Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
christine brunet /aloys

christine brunet /aloys

Nous sommes les auteurs choisis par Chloé des lys pour être édités. Où? En Belgique.Nous en sommes le reflet pluriel: poésies, nouvelles, fantastiques, polars,nous sommes soudés autour d'une idée: faire partager notre passion, l'écriture!

Ses blogs

Le blog Aloys

Lecture, écriture, une passion... Un partage... La littérature dans tous ses états !
christine brunet /aloys christine brunet /aloys
Articles : 3885
Depuis : 20/05/2010
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

LA COCCINELLE ET LE CAFARD Dans la propriété laissée à l'abandon Poussent un très grand nombre de plantes sauvages, Vivent des animaux comme poux et grillons Au milieu des arbres et des nombreux herbages. C'est ainsi qu'un cafard voit une coccinelle. L'insecte nocturne malgré le lever du jour Se plaît à observer cette bête si belle. Il ne
Ani Sedent a lu HX13-2 "Declassified" de Christine Brunet

Ani Sedent a lu HX13-2 "Declassified" de Christine Brunet

HX13-2. Si vous n’avez pas lu le volume précédent, pas de panique ! DECLASSIFIED ouvre sur un résumé du premier tome, propre à vous plonger dans le bain rapidement et vous inciter à découvrir la suite. Ce nouvel opus démarre sur le retour d’Axelle de Montfermy ( anciennement flic à la tête du CERI) et Genara, un alien à la physionomi
Philippe Desterbecq a lu "Lovely Brunette, tout simplement" d'Edmée de Xhavée

Philippe Desterbecq a lu "Lovely Brunette, tout simplement" d'Edmée de Xhavée

http://phildes.canalblog.com Je pense avoir lu tous les livres d'Edmée de Xhavée. Je me souviens avoir été charmé par son écriture dès ma première lecture. Edmée a une écriture particulière qui se déguste lentement. "Lovely Brunette" est son dernier roman. Si on observe la couverture, on lit la mention "roman d'amour". Alors non, Edmée
Micheline Boland nous propose un conte... La fourmi et le chien

Micheline Boland nous propose un conte... La fourmi et le chien

LA FOURMI ET LE CHIEN Une fourmi sur un ordinateur portable Avance semble-t-il en quête de repères "Que diable faites-vous sur cette jolie table ? Votre place est ailleurs, en un endroit agraire", Dit le chien de la maison à cette étourdie. "Mes maîtres n'auraient pour vous aucune pitié, Aussi bien qu'à la guêpe, ils vous ôteraient la vie.
Marguerite Dubois nous présente son ouvrage "Pour tout l'air du monde"

Marguerite Dubois nous présente son ouvrage "Pour tout l'air du monde"

Extrait Ce qu’il s’est produit les laissa sans voix. Ils avaient imploré papa de prononcer encore quelques mots, de réagir, de leur serrer la main. Ils avaient supplié et crié si fort ! Ils avaient demand é pendant de longues minutes. Maman avait hurl é le pr é nom de mon p è re, implorant une r é action de sa part, aussi infime soit-e
"Hashtag futurs suicidés" : une nouvelle signée Carine-Laure Desguin

"Hashtag futurs suicidés" : une nouvelle signée Carine-Laure Desguin

Hashtag futurs suicidés Charleroi, quai Arthur Rimbaud. Entre le centre culturel Quai 10 et la Sambre, trente-trois quidams inscrits à un premier atelier insolite attendent avec impatience les directives de Charlie, l’animateur employé par la Ville pour cette occasion. Un succès cet évènement, se dit celui-ci en jetant un regard circulaire
In recueil Le vieux de la zéro/vingt-trois, le poème 15 - Carine-Laure Desguin

In recueil Le vieux de la zéro/vingt-trois, le poème 15 - Carine-Laure Desguin

15 debout sur son poing (le g est volontaire) virgule le vieux de la zéro/vingt-trois danse entre ses poèmes et ses fleurs artificielles le numérique apple les cafetières en plastique émoussent les bières le béton désarmé et sont inutiles pour se déplacer en sauce les semelles antidérapantes In recueil Le vieux de la zéro/vingt-trois
In recueil Le vieux de la zéro/vingt-trois, le poème 14 - Carine-Laure Desguin

In recueil Le vieux de la zéro/vingt-trois, le poème 14 - Carine-Laure Desguin

14 l’oiseau ouvre la fenêtre du vieux de la zéro/vingt-trois (mais oui) picore la petite graine ronde et blanche c’est mon anticoagulant ricane le vieux l’oiseau comprend (bien sûr) recrache la fraise le tournesol du tableau penche désormais vers la droite (arrosé hier avec le sirop du matin de midi et du soir) il salue digne et poli l