En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

mansfield

mansfield

Amatrice de thrillers et de romans psychologiques,j'aime particulièrement les personnalités bizarres ou fragiles, enfin tous ceux qui n'ont pas peur de montrer leurs failles, ce qui souligne les nôtres par ricochet.

Ses blogs

Le blog de mansfield

Le blog de mansfield

instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
mansfield mansfield
Articles : 697
Depuis : 13/09/2008

Articles à découvrir

SUR LE TROTTOIR

SUR LE TROTTOIR

En l’apercevant sur le trottoir ce dimanche 9 avril, jour de plein été, je n’ai pas su quoi penser. Il était encore bien droit à défaut d’être bien vert. Il avait encore fière allure quoique sec et dégarni. Le printemps lui avait fait croire qu’il pouvait encore plaire, alors il s’est dit pourquoi pas… Moi, je me demandais pourq
PENCHE

PENCHE

Toute cette agitation, cette effervescence me font perdre pied. Je n'arrive pas à tenir droit sur mes racines. J' ai tendance à obliquer, à pivoter légèrement. Ou carrément. On dirait que le ciel pèse sur mes épaules, que je souhaite embrasser mon ombre. Le soleil brille, l'horizon semble limpide et pourtant je flanche. A quel moment ça a
PROMESSES

PROMESSES

On en est là. Au milieu de rochers glissants, en plein soleil. Les yeux grands ouverts, à l’affût, les pattes en appui instable, on attend. Qu’on nous regarde et qu’on s’inquiète. Qu’on cesse de passer devant nous en s’exclamant. On nous demande de prendre la pose et d’écouter, pour la photo, pour les journaux. On est la foule co
GYMNASTIQUE

GYMNASTIQUE

La compagne de mon fils est polonaise et parle l’anglais, l’italien, l’allemand et le français bien sûr, en plus de sa langue maternelle. L’espagnol un peu, aussi. Elle dit que ça n’est pas parfait, elle ne maîtrise pas tout, le français est bizarre, par exemple comment personne peut à la fois signifier quelqu’un et personne. Elle
AVATAR

AVATAR

La semaine sainte. C’est le titre d’un roman d’Aragon. Peu aisé à la lecture, une foultitude de personnages, de descriptions de lieux, d’habits, importants les vêtements que portent nos élus, de sentiments. Des questionnements sur soi, sur ce à quoi l’on croit. Est-on de la vieille garde, vénère-t-on la royauté poussive et maladiv
SUR LOING

SUR LOING

Alfred Sisley, Le pont de Moret, 1893 C’est à Moret sur Loing, c’est sur la plage. Ils amènent les sandwichs, le barbecue, s’installent au bord de l’eau claire où frétillent les gardons, déploient les couvertures, les chaises pliantes. Se régalent de bières, chips et salades. Arborent maillots et cuisses bronzées. Se tartinent de cr
EUROPEEN

EUROPEEN

On dirait qu’il est sorti de l’Europe. Lui aussi a choisi le break. On lui demande de se conformer à des règles, apporter sa contribution, respecter des quotas. Et il n’a pas l’intention de plier au risque de perdre une partie de ses avantages : ne plus avoir le droit de se cacher, plonger où et quand il le désire, ne jamais disparaîtr
ENCHANTEMENT

ENCHANTEMENT

Van gogh, amandier en fleurs Mon printemps est un peu celui de Van Gogh. Chlorophyllé, blanc et tarabiscoté dans un ciel azur. Aéré, léger il danse au soleil comme libéré, en apesanteur. Il s’étire et déroule les nœuds que l’hiver lui a tricotés. Il se croit éternel et promène sa beauté le long des allées, sème des parfums sur l
ILLUSION

ILLUSION

C’est une fin de semaine calme, pas toujours ensoleillée comme sur la photo, à laquelle nous venons d’assister. Oublier l’actualité, les devoirs, la politique, ses querelles. Se dire que juin est une fête, de lumière de musique. Un passage où s’engouffrent nos rêveries et nos projets futurs. Plus que janvier, il est booster. Ses jour
CANICULE

CANICULE

emprunté à "Le blog de Gabray 31: promenade en sous-bois. Un jour de canicule quand on a décidé de s’en aller à la fraîche et de gagner le bois. Le soleil est rose, tout juste réveillé. On a prévu les sandwichs, la crème solaire, le short et les lunettes fumées. La thermos aussi. On a envie de fleurs et de parfums, d’ombre et de bris