Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
mansfield

mansfield

Amatrice de thrillers et de romans psychologiques,j'aime particulièrement les personnalités bizarres ou fragiles, enfin tous ceux qui n'ont pas peur de montrer leurs failles, ce qui souligne les nôtres par ricochet.

Ses blogs

Le blog de mansfield

instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
mansfield mansfield
Articles : 909
Depuis : 13/09/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

JUBILE DE PLATINE

JUBILE DE PLATINE

Pour nous aussi, ça signifie quelque chose. La Reine, on la connaît depuis tout petit. Elle a traversé nos vies et même si on fait semblant de ne pas savoir, on sait. Les prénoms de ses enfants, leurs mariages, leurs divorces, les petits enfants, les décès dans la famille. Queen Mum nous accompagne. Elle est notre grand-mère, on la repère
J'Y VOIS

J'Y VOIS

Odonchimeg Davaadorj, Phusis I, 2020, encre et fils de laine sur papier. La vie et ses nombreuses racines. Un tronc solide, épais, ancré dans le sol. Des ramifications importantes, étendues, expansives. Un corps plein, vigoureux, sportif. De quoi combattre et se défendre. Des chaines et du sang. Subir mais s'opposer à l'oppresseur. Demeurer d
VA OÙ...

VA OÙ...

... Ton corps te mène. C'est le moment, l'été s'impose au printemps. La promenade est facile, la chaleur soudaine, les désirs décuplés. On a envie de tout, voyages, soleil, zéphyr sur nos museaux découverts. On oserait tout, approcher, tendre les joues, les mains, s'étreindre, s'embrasser. Alors mieux vaut s'échapper sous le cagnard. Loin
Au travail!

Au travail!

Malgré la neige des derniers jours, il arrive. Il a sa méthode, du bon, du doux, et puis il coupe le bien-être, la légèreté, la tiédeur. Il refourgue du froid, de la glace, fait claquer les dents. Il ne faut pas s'habituer trop vite, trop tôt. La saison s'installe lentement, qu'on apprécie, qu'on déguste. C'est un bon vin le printemps, il
ENTRAVE

ENTRAVE

Mantua, dorures métalliques et lin, Royaume uni, vers 1750 Derrière la vitre, elle est en majesté. Le tissu, les broderies, la largeur, impressionnent. La taille, la tenue, le buste en imposent. Et tout cet or incrusté, ces paillettes, ce miroitement. On imagine la dame dedans, cette "Comtesse of Haddington" au salon. Les cheveux relevés en un

Edouard Manet, L'Evasion de Rochefort, 1881 Immensité, solitude, exiguïté, tangage, roulis, dérive, humidité, embruns, clapotis, vent, lueurs, promiscuité, iode, sel, bois, flots. Flots. On ne voit qu'eux. Qui envahissent le tableau et engloutissent la barque. Tourbillonnent, jettent des flammes bleues et vertes et blanches. Se jouent de la l
TRANSPARENCE

TRANSPARENCE

Hannah Höch, Verres, 1927 C'est vrai quoi! Il n'y a rien de plus évident. La chaleur est là, alors on se découvre, se dénude, s'asperge d'eau. Squatte les cafés, montre son ventre, son dos, ses jambes. Et si on n'est pas jeune, on se sent dynamique, requinqué malgré tout. C'est tous ces gens qu'on croise, qui ont le sourire et semblent marc
LOIN DU REMOUS

LOIN DU REMOUS

Soleil, silence et solitude. Silhouettes dans l'eau calme, à peine tremblantes. Clapotis de vaguelettes contre la coque d'une barque. Restes d'hiver rouillé sur les berges. Horizon fluide et indistinct. Un ciel courant sur l'onde. Ici, aucun risque de tempête. Humeur égale, nature paisible. On se ressource, on s'oxygène. On échange la fureur
EVOLUER

EVOLUER

Du côté de Giverny Le ciel est sombre, les nuages y font tapis. Aussi, de les voir de près, vrombissant dans un exercice parfait, de les voir tourner, s'éloigner puis repasser au-dessus de nous comme s'il nous suivaient d'en haut, ça donne de l'importance. À nous autres si petits sur la terre, au tonnerre artificiel provoqué par le bruit des
ICI ET LÀ

ICI ET LÀ

La seine près de Rouen, Parc aquacole de Pointe Noire (Guadeloupe) Ce qui importe c'est le lieu, pas la distance. C'est l'endroit à l'instant où l'on s'y trouve. Savourer les minutes, les odeurs, les couleurs du jour. Reconnaître le pouvoir de la nature, ses vertus quasi médicinales, se laisser griser par la caresse du vent, jouer avec les omb