En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jean-Pierre Brouillaud

Ses blogs

Le blog de Jean-Pierre Brouillaud

Le blog de Jean-Pierre Brouillaud

Ce blog est fait de témoignages d'une vie d'aveugle au quotidien, qui, au-delà des a-priori du handicap nous permet de réaliser que tout est possible.
Jean-Pierre Brouillaud Jean-Pierre Brouillaud
Articles : 343
Depuis : 04/11/2009
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Lectures Audio du blog de Jean-Pierre brouillaud

Lectures Audio du blog de Jean-Pierre brouillaud

Vous trouverez ci-après les liens vers différentes lectures à voix haute de certains articles de mon blog. Si d'aventure vous souhaitiez tenter l'expérience, n'hésitez pas ! La vie n'est pas un préservatif - lu par Emmanuel Geveaux Nasreddin et le meunier - lu par Emmanuel Geveaux Seconde paternité - Lu par Audrey Barbaud Un passant troublan
L'amour dans le noir... sur France 5

L'amour dans le noir... sur France 5

Une nouvelle participation à l'émission " A vous de voir " sur le désir... et son parfum ! Avec Jean-Pierre Brouillaud. Une réalisation France 5 de Ingrid Seyman, Irène Ismailoff, Ilouka Billy. Première diffusion le 06 mars 2017.
Confidence d'un voyageur aveugle.

Confidence d'un voyageur aveugle.

Guidé en Amazonie par ma fille Leïla à 9 ans "Rien n'est jamais fermé sinon ses propres yeux" … Et si la vie nous avait équipés d’un pouvoir de transformation pour éveiller en nous ce qui dort dans le limon de l’habitude ? … Et si la cécité des yeux n’était pas une absence de vision ? Comme il faut une naissance historique à ce
Coupes de champagne avec mes morts

Coupes de champagne avec mes morts

Ma main aveugle dans la porte du réfrigérateur rencontre une demi-bouteille de champagne. Tiens tiens, je l’avais oubliée, faut dire que je suis rarement à Laboule, dans le petit appartement qui me sert de pied-à-terre, d’adresse pour exister aux yeux des administrations. Mon livre « Aller voir ailleurs - Dans les pas d’un voyageur aveu
Mumbai ou l’enfant perdu

Mumbai ou l’enfant perdu

Sitôt que la nature annonçait l’arrivée de l’hiver, Laora prenait ses cliques et ses claques et s’envolait pour l’Asie. Aujourd’hui maman, elle n’a pas modifié pour autant son petit rituel migratoire. Elle débarque donc à Mumbai ce beau matin de novembre, avec ses deux enfants : la petite Cerise d’un an, et Ulysse, le garçon,
L’aveugle, un homme sans horizon

L’aveugle, un homme sans horizon

Ma liberté, imposer au monde mon bon vouloir, Fatalité, subir ce que je ne peux changer, Maturité, avec ce qui arrive ne plus me sentir étranger. L’inspiration peut-elle jaillir d’au-delà de notre mémoire ? Peyotl, barque d’or dans un vertige myrtille de ciel sans fond. Qui pêche les âmes endormies pour les ramener à la surface ? Le
Jean-Pierre Brouillaud conférencier

Jean-Pierre Brouillaud conférencier

" Il n'y a pas de handicap, il n'y a que des différences " Ecrivain-voyageur, membre de la Société des Explorateurs Français, auteur du livre "Aller voir ailleurs - dans les pas d'un voyageur aveugle" chez "points aventure", co-réalisateur du film documentaire "Deux hommes, un regard" avec Lilian Vezin. Dans le cadre de conférences je propose
Rouge désir du monde.

Rouge désir du monde.

Un recueil de poésie illustré par les collages d'Evelyne Denize, évoquant douze voyages géographiques et sensitifs, Pérou, Australie, Ethiopie, Inde... Bon voyage ! Vous le trouverez via ce lien : Une collaboration entre Evelyne Denize avec ses illustrations qui suggèrent plus qu'elles ne les figent un déploiement arc-en-ciel de perceptions,
 Aimer la vie c’est la pénétrer jusqu’à ses étoiles les plus lointaines, 

Aimer la vie c’est la pénétrer jusqu’à ses étoiles les plus lointaines, 

USA, du Rio Grande à Manhattan je bouge pour rallumer ma bougie, De San Francisco à Miami je roule pour sentir le roulis, Kerouac, « Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, qui veulent jouir de tout dans un seul instant ». D’où me vient ce goût de la route, de l’incertitude, du mouvement ? Auto-stop en Arizona,