Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
François Massarelli

François Massarelli

Enseignant, historien imaginaire du cinéma, musicien dans une vie parallèle

Ses blogs

Allen John's attic

Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
François Massarelli François Massarelli
Articles : 3872
Depuis : 23/12/2010
Categorie : Films, TV & Vidéos

Spiral

De musique avant toute chose
François Massarelli François Massarelli
Articles : 239
Depuis : 26/02/2018
Categorie : Musique & Divertissements

Articles à découvrir

The Beatles Revolver (Parlophone, 1966)

The Beatles Revolver (Parlophone, 1966)

C'est en 1966 que les Beatles ont cessé leurs concerts, mais ils avaient préparé la suite... la suite, je veux évidemment parler de ces glorieuses années de studio, soit trois années remplies en créativité, et accessoirement en occasions toujours plus nombreuses de se distinguer les uns des autres, puis finalement de se séparer... Une salv
Genesis Foxtrot (Charisma, 1972)

Genesis Foxtrot (Charisma, 1972)

Foxtrot vient après l'album Nursery Cryme , etça se voit tout de suite: c'est le même artiste qui a illustré la pochette, dans un style foncièrement baroque, et l'un des détails visibles (au dos) sur Foxtrot est justement la mise en scène contenue dans le dessin de pochette de l'album précédent... Et puis ça s'entend aussi, puisque après
Thelonious Monk Solo Monk (Columbia, 1965)

Thelonious Monk Solo Monk (Columbia, 1965)

Thelonious Monk est un pianiste unique. Certes, il y a eu d'autres têtes pensantes à ce mouvement qu'on appelait le be-bop, et d'autres pianistes encore, qui sont sortis de ces fécondes années 40. Mais comme Monk? Aucun. Si l'intéressé, mi-amuseur, mi-stérieux, aimait à dire qu'il pouvait jouer comme n'importe qui les yeux fermés (on lui p
Irezumi / Tatouage (Yasuzo Masumura, 1966)

Irezumi / Tatouage (Yasuzo Masumura, 1966)

Otsuya, fille d'un marchand, décide de fuir le domicile familial avec son bien-aimé Shinsuke, l'apprenti de son père... Il es vrai qu'elle n'en fait qu'à sa tête, parce que ce n'est sans doute pas ce pauvre Shinsuke qui aurait pu y penser tout seul! Ils se réfugient chez un "ami", Gonji: mais ça va très mal se passer, d'une part parce que G
Donald Byrd A new perspective (Blue Note, 1963)

Donald Byrd A new perspective (Blue Note, 1963)

Donald Byrd a constamment gardé un contact avec les études musicales, ayant traîné ses guêtres dans un certain nombre d'universités prestigieuses, y compris à Paris où il est venu un temps étudier la composition. Il en ressort une inévitable, et très palpable, soif de tout tenter chez lui, mais qui se teinte de l'originalité des années
Love Forever changes (Elektra, 1967)

Love Forever changes (Elektra, 1967)

Love, en 1967, c'est autant un rendez-vous manqué qu'un groupe qui n'est sans doute pas à la hauteur de ses propres ambitions: ou du moins des ambitions de son leader, le chanteur Arthur Lee... Celui-ci est frustré, de voir que leur rock vitaminé, hérité d'une scène garage qui se voit de plus en plus occuper le devant de la scène, ne soit p
The stolen jools (William McGann, 1931)

The stolen jools (William McGann, 1931)

On a volé les bijoux de Norma Shearer, donc la police enquête: parmi les enquêteurs et témoins, on trouve Fay Wray, Lowell Sherman, Barbara Stanwyck, Stan Laurel, Oliver Hardy, Buster Keaton, Our Gang, Wallace Beery, Gary Cooper et la liste est très longue, en particulier pour un film de 18 minutes. C'est un court métrage de charité, dont le
John Lennon Plastic Ono Band (Apple, 1970)

John Lennon Plastic Ono Band (Apple, 1970)

Quitter un groupe, c'est parfois difficile, c'est entendu. Lennon a sans doute été le plus long à réussir à faire son deuil, dans la mesure où il a été le premier à reluquer vers la sortie! Néanmoins, l'acte qui finalise cette séparation dans son oeuvre, c'est cet album, son premier vrai disque: certes, les galettes enregistrées avec Yo
The lonesome stranger (Hugh Harman, 1940)

The lonesome stranger (Hugh Harman, 1940)

Trois bandits sèment la terreur dans une petite ville de l'Ouest; personne ne semble réagir, heureusement, le redresseur de torts, le "Lonesome stranger", intervient, avec son vaillant cheval Silver. Heu... "heureusement", vraiment? Hugh Harman, avec ou sans Rudolf Ising, c'est généralement la promesse d'un spectacle familial. C'est-à-dire pas
Bobby Timmons This here is Bobby Timmons (Riverside, 1960)

Bobby Timmons This here is Bobby Timmons (Riverside, 1960)

Les 13 et 14 janvier 1960, à New York, le producteur Orrin Keepnews a convoqué Bobby Timmons au studio, pour enregistrer son premier album. Le premier, du moins, sous son seul nom car il avait déjà réalisé une séance en collaboration avec d'autres artistes pour Prestige, quelques années auparavant... Timmons, déjà un vétéran du hard-bop