Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Analyse et critique du film Le nouveau d'Ed Decter

Dizzy Harris est un looser dans son lycée de Rocky Creek, humilier par tout le lycée, il décide de faire renvoyer du lycée. Lors de son séjour en prison, il rencontre Luther, un ancien looser comme lui qui est devenu la terreur du coin. Luther vas transformer Dizzy en vrai lascars, c'est alors que Dizzy Harris devient Gil Haris....

Une comédie pour adolescent

Sortie en plein été 2002, avec DJ qualls et Eliza Dushku. Ces derniers qui sont des habitués des comédies pour ados (avec Road trip et Americain Girl) réalisé par Edward Necter, scénariste de Mary à tout prix et d'Hyper Noël. Il s'essaya à la réalisation avec une autre comédie pour ados. Le film est très clair dès le début, on remarque Eddie Griffin qui fait une sorte d'interview et qui raconte l'histoire de Dizzy Harris. Tous les clichés atypiques se sont installées au bout de trois minutes de film : L'obèse afro-américain qui parle comme s'il était au quartier nègre de Brooklyn, le jeune premier de la classe d'un look "lunetteux" très coincé et la jeune adolescente toute gentille, fidèle amie de Dizzy Pour casser la vie routinière du garçon, une péripétie très douteuse l'oblige à partir de ce lycée pour changer de vie

Avis : passable

Malgré un scénario bancale, des prises de facilités qui démontre une certaine fainéantise de la part des scénaristes et une gestion de l'absurde maladroite, prévisible et surtout grossis par des traits épais. Ce film se vaut néanmoins truffé d'apparitions, de parodie, (Le général brigadier Patton motivera l'équipe de football pour sa première victoire et Braveheart qui viendra pour la finale) On pourra s'acharner a critiqué ces films pré-ado vite regardé vite oublier, mais il y a une chose à laquelle on a oublié un détail : ce film en a dans le ventre. Essayant de se sortir des clichés et de la monotonie scénaristique l'ombre inusable Dr Jerry et mister love apparaît derrière les traits de DJ qualls, mais les effets visuels et les clichés qui inondent ce film annihile cet éternelle leçon : pour s'intégrer dans la société il faut simplement rester soi-même. A regarder un vendredi soir ou un autre soir, vous passerez un agréable moment devant un film sans prise de tête !

Articles de la même catégorie Cinéma

Cristina Comencini : biographie

Cristina Comencini : biographie

Beauté blonde d'origine italienne, Cristina Comencini n'est pas restée longtemps devant les caméras. Elle préfère le travail de scénariste, réalisatrice et même d'écrivain au métier d'actrice. Elle écrit des scénarios et réalise des films depuis 1989 avec "Zoo" et "Joyeux Noël, Bonne année" tandis que son premier livre, "Les pages arrachées" sort en 1994.
Elie Chouraqui : biographie

Elie Chouraqui : biographie

Le 3 juillet 1950 à Paris naît Élie Chouraqui. Il est réalisateur, scénariste et producteur de films français. Il est issu d'une famille juive, d'origine modeste. Après des études de lettres et de droit, il part à l'armée et devient alors très doué en volley-ball. Il deviendra capitaine de l'équipe de France.
Jonathan Pryce : biographie

Jonathan Pryce : biographie

Jonathan Pryce est un acteur britannique né en 1947. Il est surtout connu pour avoir un jeu très versatile, qui lui permet de jouer aussi bien dans des grosses productions que dans des films plus intimistes. Sa carrière s'étend sur près de 4 décennies avec plus de 40 longs métrages à son actif.
Dirk Bogarde : biographie

Dirk Bogarde : biographie

Dirk Bogarde est un acteur britannique d'origine néerlandaise qui s'est fait connaître dans les années 60. Il est également connu en tant qu'écrivain pour ses autobiographies, mais aussi comme romancier. Son passé de militaire pendant la seconde guerre mondiale, et la perte de son compagnon en 1988, en font également un farouche défenseur de l'euthanasie volontaire.