Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Muriel Roland Darcourt

Muriel Roland Darcourt

Depuis plusieurs poignées d'années j’écris. Du théâtre au cinéma en passant par l’art épistolaire et la littérature… je m’emploie à vivre de mon art tout en cherchant lequel me conviendrait le mieux.

Ses blogs

Muriel Roland Darcourt - Auteur

Muriel Roland Darcourt - Auteur

TEXTES à lire, TEXTES à dire, TEXTES à jouer...
Muriel Roland Darcourt Muriel Roland Darcourt
Articles : 157
Depuis : 14/02/2006

Articles à découvrir

Ma Bibliographie

Ma Bibliographie

Ma Bibliographie : 2004 - Autoportraits d'un Sursis (Roman) 2006 - Cinema s' Trip (Roman) 2007 - La Mélancolie des Pierres (Théâtre) 2009 - La Simple Vie (Biographie) 2011 - Les Paradis du Fou (Roman) 2013 - Et Saul de Tarse devint Saint Paul (Biographie) 2015 - Le Rôle de ma Vie (Roman Jeunesse) 2016 - Reste (Roman) 2017 - Je m'appelle Claire
Le cœur triste dans une chambre d’hôtel, un jour de plus, un jour de trop…

Le cœur triste dans une chambre d’hôtel, un jour de plus, un jour de trop…

La chambre d’hôtel est vide. Il est insensé que je reste là pour la nuit. Que faire en ces lieux, sachant que tu n’y es pas. Loin de tout, loin de toi je me sens apatride, et nul ne peut combler cet effroi qui me ronge l’esprit depuis que tu m’as dit que tu ne viendras pas. Les murs froids sont les mêmes. Le menu mobilier aussi. Le lit,
Saynète : Le jour de la Saint-Valentin

Saynète : Le jour de la Saint-Valentin

Tu fêtes la Saint-Valentin sans moi. Normal, tu n’es pas officielle. Et que dois-je faire pour le devenir ? Il faudrait que je t’épouse mais je ne peux pas. Je suis déjà marié. Mes enfants, mes parents, ils ne comprendraient pas. Et ta femme ? Quelle femme ? Eh bien l’officielle ! Mais c’est toi ma femme ma chérie, mon amour, ma vie.
Ce que deviennent mes textes

Ce que deviennent mes textes

Mes écrits sont ici en lecture libre... Et ils voyagent aussi un peu partout dans le Monde... - « Et Après l’île » et « Ton Silence » ont été mis en musique par Julien Boetard (France) - « Les Amants Terribles » a été mis en musique par Jérôme Marie (France) - « J’ai dit oui » est dit par une comédienne en voix off dans un fil
La Rentrée

La Rentrée

J’espère qu’il va y avoir des gens sympas dans ma classe, que j’aie l’envie d’y aller. Que les anciens élèves vont me faire de la place, pour ne pas avoir la peur au ventre chaque matin d’y retourner. C’est la quatrième fois que l’on me change d’école, il faut se refaire des amis, enfin, des connaissances ça suffit. Je ne su
Conversation Virtuelle

Conversation Virtuelle

J’ai perdu l’homme de ma vie. J’te raconte ? On avait rendez-vous. Un rencard sur Messenger. Ma plus grande honte. Il m’avait dit, écoute, j’aimerais te voir mais ce n’est pas possible, alors je te propose, on se connecte ensemble, on lance la caméra et on discute, on se voit. On ne peut pas se toucher mais pour le reste c’est comme
TEASER "LISEZ-MOI !"

TEASER "LISEZ-MOI !"

Teaser du roman LISEZ-MOI ! de Muriel Roland Darcourt # littérature # livre # roman # murielrolanddarcourt # bookteaser # book # lisezmoi
Roman : Lisez-moi !

Roman : Lisez-moi !

Mesdames, Messieurs, Je vous présente mon ̶c̶h̶e̶f̶ ̶d̶’̶œ̶u̶v̶r̶e̶ ̶œ̶u̶v̶r̶e̶ livre intitulé sobrement « Lisez-moi ! ». Il s’agit d’une autobiographie inventée de toutes pièces pour faire rire, émouvoir, questionner sur la condition des auteurs actuels. Je me suis largement inspirée de mon propre vécu ainsi que
Quelques mots pour me présenter

Quelques mots pour me présenter

Grand-père poète auprès duquel je découvre très tôt les grands textes en adorant apprendre par cœur les tirades de tous les auteurs classiques. Mère boulimique de lecture qui met à ma disposition une immense bibliothèque peuplée d’écrits en tous genres, via laquelle je plonge dans la littérature en dévorant tout ce qui passe à ma p
L'essence de l'obsession

L'essence de l'obsession

Lorsque mes nuits pleurent du sommeil perdu, je m’illusionne. Je te rêve éveillée contre moi, caressant du bout de mes paupières perlées le mirage de tes émois, dans le clair-obscur de ces pensées que j’affectionne. Autant de crépuscules aux soupirs alanguis ont dessiné ta silhouette dans l’ouverture des contrevents et ma réticence