En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Marc Aragon

Ses blogs

Boursonomics

Boursonomics

Marche aléatoire autour des Marchés financiers et de la sphère économique. Peinture décalée d'un monde empli de certitudes qui oublie trop souvent ses leçons d'Histoire
Marc Aragon Marc Aragon
Articles : 121
Depuis : 01/08/2006

Articles à découvrir

Le cyber-concours de beauté

Le cyber-concours de beauté

Le brasseur Scottish & Newcastle attirait les convoitises de longue date, entre autres celles du danois Carlsberg et du néerlandais Heineken 1 , mais au printemps 2007 sa capitulation n’était pas encore à l’ordre du jour. La City regrettait le millésime précédent, qui avait été mauvais, et moussait mal. La pression remonta le 29 mars :

Le Glass Banking Act

A partir de 1924, Wall Street se mit à flamber, et, sinon l’accalmie de 1926, la hausse ne cessa plus de galoper, jusqu’aux culminations que l’on sait. En mars 1929 cependant, la jeune Federal Reserve, sur qui pleuvaient quinze années de critiques depuis que Woodrow Wilson, sous la houlette du député Carter Glass, l’avait établie, paru

Nos chers emprunts russes !

Alexandre III, tsar de toutes les Russies (1881-1894), ne goûtait guère l’influence étrangère, notamment allemande, que son père avait laissé tapir jusqu’aux confins de l’Empire. Cette germanophilie avait été en outre mal payée de retour lors du Congrès de Berlin, en 1878, quand Bismarck ne fut pas l’avocat escompté de la victoir
La science lugubre

La science lugubre

En 1834, toute opposition au pouvoir du Roi des Français avait été muselée, et mise hors d’état d’ourdir. La subversion politique était guettée partout, où qu’elle pût manigancer, jusqu’au Bas-Languedoc du fieffé Charles Teste, un citoyen poursuivi pour des crimes qui n'avaient pourtant jamais dépassé le militantisme 1 . Connu p
Hors du temps

Hors du temps

Louis-Philippe de France, né d’Orléans aura été le second 1 , et donc le dernier roi des Français, dirait-on-mieux, de quelques Français. Certes, mille ans de monarchie héréditaire avaient montré combien l’Ancien Régime considérait peu ceux qui n'étaient pas de ses quartiers, mais rarement monarque ne laissa le souvenir d’une pare
Fat Cat Bankers

Fat Cat Bankers

Tim Geithner fut adoubé sans veillée d’armes et séance tenante : sitôt connue, sa nomination au Secrétariat au Trésor fouetta le Dow Jones, qui s'enchérit de 11,8%, sa plus forte marche en avant sur deux jours depuis 1987 ! Les banques, sévèrement éprouvées, et plus encore depuis la déconfiture de Lehman, hissèrent le grand pavois, e
LIBOR : en avant toute !

LIBOR : en avant toute !

La finance ne connaît ni répit ni paix des braves, et, de la coque au pont, chacun fourbit ses armes comme jadis les Cyclopes forgeaient les foudres. Point de bonace ici, ni davantage d’esthètes : la trombe et le branle sont la clé quand l’action est toujours impérieuse et l’urgence absolue ! Vo yez ces cambistes 1 qu i s’échine nt sa
Changement d'ère

Changement d'ère

Le krach des krachs, qui expédia Wall Street au tréfonds à l’automne 1929, marqua durablement les consciences et stérilisa l'initiative financière pendant un bon quart de siècle. Puis, de nouveaux professeurs - Les Maîtres enchanteurs - (...) Au printemps 1952, le Journal of Finance fit imprimer un mémo de quatorze pages, Portfolio Select
Fallaces et trompe-l'oeil

Fallaces et trompe-l'oeil

Isaac Newton fit cette admirable promesse que le monde suivait une trajectoire déterministe, puis se fit ironiquement plumer dans le naufrage de la Compagnie des Mers du Sud en 1720. N’importe, cette fièvre de l’absolu étreignit les meilleurs esprits, astronomes ici, fascinés par le merveilleux ballet des planètes comme Urbain Le Verrier,
Ces Messieurs du Conseil

Ces Messieurs du Conseil

Polytechnicien de haut parage ainsi qu’il convenait après que Napoléon eut estimé « dangereux de donner une scolarité avancée à des gens qui ne sont pas issus de familles riches 1 », le baron Louis Charles Georges Brincard (1871-1953) ne gâta aucunement ses quartiers de noblesse d’Empire. Quatrième de ce nom, brillant par lui-même, i