison. Le film a été récompensé deux fois. Il a sorti à ce jour 8 films (en comptant Maborosi) et en 2011, un autre dénommé "I Wish". Il a participé à chaque fois en tant que directeur, mais également en tant que scénariste sur quatre de ces films : After Life, Distance, Nobody Knows, Hana, Still Walking et Air Doll. Ses films allient de manière agréable le documentaire à la fiction, toujours dans des thèmes très réalistes, et sombres évoquant la mort, la disparition, les regrets... Il s'inspire entre autres de la malencontreuse mort de son grand-père à cause de la maladie d'Alzheimer, alors qu'il était encore très jeune, et s'inspire de ces sentiments, ce qui rend son œuvre beaucoup plus crédible, car réaliste.

Ses actes

- 1995 : Prix du meilleur directeur pour Maborosi, et le prix du OCIC (Venice Film Festival).
- 1998 : Prix du meilleur scénario pour After Life en plus du prix "FIPRESCI". (Torino Festival).
- 1999 : Prix du meilleur film, et du meilleur scénario pour After Life. (Buenos Aires International Festival).
- 2004 : Prix du meilleur film du festival pour Dare Mo Shiranai. (Santa Fe Film Festival).
- 2004 : Prix du meilleur film pour Daro Mo Shiranai (Hochi Film Awards).
- 2004 : Grand Prix pour Daro Mo Shiranai (Ghent Film Festival).
- 2005 : Meilleur directeur et meilleur film pour Daro Mo Shiranai (Blue Ribbons Awards).
- 2005 : Deux Prix du meilleur film pour Daro Mo Shiranai (Kinema Junpo Awards).
- 2008 : Meilleur film et prix du jury pour Aruitemo Aruitemo (Mar Del Plata film festival).
- 2009 : Deux fois Meilleur directeur pour Aruitemo Aruitemo (Asian Film Awards et Blue Ribbon Awards).
- 2010 : Meilleur directeur pour Aruitemo Aruitemo (Chlotrudis Awards).

Articles de la même catégorie Cinéma

Lambert Wilson : biographie

Lambert Wilson : biographie

Lambert Wilson est un acteur de cinéma français qui est né le 3 août 1958 à Neuilly. Il s'agit du fils de Georges Wilson, un comédien, mais aussi metteur en scène. Lambert Wilson a reçu le grade d'Officier des Arts et des Lettres en 2007. Voici les points importants de sa vie, depuis ses premiers pas.
Francoise Dorleac : biographie

Francoise Dorleac : biographie

Françoise Dorléac était une actrice française. Elle était la soeur de Catherine Deneuve. Décédée très jeune dans un accident de voiture, elle est peu apparue au cinéma, mais on retient surtout ses rôles dans "L'homme de Rio" avec Jean-Paul Belmondo et dans "Les demoiselles de Rochefort" dans lequel elle joue avec sa soeur.
Jim Abrahams : biographie

Jim Abrahams : biographie

Inénarrable compère des frères Jerry et David Zucker dans le trio ZAZ, Jim Abrahams est l’un des piliers de la comédie américaine des années 80, réalisateur/scénariste/producteur des parodies les plus populaires de cette décennie (Y a-t’il un pilote dans l’avion ?, etc). Depuis, cependant, l’inspiration se fait plus rare, et Abrahams préfère consacrer son temps à diverses opérations caritatives qui lui sont chères.
Nadia Fares : biographie

Nadia Fares : biographie

La jeune Nadia Farès se rêvait chanteuse. Elle deviendra finalement actrice, par pur hasard Sa carrière est assez discrète mais néanmoins ponctuée de quelques jolis rôles, qui lui voudront d’être reconnue du grand public, à l’instar de son personnage dans Les rivières pourpres. Ne se cantonnant pas à un genre, Nadia Farès compte dans sa filmographie aussi bien des drames que des comédies.