En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

FLORENT BABILLOTE

FLORENT BABILLOTE

BIENVENUE SUR MON BLOG, JE DESIRE VOUS FAIRE PARTAGER MON PREMIER LIVRE : OBSCURE CLARTE. C'est un livre sur la maladie, sur l'amour. Ecrire ce livre c'est la meilleur thérapie que j'ai trouvé. Ce blog s'adresse à ceux qui aiment les lettres et la poésie.

Ses blogs

Florent Babillote le blog

Florent Babillote le blog

Après le livre Obscure-Clarté, voici mon blog, extraits, interviews, poèmes. Bonne lecture, à partager merci.
FLORENT BABILLOTE FLORENT BABILLOTE
Articles : 508
Depuis : 17/02/2009

Articles à découvrir

Dans les yeux de maman...

Dans les yeux de maman...

Dans les yeux de ma mère, l'air parait si clair, dans les yeux de ma mère, oxymore atmosphère, je vois tant de choses, ma prose ose, apothéose ! arthrose de l'écriture, mes vers ne sont pas assez forts, pour exprimer tout l'or, cristallisé par son regard, les yeux de maman vestige, vertige de l'art, je vois la souffrance, le courage de l'erra
Un Jour...

Un Jour...

Un jour j'aurai moins d'énergie, même ma poésie rimera euthanasie, un jour je ne serai plus là, respirant l'au delà, Pourtant je n'ai pas peur, conscient que mon cœur, aura vécu sans leurre, un jour je serai moins positif, peut être même primitif, maladif comme un rif, de Jimi Hendrix, mes vers seront qui sait classé X, Je chanterais comm
Viser Tout là haut !

Viser Tout là haut !

Tornade, torsade, mascarade, je suis le Marquis de Sade, Mes vers sont crades, tout comme cette lumière un peu fade, dans le ciel azur, je rature l'air pur, différent, parfois exigeant, voyant que le société avance à contre courant, je suis un voyant, une boule de cristal dans mes mains, mes vers connaissent déjà le refrain, le malin veut s'
Je voudrais lui dire...

Je voudrais lui dire...

Je voudrais lui dire... j'avais perdu le goût du rire, j'avais perdu l'envie de lire, et même de séduire, me sentant en sursis, ma vie c'était la pluie, puis le ciel c'est dégagé, ma poésie a transmuté, mon esprit s'est transcendé, un orage avait tout emporté, l'éclaircie m'a sauvé, puis j'ai découvert la patience, la vertu du silence,
Introspection !

Introspection !

Introspection ou l'érection de mes maux, je suis mal dans ma peau, je cherche de nouveaux mots, exégète, esthète, athlète de l'écriture, dur, dures sont les ratures, je suis un livre ivre, parfois j'ai du mal à me suivre, comment faire ? je tente de plaire, j'ai une paire de mots, et des ciseaux, je suis le soubresaut, d'un vulgaire crayon,
Ma très chère terre !

Ma très chère terre !

La nuit virevolte dans ma grotte,bienvenu à toi mon hôte,perdu entre le chaos et mon côté ado,le soleil de mon esprit irradie ma peau,sous ses notes de piano,la nuit comme jadis la pluie,effleure mon esprit,la poésie c'est l'acmé de ma vie,je contemple le paradis,conscient qu' ici bas tout est éphémère,l'homme est trop amer ! ma très chè
Au delà de notre vue

Au delà de notre vue

A trop vouloir, sans maîtriser les arcanes du savoir, l' enfant broie du noir, à trop espérer, sans se donner la patience de l'éternité, l'homme est apprivoisé, par une société délavée, le monde tourne en rond, les hommes sont moins féconds, moins d'idées mais plus d'être abscons, l'on se noie dans notre passé, emprisonné dans un esp