Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
FLORENT BABILLOTE

FLORENT BABILLOTE

BIENVENUE SUR MON BLOG, JE DESIRE VOUS FAIRE PARTAGER MON PREMIER LIVRE : OBSCURE CLARTE. C'est un livre sur la maladie, sur l'amour. Ecrire ce livre c'est la meilleur thérapie que j'ai trouvé. Ce blog s'adresse à ceux qui aiment les lettres et la poésie.

Ses blogs

FLORENT BABILLOTE

Poésie, textes, extraits de mes livres... Bienvenue !
FLORENT BABILLOTE FLORENT BABILLOTE
Articles : 537
Depuis : 17/02/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Dans mon bus...

Dans mon bus...

Dans mon bus, Refrain : Dans mon bus, non loin du bar l'Angelus, J'observe les gens et leurs rictus, Dans mon bus, non loin du bar l'Angelus, direction le marché aux puces, Dans mon bus, Il y a ce clown en mode joker, qui a l'air amer comme cette mère patibulaire, Il sourit aux gens de façon étrange, et fait peur à cette petite blondinette à
Ici bas...

Ici bas...

Ici bas longtemps l'homme n'a fait que survivre, pourquoi tant d'hommes ivres, sans avoir humer le goût des rives, le goût de la vilaine, aux abords de Rennes chasse la plus hargneuse des haines, et même la peine venant des entrailles, lorsque contre les murs résonne la mitraille, les ballades au Thabor, réorganise la flore, et bien plus encor
Les hirondelles ne sont pas éternelles...

Les hirondelles ne sont pas éternelles...

Il était beau mince et spirituel, elle reflétait l'hirondelle, sur laquelle il voulait voler, entre les grattes ciels et le ciel efféminé, puis un accident de voiture lui enleva sa moitié, Son ange gardien venait de partir, comment vivre, il préférait fuir, Matthieu était entrepreneur, son entreprise fut construite sur la sueur de son cœur
ILLUSIONS...

ILLUSIONS...

Une illusion berçait mon cerveau de faux semblants rassurants de faux héros consternants Une illusion berçait mon cerveau... J'étais jeune et naïf, voyant mes potes fumer des spliffs, j'étais jeune et naïf, comme cette guitare que tu kiffes une illusion berçait mon cerveau, rassurait mon égo, Hier j'étais si triste aujourd'hui si altruist
Ne jouez pas ma musique...

Ne jouez pas ma musique...

Ne jouez pas ma musique... elle est unique comme une relique, mes vers peuvent parfois être magique... Ne jouez pas ma musique ! Certains me jugent sans connaître la profondeur de mon âme, c'est peut être parce que leurs axiomes ne sont que larmes, leurs âmes ne sont que jugement, et ça joue sur les bons sentiments, le monde est rempli de fau
Le monde d'avant...

Le monde d'avant...

Dieu est-il le rêve de l'humanité ? Ce serait trop beau. L'humanité est-elle le rêve de Dieu ? Ce serait abominable. Arthur Schnitzler Même le vide est superflu ! Le monde D'avant n'est plus, l'homme se croyait en enfer, même le paradis est amer, Le monde D'avant n'est plus... même le vide est superflu ! Nous vivions au paradis en pensant qu
Une lumière coule dans mes veines...

Une lumière coule dans mes veines...

Une lumière coule dans mes veines, cela fait longtemps qu'elle apaise ma haine, Une lumière coule dans mes veines, vestige de la plus belle des reines ! Lumière ardente, scintillante, évanescente, mourante, grandiloquente, le soleil s'émerveille et moi et moi et moi j'attends Eve, il faut que monte la sève, Lumière stellaire, lumière lunair
Mouvement de foule...

Mouvement de foule...

Le monde déraille, c'est l'histoire d'un monde construit sur des failles... un virus démontre les limites du système, un virus coule dans nos veines... certains ont déjà la haine, d'autres simplement de la peine, le monde et ses entrailles, vaille que vaille, depuis trop longtemps l'homme vit sur ses acquis, nous sommes déjà en mode survie,
Nos différences...

Nos différences...

Je suis né dans le pays des droits de l'homme, Et pas dans le pays d'Apple et de sa petite pomme, dans une contrée où la différence était érigée en drapeau, comme un oiseau chantant ses idéaux, dans mon pays l'homme n'est plus un fantôme, il nous suffit de connecter nos neurones, pourtant la différence fait toujours peur, comme cet homme
ALCHIMIE...

ALCHIMIE...

C'était un homme heureux, un homme chanceux, juste un peu vaniteux... puis sa femme « Alchimie » est devenue malade ! elle est partie dans un pays inconnu nommé dépression, ce fut une scission, terribles sensations, les mots ne peuvent décrire, ce que l'esprit veut fuir, tentatives de suicides, elle qui n'avait aucunes rides, une femme incroy