Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Elisa Sushi

Elisa Sushi

Tags associés : kanazawa, kobe, kyoto

Ses blogs

Japon-solo

Partir seule au Japon, un vieux fantasme ! Après 2 voyages en couple dans ce pays, en 2005 et 2008, je me lance enfin en cette année 2014, non sans crainte. Le manque d'Asie est trop fort et je sens comme un appel irrésistible. C'est parti ! (et c'est reparti en 2016 !)
Elisa Sushi Elisa Sushi
Articles : 41
Depuis : 14/05/2014
Categorie : Tourisme, Lieux et Événements

Articles à découvrir

Osaka - retour à la case départ.

Osaka - retour à la case départ.

Deux heures de train seulement séparent Koya-San d'Osaka. Et quel changement de décor ! Je débarque donc directement du train à Tengachaya, correspondance ultra rapide (et simple) en métro pour Ebisucho. Coup de chance, mon nouveau Toyoko-Inn est superbement bien placé (c'est le hasard total qui m'a fait choisir cet hôtel-là, il y en a une
Koya-San, le cimetière Oku-No-In

Koya-San, le cimetière Oku-No-In

Écouter à 5h30 du matin des moines psalmodier des sutras pendant plus d'une heure, puis marcher 5 heures dans un cimetière-forêt où chaque brin d'herbe est imprégné de poésie, voir la brume sur les montagnes s'évaporer en douceur... je crois que j'ai vraiment bien fait de venir jusqu'ici. Mon haïku du jour (spéciale dédicace à Flo) : S
Nara, encore et toujours... pour finir en beauté

Nara, encore et toujours... pour finir en beauté

Finalement je fais l'impasse sur Osaka. Trop grande ville, pas le temps de me prévoir un plan d'attaque, et puis être aussi près de Nara, je ne résiste pas à une 4ème visite de cette ville que j'aime tant. Envie de verdure et de revoir ces chers cervidés. 5 minutes de métro, 35 minutes de train et la voilà, la ville aux biches et aux troup
De Takayama  à Kanazawa

De Takayama à Kanazawa

Takayama est idéale pour se promener à pied de bon matin. Un itinéraire parfaitement fléché, la Higayishama walking course permet de marcher 2 heures, en évitant les routes. Sur le chemin, une bonne dizaine de temples, un cimetière envahi de végétation et de mousse, des ponts et des jardins zens. Parfois de surprenantes peintures, comme da
De Kobé à Takayama

De Kobé à Takayama

Kobé-Takayama : changement à Nagoya, 3 h de voyage. C'est presque trop peu, tellement voyager en train dans ce pays est un régal. Surtout qu'après Nagoya, le paysage devient très beau, rivières et rizières, montagnes et vallées. Hotel Hana, un peu désuet, mais bien placé. Un beau temple à deux pas et juste en face, un immense restaurant
100% Kanazawa

100% Kanazawa

Journée consacrée à la révision de Kanazawa, la belle. Je me fais la totale. Les sublimes jardins Kenroku-en (les iris violets sont à nouveau en fleurs), le musée d'art moderne qui propose en ce moment une expo délirante " Xijingmen " sur une ville imaginaire aux coutumes complètement farfelues. Bis repetita aussi pour le restau du musée e
Des ours... et un dimanche paisible à Hida Furukawa

Des ours... et un dimanche paisible à Hida Furukawa

Promenade matinale très agréable dans le Shiroyama Park, qui est plutôt une grande forêt. Ça grimpe par des sentiers ombragés, quelques jolis temples au passage, de plus en plus haut avec une vue imprenable sur les sommets enneigés des Alpes japonaises. Pas âme qui vive dans le coin... Et puis soudain, crise de panique aigue quand je vois u
Koya-San, une parenthèse bouddhiste

Koya-San, une parenthèse bouddhiste

4 trains, un téléphérique, un bus, 5 heures de voyage pour arriver au Koya-san, haut lieu du bouddhisme japonais, sur un plateau montagneux, encerclé par huit sommets. Une centaine de temples et un cimetière immense, où les tombes, statuettes bouddhiques et pagodes jalonnent des sentiers envahis de mousse, au milieu de cèdres et de pins géa
Mission du jour : boeuf de Kobé + onsen

Mission du jour : boeuf de Kobé + onsen

Mon défi du jour : manger du boeuf avant de quitter Kobé, donc aujourd'hui dernier délai. Anna, ma proprio m'a conseillé une adresse : Steakland, en face de la gare Hankyu Sannomiya, sortie ouest. J'obéis et m'y pointe vers 13h. Oups, vu la file d'attente ça doit vraiment être très bon. Finalement ce sera une bonne heure d'attente, d'abord
Wakura-Onsen, ou la malédiction du 25

Wakura-Onsen, ou la malédiction du 25

Conseillée par le Tourist Information de la gare, à qui je faisais part de mon envie de onsen en bord de mer, je prends un train dès l'aube pour Wakura Onsen. 1 h de train express de Kanazawa, c'est raisonnable. Un plan en poche, je suis hyper motivée : un onsen ancestral, dans la baie de Nanao, réputé pour ses eaux chaudes... je m'en régale