En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

oyatcogitant

oyatcogitant

Je n'ai pas été sélectionné dans l'équipe d'échecs à cause de ma petite taille. (WOODY ALLEN)

Ses blogs

l'oyatcogitant

l'oyatcogitant

Vous pouvez le lire les yeux fermés.
oyatcogitant oyatcogitant
Articles : 155
Depuis : 13/04/2012

Articles à découvrir

ID

ID ID, si évident, Deux lettres porteuses de sens Séparent présent de président Des promesses, du paraître, plus que de l'essence Dans un monde où les avoirs priment sur les êtres Coupé de la réalité, le républicain monarque Figure aujourd'hui du passé, Fera-t-il ce présent de laisser un futur naître? Si la semeuse ne couvre pas d'arg
Cocon

Cocon

Cocon Les nuages de novembre pleurent sur le carreau, Dans une couverture, enveloppée, sur le canapé, Les genoux pliés, et les volutes de thé chaud, Dansent dans la lumière sur des mots avalés, Tout bas, les nocturnes de Chopin, Brigitte Engerer au piano, Bruissements de feuilles, à l'index, tendrement caressées, Doucement, discrètement, l
Les feuilles mortes

Les feuilles mortes

J'écoute tes pas dans les feuilles d'automne qui impriment cette nature cuivrée de ta poésie que le vent emportera. JPRL
Fenêtre

Fenêtre

De nombreuses histoires qui veulent naître Commencent par des gestes, des regards, des sourires échangés Au travers des frontières qui coupent les deux mondes De chaque côté des carreaux d'une fenêtre Et les yeux se perdent dans ce vide qui fait face Qui reflète solitude, paresse, ennui ou spleen Parfois inspiration qui se défile et s'éch
Trains de nuit

Trains de nuit

Trains de nuit Les films sont plus harmonieux que la vie, Il n'y a ni embouteillage, ni temps mort, Ils avancent comme des trains dans la nuit. Nuit dans laquelle, pour quelques bonnes images, Pour le bon regard, le bon ton, S'agitent de sombres photophages. Les créateurs du 7ème art les meilleurs, Comme autant de vampires, Godard, Rivette ou aut
Rapport d'or en noir et blanc

Rapport d'or en noir et blanc

Rapport d'or en noir et blanc Dès l'aube, aux premières lueurs du jour Les sens éveillés par la brise citadine Il prend son paquetage et s'en va sans détour Embarquant pour une nouvelle campagne, embrassé par cette lumière mutine. Chacun a connu sa pêche miraculeuse, ce rendez-vous inclassable Que ramènera-t-il cette fois dans ses filets?
Léon Spilliaert

Léon Spilliaert

Des perspectives sans perspective Une brume, un froid, une peur qui m'anime L'envie de retrouver une innocence, une joie plus naïve De dépasser cette présence vaporeuse, spectrale, pantomime... Ainsi peint l'ami Léon, seul et triste, Désolante existence, morne, elle passe, Ses pinceaux s'affolent, danse macabre de Liszt Inexorablement, projett
Fontaine, je ne boirai pas de ton eau...

Fontaine, je ne boirai pas de ton eau...

(Tant pis pour ceux qui ne peuvent plus me voir en peinture...) Mise en abîme La Toile... Hopper,ô rage,ô désespoir. Hier, au Musée dont je suis l'un des conservateurs, j'ai fait tomber un Boudin dans un urinoir Duchamp. Il a fallu, à l'origine ce Courbet pour admirer cette fin du monde surréaliste et haranguer ses collègues de pinceaux...
Bruissement de landes

Bruissement de landes

Bruissement de landes Il est de ces terres infertiles Que se réserve la nature Où les esprits guère serviles Ne s'offrent qu'à celui qui cherche l'état pur. Au détour de veines caillouteuses Sinueuses marbrures de landes Peu de place pour des projets à fin douteuse Dans ce pays qui renaît de ses cendres Et si, près de l'"enfer froid" aujou
Like a bird on the wire

Like a bird on the wire

Comment ne pas s'émouvoir de ce nouveau départ, De l'élégante poésie du grand Léonard Il est parti vers d'autres côtes, Peut-être, sur les épaules, le famous blue raincoat, Posant une dernière fois sur le coeur, son chapeau de tailleur, Parfois sombre,tendre, sublime songwriter, Sa voix rocailleuse s'en est allée, libre, like a bird on t