Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment ouvrir un compte titre ? (conseils, guide pratique)

Vous souhaitez passer des ordres en Bourse, alors il vous faudra obligatoirement ouvrir un compte titre, destiné à acheter et vendre des actions et des obligations. Pour cela, il sera primordial de bien choisir votre établissement d'ouverture du compte et savoir comment bien le gérer. Voici tous les conseils pour ouvrir un compte titre.

Le choix d'un intermédiaire pour ouvrir son compte titre

Avant d'envisager d'ouvrir un compte titre, il faudra faire le choix de l'intermédiaire qui gérera votre compte. Vous pouvez choisir entre les banques, les courtiers en ligne et les entreprises d'investissement. Le but est de faire le bon choix. En effet, si les banques et les courtiers en ligne ne demandent que très peu de conditions et sont ouverts presque à tous, les entreprises d'investissements mettent en place des conditions plus restrictives qui ne permettent pas à tout le monde d'y accéder. Par exemple, les entreprises d'investissements pratiquent des droits d'entrée très onéreux. Ainsi, le choix de votre intermédiaire se fera simplement en fonction de votre portefeuille. Mais pas seulement, car le choix de votre intermédiaire sera également fonction de la fréquence de vos transactions. A chaque transaction effectuée, des droits devront être payés. Par conséquent, si vous êtes une personne qui fait de nombreuses transactions, il faudra choisir un courtier en ligne ou une entreprise, qui vous permettra de faire votre propre gestion via internet. En revanche, si vous êtes une personne qui fait très peu de transaction, il sera judicieux d'ouvrir un compte titre dans une banque.

La gestion du compte titre

Pour bien gérer votre compte titre, c'est à vous de choisir les placements boursiers que vous souhaitez, en achetant des titres boursiers. Vous pouvez ouvrir un compte PEA (c’est à dire un plan épargne action) ou acheter des titres OPCVM par exemple. Il faut savoir, que même si c'est vous qui gérez votre compte titre, l'établissement à qui vous vous êtes adressé, devra vous conseiller et vous donner des informations. En effet, les informations apportées par votre banquier, ou votre courtier vous permettront de vous éclairer et de vous décidez en toute connaissance de cause, dans l'achat ou la vente des titres. En outre, dans la mesure où vous n'êtes pas un professionnel de la bourse, vous bénéficiez d'un statut protecteur.

Articles de la même catégorie Banque

Tout connaître du secteur bancaire

Tout connaître du secteur bancaire

Les banques sont nées en Italie au cours du douzième siècle avec le rôle de financer les voyages des expéditeurs vénitiens. Depuis cette date, le secteur bancaire n'a fait que se développer dans les pays développés participant activement à la croissance de l'économie mondiale. L'article ci-dessous vous explique le secteur bancaire en France, son rôle et sa composition.
Les nouvelles prestations de la Banque Postale

Les nouvelles prestations de la Banque Postale

Savez-vous que la Banque Postale peut offrir d’innombrables gammes de services financiers à sa clientèle ? En effet, depuis sa création en 2006, elle a offert plusieurs types de solutions financières à ses différentes catégories de clients : particuliers, entreprises, institutions…Pour vous guider, nous allons vous présenter les nouvelles prestations de la Banque Postale.
Levée de fonds : définition et comment l'effectuer ?

Levée de fonds : définition et comment l'effectuer ?

La levée de fonds est une pratique courante et une étape quasi inévitable pour mettre en route une entreprise ou la développer. Mais qu'est-ce que la levée de fonds ? A quoi sert-elle et surtout comment doit-on procéder pour faire une levée de fonds ? Autant de questions auxquelles tout auto-entrepreneur ou gérant de société est à même de se poser.
Tout savoir sur Bâle II (règles, information)

Tout savoir sur Bâle II (règles, information)

Les accords de Bâle II font suite à des propositions émises par le Comité de Bâle en 2004, cherchant à mieux appréhender les risques bancaires et les risques de crédit, en imposant de nouvelles règles de gestion. Cet ensemble de mesures succède aux accords Bâle et à son "ratio Cooke", introduits en 1988. Mais que sont précisément ces nouvelles règles et comment doivent-elles être appliquées ?