Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Adibonossor

Adibonossor

de parolierenherbe à geniedelalampe, changement de blog mais pas de contenu, avec un essai d'aller vers d'autres styles d'écritures sans oublier la photographie touristique.

Ses blogs

Le blog de Adibonossor

Le blog de Adibonossor

que l'on soit poète ou pas, les mots qui rîment ont toujours un charme, et donnent envie d'écrire et d'être écoutés.
Adibonossor Adibonossor
Articles : 205
Depuis : 10/08/2010
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

*Alcatraz*

J’ai besoin d’un sourire Pour revoir le soleil réapparaitre Pour que j’arrête de souffrir Et de mes cendres renaitre Pour quitter cette île d’amertume Qui m’isole au milieu de l’océan Pour que cette tristesse qui me consume Disparaisse à jamais dans le néant Pour que je sois à nouveau debout… J’ai besoin d’un cœur qui bat

*Assoiffé de toi*

Je suis comme attaché par des chaines Mais en moi la passion se déchaine Je brûle d’impatience Je feins l’indifférence Je me la joue cool, je me la joue zen Mais trop de pulsations m’assènent Je suis en effervescence Tout en gardant ta cadence Mais au fond de moi Si tu le vois Je suis assoiffé de toi Il n’y a que ma foi Qui me dicte s

*Des Armes & des Roses

Des armes et des roses C’est ainsi qu’on célèbre Ce soldat inconnu Et pourtant si célèbre Des armes et des roses La violence et l’amour Unis en souvenir De l’absurdité des anciens jours Et l’on se demande D’où vient la folie humaine ? Des millions d’offrandes Sans apaiser cette haine Qui déverse son poison immonde Qui fait que

*Algérie*

Pays de rêves et de grandeur Ton immensité caresse la mer et le Sahara Les monts des Aures soufflent leur fraicheur Et trouvent écho dans les cimes de Tikijda Pays ou ruissellent tant de rivières Le Rhumel, le Chelif et la Tafna Tu as pris tant de noms à travers les ères Mais un seul retentit au fond de moi Algérie…Algérie… Pays dont l

*Personne n’a la vie qu’il voudrait vivre*

Tu te lamente Sur un sort que tu ne connais pas C’est une descente Aux enfers que tu crois pour toi Et tu déchantes Et soudain s’alourdissent tes pas A croire que Dante T’attire dans son au-delà Tu te morfondes Tu fermes tes portes à la joie Et si profonde Est ta tristesse, ton émoi Tu crois ce monde Se souciant de ton état ? Tu n’es q

*La chanson de mon cœur*

Une étoile brille dans le ciel Pendant que mes yeux brillent sur Terre Tes lèvres douces, au goût de miel M’ont fait envoler vers les airs Je réalise en un clin d’œil Ce que l’amour a comme pouvoir Mon cœur qui tremble comme une feuille Sait qu’avec toi, il y’aura tant à voir Une brise fine caresse mes mains Au même moment où sur

*Tout cela*

La nuit est sombre et obscure Aucune étoile n’est dans le ciel Et dans la rue, je me la joue dur Alors qu’en vrai, je me les gèle Tout cela pour t’impressionner Toi qui me regarde par la fenêtre Tu es celle que je veux aimer A faire de toi ma raison d’être Je regrette de ne pas être fumeur Car vachement cette nuit, ça caille Au lieu d

*Le noir est la seule couleur*

La main dans l’eau Se berce au rythme des vagues Sous mon chapeau Mon regard divague Il fait si beau Du côté de la madrague Mais en face de ces flots J’ai l’esprit qui extravague Car tout en étant là Je suis plutôt ailleurs Les gens aiment être là Mais moi je ne suis pas preneur Il y’a un manque de joie Qui fait grincer mon cœur Car

*Cruelle*

Je ne suis pas fou Je ne fais pas d’overdose Y’a pas de flou Dans ce que je propose Je suis épris de toi Même si toi tu n’en veux pas Je suis à genoux Mon amour je t’expose Et comme un loup Tu me vois, tu m’exploses Mais je ne suis pas comme ça Je suis juste épris de toi Il n’y a que toi qui crois Que cet amour n’est qu’une sim

*I can’t live my life without you*

I missed you so I wish to see you again Since so long Despair broke my heart of man Made me crying, no sun shining Above my life, letting me with my pain I’m walking alone Don’t know what is my way I’m trying to be strong But really it doesn’t pay Life is cruel, won’t be cool You know my meaning, what I’m trying to say I can’t live my