Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

François Massarelli

François Massarelli

Enseignant, historien imaginaire du cinéma, musicien dans une vie parallèle

Ses blogs

Allen John's attic

Allen John's attic

Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
François Massarelli François Massarelli
Articles : 3724
Depuis : 23/12/2010
Categorie : Films, TV & Vidéos
Spiral

Spiral

De musique avant toute chose
François Massarelli François Massarelli
Articles : 224
Depuis : 26/02/2018

Articles à découvrir

Donnie Darko (Richard Kelly, 2002)

Donnie Darko (Richard Kelly, 2002)

1988: Donald "Donnie" Darko (Jake Gyllenhall) est un adolescent à problèmes: il est soigné pour ça. Rendez-vous fréquents chez une psychologue qui le traite avec d'infinies précautions, dosages constamment repris de médicaments, et un comportement en permanente roue libre: somnambulisme, agression verbale de sa soeur (Maggie Gyllenhall) à t
Three billboards outside Ebbing, Missouri (Martin McDonagh, 2017)

Three billboards outside Ebbing, Missouri (Martin McDonagh, 2017)

Une femme (Frances McDormand) est en colère: sa fille est décédée dans des circonstances tragiques, sept mois auparavant, torturée, violée puis immolée... Le crime a eu lieu en plein air, et pas loin de sa maison. Mais aucun suspect n'a été arrêté, et l'enquête, confiée à la toute petite brigade d'Ebbing, le petit village à côté, e
Supertramp Indelibly Stamped (AM records, 1971)

Supertramp Indelibly Stamped (AM records, 1971)

Parfois un disque vous en met plein la vue, voire plein les oreilles, et parfois, eh bien… on se retrouve face à un album, le deuxième d’un groupe qui ne parvient à avoir ni direction, ni unité, et qui peine à fédérer ses troupes en vue d’une hypothétique carrière… Et c’est exactement ce qui se passe avec cet album de Supertramp.
Pick and shovel (George Jeske, 1923)

Pick and shovel (George Jeske, 1923)

La deuxième partie de carrière de Laurel passée à Roach (il y en aura trois en tout, la troisième étant la bonne...) est marquée par la prudence de Hal Roach: suivant l'exemple de Harold Lloyd durant les années 10 (et exactement de la même manière que Charley Chase qui se lançait à l'époque), le producteur privilégiait des courts mét
The group (Sidney Lumet, 1966)

The group (Sidney Lumet, 1966)

1933: huit femmes, amies et soudées, obtiennent en même temps leur diplôme de l'université de New York. Elles font le voeu, par l'intermédiaire de leur porte-parole Helena, qui est également celle de l'ensemble de la "Class 33", de prendre le monde à bras-le-corps, et de s'engager pour l'Amérique, la société, l'avenir... Puis le film, en
The Kinks Kinda Kinks (Pye, 1965)

The Kinks Kinda Kinks (Pye, 1965)

De la triplette d'albums que les Kinks ont enregistrés en 1964 et 1965, généralement pressés par le producteur Shel Talmy sans trop de temps pour choisir et raffiner leurs morceaux, ce deuxième effort est de toute évidence le meilleur. Il corrige le tir du premier opus, qui accumulait 14 chansons, un peu au mépris des musiciens priés de rem
The Clash Give 'em enough rope (Columbia, 1978)

The Clash Give 'em enough rope (Columbia, 1978)

Un deuxième album, c'est parfois, et souvent même, un test grandeur nature, pour un groupe qui a fait sensation. Certains n'en reviendront pas, d'ailleurs: les Sex pistols, par exemple, n'ont pas pu passer ce stade. Mais assez parlé des Sex Pistols; parlons plutôt de musique: The Clash a frappé un grand coup avec le premier album éponyme, sor
Paul McCartney McCartney III (MPL/Capitol, 2020)

Paul McCartney McCartney III (MPL/Capitol, 2020)

En 1970, c'était la situation de chaos généralisée des Beatles, et la nécessité de frapper vite et d'être le premier sur la ligne d'arrivée qui avait motivé la sortie de McCartney , premier vrai album solo de Paul et première pierre des années 70 pour les désormais quatre garçons dans la bouderie... Un geste politique, donc, et un albu
Palm Springs (Max Barbakow, 2020)

Palm Springs (Max Barbakow, 2020)

Une fois de plus, citons l'incontournable Alfred Hitchcock: le sujet parfait pour un film? Il répondait "Boy meets girl"! C'est effectivement ce qui se passe dans ce film, car lors d'un mariage, Nyles (Andy Samberg) rencontre Sarah (Cristin Millioti), et clairement ça fonctionne très bien entre eux. Ils sont, par rapport au mariage qui s'échine
The game (David Fincher, 1997)

The game (David Fincher, 1997)

Fincher n'avait pas la main sur ce troisième film, comme du reste sur les deux précédents. mais il avait un atout en poche, un sérieux: le succès considérable de Seven, qui venait à lui seul de redéfinir le film de serial killer, et risquait pourtant de cantonner le jeune réalisateur à un genre. C'est à Polygram, alors à la fin de l'ave