Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Hafid ADNANI

Hafid ADNANI

Tags associés : general

Ses blogs

L 'espace de Hafid ADNANI

L 'espace de Hafid ADNANI

Nouvelles écritures - nouvelles lectures - nouveaux horizons
Hafid ADNANI Hafid ADNANI
Articles : 72
Depuis : 16/01/2006
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Camus et la question coloniale

Camus et la question coloniale

Un premier constat s'impose d'emblée : tout ce que nous pourrons dire de Camus et de la guerre d'Algérie restera à jamais incomplet puisque le prix Nobel 1957 s'est brutalement tu sur cette question cette même année après avoir dit qu'il préférait sa mère à la « justice » (il faudrait pour être plus précis parler de la justice du FLN,
Laurent Gaudé pointe nos défaites

Laurent Gaudé pointe nos défaites

"Tout ce qui se dépose en nous, année après année, sans que l'on s'en aperçoive [....] tout ce qui bouge là, avance obscurément, [...], souterrainement, jusqu'à remonter un jour et nous saisir d'effroi presque, parce qu'il devient évident que le temps à passé et que on ne sait pas si l'on peut vivre avec tous ces mots, toutes ces scènes
Maïssa Bey à huis clos

Maïssa Bey à huis clos

A travers sa pièce de théâtre « C haque pa s que fait le Solei l « , mise en scène par Yves Bombay à la Comédie de Saint-Etienne en 2006 , Ma ïss a Bey n' apporte pas moins qu' un éclairage indispensable à notre réflexion sur les drames actuels du monde. Une question certes classique mais lancinante se pose et s'impose au sujet de la pl
Lettre de Paris

Lettre de Paris

A Boualem Sansal Cher et attristant Boualem, Je sais très bien que tu as souffert le martyr et dans ta chair de l'intégrisme musulman, imbécile, violent, triste, assassin, impardonnable sans doute pour toi à jamais, c'est entendu. Tu n'es pas le seul, même si l'on peut reconnaître que tout écrivain à succès que tu es, tu vis encore en Alg
Kamel Daoud ou l'autre Camus

Kamel Daoud ou l'autre Camus

« La mer a charrié un souffle épais et ardent. Il m'a semblé que le ciel s'ouvrait sur toute son étendue pour laisser pleuvoir du feu. Tout mon être s'est tendu et j'ai crispé ma main sur le revolver. La gâchette a cédé, j'ai touché le ventre poli de la crosse et c'est là, dans le bruit à la fois sec et assourdissant, que tout a commen

Lettre de Paris

Qui accuser sinon nous-mêmes ? Ce qui arrive à la France est suffisamment inédit et dangereux pour que chacun prenne la mesure de ses responsabilités personnelles chez lui, professionnelles à son travail, sociales dans les lieux publics avec tous... Et bien sûr avec sa famille et ses amis. >Historiquement, le courant raciste, xénophobe, anti
Djilali Bencheikh : Un amour algérien

Djilali Bencheikh : Un amour algérien

Publié le 23 mai 2015 dans le quotidien El Watan Il y avait dans la tradition orientale et bédouine Qaïs et Layla, puis Roméo et Juliette à Vérone, des tragédies, réelles ou inventées, qui ont marqué les hommes par l’intensité des amours impossibles qu’elles disent. Nous pouvons à présent, pour ce qui est de littérature algérienn
Demain les pogroms ?

Demain les pogroms ?

Je me suis réveillé ce matin du 26 mai 2014 avec l’image d’une foule menaçante autour de moi, sur la place publique, scandant des messages de haine. Ce n’était qu’un rêve. Il est toutefois consécutif à ce drame que la France a vécu hier dans la soirée. Et ces mots de Sigmund Freud dans « Considérations actuelles sur la guerre et