Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

EnfantdeNovembre

Ses blogs

Enfant de Novembre

Enfant de Novembre

Bienvenue sur le blog de ToF', une escale dans sa balade labyrinthique.
EnfantdeNovembre EnfantdeNovembre
Articles : 231
Depuis : 15/05/2008

Articles à découvrir

ROMAN CHORALE - Chap.64 : LES RIVIERES SONT NOS FRERES

ROMAN CHORALE - Chap.64 : LES RIVIERES SONT NOS FRERES

13 avril 2014 Encore secoué par la présence de ce petit Indien épinglé, Child était sur le point d’en aviser Roger et Paul lorsque le très coloré quartier du Heidelberg Project fut gratifié de l’arrivée étonnante du petit bus jaune duquel sortit Delphine. Quelle ne fut pas sa joie de trouver à cet instant précis une compagne de son
ROMAN CHORALE - Chap.72 : CE BAISER NE SUR UNE TÂCHE DE CAFE...

ROMAN CHORALE - Chap.72 : CE BAISER NE SUR UNE TÂCHE DE CAFE...

3 mai 2014 Encore troublée du passage de la Blue Inconnue sur sa carrosserie, Daisy Litre remercie son conducteur du plus profond de son moteur. Elle l’emmène, conformément à sa demande, le long de l’avenue Woodward où bossent les boss du bizz. C’est ici en l’occurrence que s’est installé le plus cynique actionnaire de notre époque
NOUVEAU ROMAN CHORALE - CHAP. 3 : 27 MINUTES ET 3 CORBEAUX

NOUVEAU ROMAN CHORALE - CHAP. 3 : 27 MINUTES ET 3 CORBEAUX

Mon amie me connaît si bien. Même quand elle me fait faux bond, elle sait me charmer. 0’00 Le Quartet No 16 Op 135 en F majeur de Beethoven dans les oreilles, j’entame une longue marche de 27 minutes comme elle me l’a préconisé. Je n’ai pas réfléchi à la direction que je devais prendre, et j’ai suivi le hasard : un vélo accroché
ROMAN CHORALE - Chap.61 : ROGER'S FIGURINES IN DOTTY WOTTY HOUSE

ROMAN CHORALE - Chap.61 : ROGER'S FIGURINES IN DOTTY WOTTY HOUSE

6 avril 2014 »Le déchet de l’un est le trésor de l’autre » Tyree Guyton Depuis quelques années, les dealers ont laissé la place aux touristes. Le quartier autrefois méprisé est devenu un lieu de haute fréquentation. À la grisaille des ébarbures s’est ajoutée la richesse colorée du génie créateur. Tout dans le pire est devenu le
ROMAN CHORALE - Chap.56 : DOCTOR PAUL & MISTER CHILD

ROMAN CHORALE - Chap.56 : DOCTOR PAUL & MISTER CHILD

2 avril 2014 Au moment où la lumière disparut, je considérai le silence glacial qui s’ensuivit comme un moment de répit inespéré. Je demeurai baillonné par les deux bras musclés de Paul, dans l’attente d’une réaction de sa part. Il me chuchotait de ne surtout pas bouger, et nous restâmes ainsi une bonne dizaine de minutes. Je crus
NOUVEAU ROMAN CHORALE - CHAP. 1 : PARIS-BERLIN

NOUVEAU ROMAN CHORALE - CHAP. 1 : PARIS-BERLIN

– J’aime ta façon de crever, mon gars. La réplique de Django rompit le ronronnement monotone du TGV et mit en émois les passagers du wagon. En cette période d’attentats réguliers, il ne fallait pas trop titiller les nerfs de certains. Pour éviter une gêne terrible à mon voisin qui venait par mégarde de débrancher ses écouteurs reli
ROMAN CHORALE - Chap.67 : BAD DADDY

ROMAN CHORALE - Chap.67 : BAD DADDY

19 avril 2014 Majestueusement perché sur sa bécane hors-norme, fendant le brouillard par une chevauchée fulgurante, Bad Daddy traverse Pilgrim Village, muni d’une lanterne et d’un habit de cow-boy peu commun : les guêtres émaillées de cachemire cheminent vers une culotte de soie enveloppée d’un pantacourt en lin, dans un enchevêtremen
Les Photos de Tof'

Les Photos de Tof'

Retrouvez les photos de Tof ' sur sa page Facebook et sur le site Les photos de Tof' Bonne année de "l'étoile 17" !

AVALANCHE

Dans un rêve abusé, Le glas gerce la plaine En salves saccadées Plantées dans l'abdomen ; C'est leur glaive aiguisé Qui transperce l'Hymen, Nos gosiers inondés D'une pluie de pollen. Aux confins de nos cœurs Éblouis en symbiose, Dans nos tripes torpeurs, Ils injectent leurs doses ; Leur triste crépuscule, En un état d'hypnose, Remue dans
ROMAN CHORALE - Chap.76 : PETITES SYMPHONIES DU BITUME

ROMAN CHORALE - Chap.76 : PETITES SYMPHONIES DU BITUME

11 mai 2014 A travers la fenêtre du pare-brise, apparaissent à Roger ses jeunes années où il embrassait la vie partagée avec sa promise du quotidien, sa sœur, la seule, la petite Rose à la queue tressée jusqu’aux fesses, mi-châtaigne mi-blonde vénitienne, aux yeux de daim, et magnifiée par l’éternelle petite salopette jaune et rouge