En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Christiane GUEMY

Christiane GUEMY

Passionnée de sciences humaines

Ses blogs

Le blog de Christiane Guémy - Sophrologue thérapeute

Le blog de Christiane Guémy - Sophrologue thérapeute

Dans ce blog vous trouverez tous les renseignements utiles quant a la pratique de la sophrologie dans un but de developpement personnel pour un mieux être global
Christiane GUEMY Christiane GUEMY
Articles : 631
Depuis : 28/01/2009

Articles à découvrir

Ecoute moi

Écoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parlerAccorde-moi seulement quelques instantsAccepte ce que je vis, ce que je sens,Sans réticence, sans jugement. Écoute-moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parlerNe me bombarde pas de conseils et d'idéesNe te crois pas obligé de régler mes difficultésManquerais-tu de confiance en mes capacités? É

La liberté

" La liberté n'est pas le fait de pouvoir faire ce que l'on veut, mais plutôt la capacité à prendre du plaisir en chaque chose que l'on fait. Revenir aux plaisi rs primaires... S'arrêter pour admirer une fleur, s'émouvoir à la vue d'un vol d'oiseau, écouter le bruit d'un ruisseau... Toutes ces petites choses sans importance qui ont désorma
Le grand souffle de la soupière

Le grand souffle de la soupière

"Ton corps est assis en silence.Même si tu veux te lever il ne bouge pas.Ton souffle est comme le ruisseau même si tu es angoissé il est clair et pur .Ton esprit quel que soit les assauts reste calme ,il ne bouge pas non plus.Laisse-le en paix jusqu'à ce qu'il est la clarté d'un lac d'un jour d'automne et la luminosité de la lune illuminant l

ETRE

R êve à ce qui te fait plaisir va où tu veux aller sois où tu aimerais être parce que tu as seulement une vie pour faire ce que tu veux

Ce que vous devez savoir

Il y a dans chaque semaine Deux jours Pour lesquels on ne devrait pas se tracasser ? Deux jours Qui devraient être exempts de la crainte et de l'appréhension ! L'un de ces jours est hier Avec ses erreurs et ses soucis, ses fautes et ses bévues Ses maux et ses peines. Hier, s'échappe à jamais de nos mains. Tout l'or du monde ne peut faire reviv

Donner en cascade

Il faut devenir des sources. Il faut que les autres aient envie de se désaltérer à notre source.Certaines personnes ont fait de leur vie un petit filet d'eau ; ils ouvrent le robinet doucement, ils font du goutte-à-goutte pour s'économiser.Mon ami Raphaël est une vraie cascade. Je lui ai demandé comment il faisait pour avoir tant à dépense

La preuve...

Entre certitudes et convictions étayées, le doute.Douter de quoi ? De qui ? Pourquoi ?Douter pour agir, comprendre, penser...Le doute pour soi, le doute pour les autres.Le doute non pas pour se perdre, se fondre, mais pour s'accorder, pour avancer. Entre le doute et la preuve, le questionnement.Le questionnement, comme une porte ouverte sur un au

Voici 20 règles de vie amérindiennes

Levez-vous avec le soleil et priez. Le grand esprit entend vos prières, priez souvent et priez seul(e). Soyez patient(e) avec ceux qui ont fait fausse route. La colère de l’ignorance vient des âmes pour ensuite revenir sur le bon chemin. Trouvez-vous. Ne laissez jamais quelqu’un d’autre que vous sur votre chemin. Ce droit n’appartient qu

Si je pouvais revivre ma vie

J ’aurais moins parlé mais écouté davantage. J’aurais invité des amis à venir souper même si le tapis était taché et le divan défraîchi. J’aurais grignoté du maïs soufflé au salon et ne me serais pas souciée de la saleté quand quelqu’un voulait faire un feu dans le foyer. J’aurais pris le temps d’écouter mon grand-père

LETTRE A MON CORPS

Bonjour mon corps, C’est à toi que je veux dire aujourd’hui combienje te remercie de m’avoir accompagnési longtemps sur les chemins de ma vie. Je ne t’ai pas accordé l’intérêt, l’affection ou plussimplement le respect que tu mérites.Souvent, je t’ai même maltraité, matraqué dereproches violents, ignoré par des regardsindiff