Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

FLORENT BABILLOTE

FLORENT BABILLOTE

BIENVENUE SUR MON BLOG, JE DESIRE VOUS FAIRE PARTAGER MON PREMIER LIVRE : OBSCURE CLARTE. C'est un livre sur la maladie, sur l'amour. Ecrire ce livre c'est la meilleur thérapie que j'ai trouvé. Ce blog s'adresse à ceux qui aiment les lettres et la poésie.

Ses blogs

FLORENT BABILLOTE

FLORENT BABILLOTE

Poésie, textes, extraits de mes livres... Bienvenue !
FLORENT BABILLOTE FLORENT BABILLOTE
Articles : 521
Depuis : 17/02/2009

Articles à découvrir

Douce France...

Douce France...

Douce France, cher pays de mon enfance, tu as perdu tes lettres de noblesses, et montré ainsi au monde tes faiblesses Douce France, cher pays de mon enfance, Bienvenue en France... Un jour Amine est allé voir Paris, Etranger fuyant son pays, La ville lumière l'a abandonné, la France est délavée, Paris montagne imprenable, n'est plus une belle
L'art !

L'art !

Un chemin tortueux, vaniteux, fait d' aigles orgueilleux et boueux, avait fait de mon esprit leur demeure, puis l'art a ressuscité mes pleurs, car pleurer c'est parfois le seul chemin pour avancer, l'art m'a fait éclore telle une fleur du mal, bienvenu dans mon dernier râle, celui qui lève le voile, et qui bouscule même le Graal, l'homme ne vi
Le pianiste !

Le pianiste !

Un piano annonce un autre monde, quelque part dans la pénombre, Un piano grave l'amertume, Un pianiste communique même avec la Lune... Un pianiste tapote des notes, tendre Despote, il espère un jour être reconnu pour son art, conscient que du savoir émerge la gloire, il espère tellement remplir des salles, même avec son visage pâle, sa musi
Absolue poésie !

Absolue poésie !

Dans l'étreinte de la nuit, le ciel a vu son sursis, la pluie dissèque l'azur, comme un chevalier se sert d'excalibur, dans l'aurore, l'oiseau déploie ses ailes, la terre est formelle, c'est une belle femelle, puis une tulipe bourgeonne, jamais bougonne, la terre est rare, paradis nénuphar, la terre c'est l'art, paradis phare, parodie de l'homm
La vie !

La vie !

La vie est une épreuve, j'ai côtoyé tant de pieuvres, La vie est aussi une chance, l'écriture, ma danse, La vie c'est savoir prendre les tournants, et apprivoiser le néant, Plus dur est le chemin, plus beau sera le festin, j'ai toujours pensé qu'il fallait faire des sacrifices, pour avoir le droit à son feu d'artifice, la vie est aussi un vi
Tendre schizophrénie...

Tendre schizophrénie...

Une ombre avait prit possession de mon âme, et même de la tessiture de mes larmes, dans ses mains parfois je me sentais vivant, j'allais à contre courant, des voix se battaient en duel dans ma tête, J'étais comme une marionnette, un esprit sans squelette, Des voix m'hypnotisaient me disant que mon prochain était l'ennemi, ma vie c'était vivr
La vie est lumineuse !

La vie est lumineuse !

Si la vie est lumineuse,c'est que la mort est brune,même pour celui plein de tunes,La vie est lumineuse,oh que mon âme est chanceuse,la vie est lumineuse, lumineuse ! Je pensais que les âmes étaient noires, c'est mon esprit qui n'avait plus de phare, tard tard dans la nuit je voguais sur les rives de ma plume, trop d’amertumes et trop d'auto-
Ma rime !

Ma rime !

D'un regard transcender même l'art, d'un coup d’œil savoir que c'est toi, l'unique femme faisant de moi un Roi, d'un regard, car transcender c'est croire ! D'un regard je pourrais tomber amoureux, d'un regard être à nouveau heureux, sans savoir pourquoi, juste parce que j'ai envie d'être dans tes bras, dans ton regard je vois tant de choses,
Il rêvait grand...

Il rêvait grand...

Il se rêvait grand, nain parmi les humains, lui tendrez vous la main ? Il se rêvait grand, tellement grand , nain parmi les humains, il a apprit en serrant tant de mains, qu'un homme n'est grand que par son talent ! il se rêvait grand... Bonjour je m'appelle Zola, non pas comme l'écrivain Emile Zola, juste Zola, je suis celui qu'on ne voit pas,
Ailleurs...

Ailleurs...

Ailleurs, quelque part dans les tréfonds de mon cœur, Ailleurs, bercé jadis par le régime de la terreur, Ailleurs, je suis désormais en apesanteur, Ailleurs, car le monde est une rose, Ailleurs, j'aimerais être le magicien d'OZ, Ailleurs, d'un coup de baguette magique dire ose, ose ! Ailleurs, car même ma prose est ma chose, Ailleurs, ma dou