Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Ysia

Ysia

Traductrice et artiste, je me passionne pour la sculpture sur pierre, les arts premiers, et les arts de la préhistoire. J’ai pris le pseudonyme d’Ysia en souvenir de sept années vécues en Chine et de la toute première personne qui m’instruisit à la langue chinoise.

Ses blogs

Résonance ou vanité

Résonance ou vanité

Ce blog conjugue les questions scientifiques et les thèmes de l'art, la poésie et la philosophie.
Ysia Ysia
Articles : 437
Depuis : 05/10/2010
Categorie : Technologie & Science

Articles à découvrir

Horizon

Horizon

La figure masquée (Lady with a mask), renommée "Horizon", vient d'être vendue à la Gallery 75 (ArtLeague, Alexandria). Merci!
Nouvelle Victoire

Nouvelle Victoire

Il semble que le droit reprenne du terrain aux Etats-Unis avec la r é cente d é cision, notamment, d’une cour f é d é rale de suspendre les travaux de construction de l’oléoduc près de la réserve sioux de Standing Rock en vue de réaliser un examen approfondi des risques pour l’environnement. Par ailleurs, pour rappel, la Nation sioux
Résonance spirituelle

Résonance spirituelle

La créativité est un état d’esprit qui se nourrit de lui-même et de son environnement. La créativité, c’est comprendre intuitivement les règles symboliques. C’est porter son attention en-dehors de soi sur l’inattendu, l’inconnu, le mystère. C'est se perdre soi-même pour que surgisse sa voix intérieure en laissant venir l’inspi
L’Hypothèse de l’atome primitif

L’Hypothèse de l’atome primitif

...dans le jeu naturel des transformations, l’énergie totale toujours la même se trouve finalement répartie en un nombre toujours croissant de fragments. ...l’entropie de la radiation noire est mesurée par le nombre de photons qui la constitue, et que lors des mélanges irréversibles, l’énergie, dont le montant est demeuré le même, s
Doute

Doute

Baume d'abeille La blanche Vérité dort au fond d’un grand puits. Plus d’un fuit cet abîme ou n’y prend jamais garde ; Moi, par un sombre amour, tout seul je m’y hasarde, J’y descends à travers la plus noire des nuits. Et j’entraîne le câble aussi loin que je puis. Or, je l’ai déroulé jusqu’au bout : je regarde, Et, les bras