Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Minouche

Minouche

Tags associés : art

Ses blogs

L'imaginé voyage de Mona-Lala

L'histoire d'une certaine Mona-Lala entraînée malgré elle dans un polar-délire. Autour d'elle gravitent des personnages absurdes et insolites à la fois. Suivez le fil...
Minouche Minouche
Articles : 68
Depuis : 01/11/2005
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

66. Reminiscences.

66. Reminiscences.

Mona luisait dans la pénombre, s'ennuyait. ferme. Tout de go, elle lança son piège-à-sornettes à la façon d'un lance-pierres. hop! Pêle-mêle s'y entassèrent la main rouge * , F.de C, le Ludion , et Ortolas Picon. Bonne pioche. Cependant elle ne vit pas le Galant-Gaulois avec lequel elle galipetta à maintes reprises bof! Elle souffla sur c
60. Turbulences.

60. Turbulences.

Le ciel bailla rêveusement. Une alouette fut prise dans sa luette ." les oiseaux sont des cons", ricana un avion aupassage." - ( c'était un vieux coucou) L'alouette-enluettée, luttait, déchirant tout alentours. Paniqués, les stratus s'enfuirent à tire-nuage , suivis par les cumulus et quelques ovnis égarés. Lala s'horrifia, regrettant de n'
67.  Voyance....

67. Voyance....

Diplomée es-grimaces-dont une suite en 6 ébouriffante ...... l e Maître Forain l'engagea sur le chant. (elle était haute-contre à ses heures) Talentueuse, raconteuse de fables et fabliaux , Mona savait également lire dans les cheveux la bonne aventure o- gué -et la mauvaise dans les oreilles, ce qui la déprimait!!! Elle pleurait alors à pe
61. Transsibérien

61. Transsibérien

Retrouverait-elle sa moulinette à rêves et à mémoire? Mona se glissa rapidement dans le transsibérien que l'ami Blaise avait si souvent emprunté. Elle envoya un baiser à l'hirondelle qui arrivait du faubourg-remplumée par une nuit fort fructueuse. Noir et luisant comme un gros insecte, le train s'ébranla vers son improbable ailleurs. Là o
62. Giboulée de larmes.

62. Giboulée de larmes.

Mona flanait,rêvant à petits flasches ( back) colorés , lorsqu'une larme heurta sa joue Surprise,elle la rangea précieusement dans sa minaudière secrète. D'où venait- elle? larme fou-rire ou larme-regrets? Lala n'en savait NIET. Un crépitement soudain se fit entendre , et une pluie de larmes tomba en giboulée. Mona poursuivit sa promenade,
63. ALLERGIE.

63. ALLERGIE.

"Toute cette humidité me déprime" songea LALA. Elle haussa sa voix intérieure d'un cran et pensa -dit: "Saletés de bulles! Séchez- vous chez vous !" RIEN. Silence-mouillé. Noir. Les frémissements de sa voix lui chatoui llaient le coeur et un brin de rate. Sa glotte faisait la gueule et le foie , le pitre. "Je somatise manifestement", GEINT-E
 65.    Curiosité.

65. Curiosité.

Figée dans l'ombre, une lourde porte intrigua Mona. La serrure laissait passer une faible lumière. Mona y mit son oeil : ( - un BOUDHA !! ... ... oh! boudii!!! * ) Ca n'était pas son trip. Elle continua son chemin dans le vide de l'obscurité. * i nterj. là, mal orthographiée, qui peut vouloir dire "CIEL" en Occitan.
59. Oeillades.

59. Oeillades.

Désoeuvré, le Clin-d'oeil tenta d'agacer Lala. Elle n'en eut cure. Il devint curieux, et cligna: TOP . re-cligna : TOP . TOP. Toujours rien!!! Suffoqué d'indignation il ré-ajusta son Tir-d'oeil. Rata sa cible une fois de plus. -"Faudrait que je m'entraîne à tirer " Il sourit dans sa prunelle : " le clin d'oeil mortel, pas mal du tout..... " L
64. Tunnel.

64. Tunnel.

Sombre , le tunnel. ..Comme un astre mort. Mona s'y aventura en tournant sur elle-même.... Une petite musique monotone l'accompagnait, faussement rassurante.
68. PANIQUE

68. PANIQUE

Les comètes, agacées, s'égaillèrent en tous sens - frôlant parfois Mona Elle trébucha sur la plus impertinente et glissa, là!