Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Patrice ADAM

Patrice ADAM

J'aime les gens, l'amour même si cela peut paraitre simple. J'aime les textes des autres. J'ai beaucoup d'autres occupations que l'écriture. je suis président d'une asso pour l'enfance jeunesse et le périscolaire. Elu de ma commune. la vie est l

Ses blogs

PATRICE ADAM AUTEUR

PATRICE ADAM AUTEUR

Poésie, textes, amour, vie, société, nature, plaisir, écriture, romantique, romantisme.
Patrice ADAM Patrice ADAM
Articles : 70
Depuis : 04/10/2006

Articles à découvrir

PETIT HOMME

PETIT HOMME C’est un tout petit homme Toujours assis sur le même banc. Le regard monotone Et la sagesse du temps. Qui appuyé sur sa canne, Regarde devant lui les enfants Qui jouent et se chamaillent Comme il le faisait avant. Ce tout petit homme, Les yeux délavés par le temps, De temps en temps fredonne Des chansons de ses vingt ans. Il trouv

Le gitan

LE GITAN Le gitan vit à part De nos murs de ciment. Il a dans sa guitare L’histoire de ses parents. Quand il en joue le soir Et que la nuit tombe doucement, Le feu éclair le regard De tous ses enfants. Sa vie est un voyage A travers le temps. C’est aussi l’héritage De tous ses descendants. Il vit tous les paysages, De l’été au printemp

Le texte que vous voulez en un clic

Bonjour à toutes et tous Plus la peine de faire défiler les pages pour chercher le ou les textes que vous voulez lire, il suffit de cliquer sur le titre et vous voilà prête ou prêt à lire. Donnez votre avis . Juste quelques secondes pour cela, et vous participez à la progression de ce Blog Bonne lecture et merci de votre passage Textes d'amo

Je n'aurais plus les yeux baissés

JE N'AURAIS PLUS LES YEUX BAISSES J'ai parcouru tant de chemin Sans ne jamais toucher la fin. J'ai approché tellement l'indifférence, Celle qui fait de vous une absence. J'ai vu une âme tellement blessée Qu'on ne pouvait panser ses plaies. j'ai vu l'ignorance crier des mots mortelles Et allant abattre l'homme fraternelle. J'ai vu tuer en d'autr

Cœurs perdus

CŒURS PERDUS Ce sont ces âmes qui s'entremêlent Et qui dansent, bien que très frêles, Sur une valse portée par le vent Et qui attendent de se serrer vraiment. C'est la vapeur d'un parfum Fragile comme un matin Ou la brune d'un lac serein Vient bercer les gestes de nos mains. C’est la caresse d'une douceur Qui brille de ces lueurs, De celle

Le silence

Le silence le silence d'une maison sans enfance sans sursaut, sans rire éclatant. le silence d'un téléphone qui attend le message ou l'appel d'une existence. le silence d'une pierre sans vie a qui on parle espérant être entendu d'elle ou lui. le silence après un mot qui blesse ou détruit, ce silence plus douloureux et qui poursuit. Le silenc

Torchons et serviettes

Le textes que vous allez lire, est le texte original avant les modifications pour le "mettre" en chanson. le texte juste après, c'est la version pour l'album : Quebec on the rock de Danielle Mainville. Vous pourrez constater que l'on doit parfois adapter pour que la musique et l'écriture se fondent. TORCHONS ET SERVIETTES C’est l’histoire des

Dans mon cœur

Dans mon cœur. J’ai grandi avec un murmure. Une trace qui ne s’efface pas. Une blessure comme injure Que je porte au fond de moi. J’ai joué parfois mais je l’assure, Ce n’était pas ce que l’on croit. Ma vie s’est faite de ratures. Comment crier ce qu’on ne dit pas. Mais dans mon cœur, Il coule encore Le sang de ces plaies pas fe

L'oiseau de ma maison

L’OISEAU DE MA MAISON J’ai recueilli un oiseau blessé Dont la vie, faisait que commencer. Dans mes mains, je sentais qu’il tremblait. « Ne craint rien, je vais te protéger ». Doucement, il a repris des forces. A chaque instant, il rêve de dehors. Dans son nid blanc tout brodé de coton Il attend le beau temps, l’oiseau de ma maison. Il
L’homme descend du singe

L’homme descend du singe

Un texte écrit d'après un tableau d’AUDREY LEKSTON de Val de Reuil 27. Ecrit lors d'une soirée slam, à Val de Reuil, à la Fabrique Ephéméride. L’homme descend du singe L’homme descend du singe Il y en a qui descendent plus vite que d’autres. L’homme descend du singe Parce qu’il veut crier plus fort que l’autre. L’homme est-il