En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

François Massarelli

François Massarelli

45 ans, enseignant et historien imaginaire du cinéma
Tags associés : 1911, 1912, 1913, 1914, 1915, 1916, 1917, 1918, 1919, 1920, 1921, 1922, 1923, 1924, 1925, 1926, 1927, 1928, 1929, 1930

Ses blogs

Allen John's attic

Allen John's attic

Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
François Massarelli François Massarelli
Articles : 2258
Depuis : 23/12/2010
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Quai des orfèvres (Henri-Georges Clouzot, 1947)

Quai des orfèvres (Henri-Georges Clouzot, 1947)

Deuxième adaptation de Stanislas-André Steeman parmi les films réalisés par Clouzot, Quai des orfèvres est aussi un film policier qui fait date dans une volonté de réalisme particulièrement marquée, dans les décors, l'interprétation et la peinture de la vie des artistes. Mais réduire le film à son intrigue policière serait une erreur,
Porky's picnic (Bob Clampett, 1939)

Porky's picnic (Bob Clampett, 1939)

Ca sent un peu la routine: Porky vient chez sa petite amie Petunia (qui a bien changé depuis la dernière fois qu'on l'a vue; c'était un vamp, maintenant c'est la cousine de Minnie Mouse...) et la convie à un pique-nique. Tout va bien, sauf que Pinky, le petit frère de Petunia, s'invite, et va se révéler une vraie peste. on, une fois de plus,
La légende de Zatoïchi : Un nouveau voyage (Tokuzo Tanaka, 1963)

La légende de Zatoïchi : Un nouveau voyage (Tokuzo Tanaka, 1963)

Le troisième Zatoichi est aussi le premier des films à adopter la couleur. En dépit de la nouvelle palette, utilisée avec bonheur tout du long, c'est d'abord et avant tout un film très amer, qui était supposé clore la trilogie initiale en montrant les raisons qui feront que le héros, le masseur aveugle (et bretteur légendaire) Ichi (Shinta
Mr and Mrs Smith (Alfred Hitchcock, 1941)

Mr and Mrs Smith (Alfred Hitchcock, 1941)

D'une part: Non, ceci n'est pas, comme on le lit partout, "la seule comédie d'Alfred Hitchcock" (The farmer's wife, Waltzes from Vienna, To catch a thief ou The trouble with Harry, par exemple, en sont la preuve), ni "le pire film d'Alfred Hitchcock" (Topaz, Easy virtue, Juno and the paycock, The Skin Game, et Family plot sont tous bien pires). Ce
Murder (Alfred Hitchcock, 1930)

Murder (Alfred Hitchcock, 1930)

Si on s'intéresse à Alfred Hitchcock, je crois qu'il faut commencer par admettre qu'il ne se passe pas grand chose entre Blackmail (1929), son premier film parlant, et celui-ci... Pourtant il tourne! Après le succès public de 1929, il est amené à réaliser une adaptation de Juno and the paycock, qui obtient un succès critique sans précéden
Rich and strange (Alfred Hitchcock, 1931)

Rich and strange (Alfred Hitchcock, 1931)

Nothing of him that doth fade,But doth suffer a sea-changeInto something rich and strange. Ce film tourné en 1931, en indépendance totale par Hitchcock (et avec un sens du bricolage qui serait presque étonnant de sa part), est donc le premier des deux oeuvres du maître dont les titres empruntent à un autre grand de l'Angleterre de toujours...
Wise quacks (Bob Clampett, 1939)

Wise quacks (Bob Clampett, 1939)

Daffy Duck, en 1939, était particulièrement cinglé. Et plus encore sous la responsabilité de Clampett. Mais ça ne l'empêche heureusement pas d'être aussi un père de famille... Dans la ferme, Porky Pig apprend donc que la famille va s'agrandir, et se réjouit pour son ami. On ne verra presque plus le cochon-héros en titre du film, dédié d
Jeepers creepers (Bob Clampett, 1939)

Jeepers creepers (Bob Clampett, 1939)

D'une part, à près de 9 minutes, ce film est nettement plus long que la moyenne des courts métrages Schlesinger. D'autre part, il présente d'immenses qualités, et des longueurs, des grands moments et de réelles déceptions... Seul dans son coin à confectionner des films en noir et blanc pendant que Tashlin, Freleng, Jones, Avery avaient droi
Number seventeen (Alfred Hitchcock, 1932)

Number seventeen (Alfred Hitchcock, 1932)

Voilà un exemple de ce qui se passe quand un metteur en scène, qui vient de faire l'expérience d'une liberté absolue avec Rich and strange, et qui a du mal à s'en remettre, se voit confier un film à faire, qu'il ne veut pas faire. D'une part, il le fait quand même, et se l'approprie... Je vois dans ce film de nombreuses envies de continuer s
Porky's hotel (Bob Clampett, 1939)

Porky's hotel (Bob Clampett, 1939)

A cette époque, les Looney Tunes se réduisent à Porky Pig. Tout le reste des films produits par Schlesinger sont des Merrie melodies, et sont en couleurs; seul les films autour de Porky restent en noir et blanc. Et l'année 1939, pour cette série de courts métrages, est dominée par Bob Clampett... Ce qui explique le fait qu'ils ne sont pas to