En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

François Massarelli

François Massarelli

45 ans, enseignant et historien imaginaire du cinéma
Tags associés : 1911, 1912, 1913, 1914, 1915, 1916, 1917, 1918, 1919, 1920, 1921, 1922, 1923, 1924, 1925, 1926, 1927, 1928, 1929, 1930

Ses blogs

Allen John's attic

Allen John's attic

Quelques articles et réflexions sur le cinéma, et sur d'autres choses lorsque le temps et l'envie le permettront...
François Massarelli François Massarelli
Articles : 2136
Depuis : 23/12/2010
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

El Dorado (Howard Hawks, 1966)

El Dorado (Howard Hawks, 1966)

Ce film, l'avant-dernier de Hawks, illustre parfaitement un adage typiquement Hawksien: quand les personnages sont bons et que l'alchimie entre eux est parfaite, pourquoi ne pas les reprendre? Et du même coup, pourquoi d'ailleurs ne pas reprendre la même trame, les mêmes enjeux? Donc de Rio Bravo, on passe à El Dorado. De là à faire deux bons
La fête à Henriette (Julien Duvivier, 1952)

La fête à Henriette (Julien Duvivier, 1952)

Un film qui commence, et.. ah tiens non, en fait il ne commence pas: il n'est pas encore fait. La cause? Le script, refusé par la commission de censure, qui a objecté à toutes les provocations. la faute en incombe non à l'un (Henri Crémieux) des deux scénaristes, un provocateur obsédé par la noirceur et le glauque, mais plutôt à la mésen
Du goudron et des plumes (Pascal Rabaté, 2013)

Du goudron et des plumes (Pascal Rabaté, 2013)

Christian Fellous travaille dans la termite. D'ailleurs, il n'a pas son pareil pour déceler des termites dans une charpente, là où le client un peu âgé n'aurait a priori rien vu... De là à imaginer qu'il magouille un peu pour forcer la vente, il n'y a qu'un pas. Noceur, assez désagréable, il a assez jalousement construit sa vie, entre son
The lost world (Harry Hoyt, 1925)

The lost world (Harry Hoyt, 1925)

Il ne reste sans doute pas grand chose des oeuvres de Harry O. Hoyt, un réalisateur fécond, et qui est resté actif de 1916 à 1951. Et je serais assez étonné qu'il y ait beaucoup de monde qui s'en émeuve... Cela dit, il est au moins crédité de façon avantageuse au générique d'un film majeur, un seul, mais de taille. Pourtant The lost wor
The ghost of Slumber Mountain (Herbert Dawley, 1919)

The ghost of Slumber Mountain (Herbert Dawley, 1919)

Ce court métrage est l'une des premières incursions "professionnelles" de Willis O'Brien dans le cinéma; bien sur, il y fait ce qu'il fera toujours: animer en stop-motion (c'est-à-dire en image par image, comme on dit en Français) des bestioles de trente centimètres de hauteur pour nous faire croire que nous voyons d'immenses monstres... Car
Fleur d'oseille (Georges Lautner, 1967)

Fleur d'oseille (Georges Lautner, 1967)

Catherine Aigroz vient de perdre son compagnon: suite à une action musclée de la police, l'ennemi public numéro 1 a en effet été abattu en gare de Montargis par une moche matinée d'hiver. Et Catherine est enceinte, et arrivée à terme... La naissance, sous le contrôle de l'assistance publique, est pour la jeune femme un traumatisme, et pour
Die Puppe (Ernst Lubitsch, 1919)

Die Puppe (Ernst Lubitsch, 1919)

Dans une Allemagne de pacotille, un jeune homme doit obligatoirement se marier afin de satisfaire son oncle qui craint de disparaître en ne laissant aucun espoir d'héritier à l'horizon. Comme c'est une irréversible andouille (mais alors, vraiment), il se "marie" avec une poupée grandeur nature. Sauf que chez le fabricant, ce jour-là, un assis
Three women wait for death (Isabelle Sieb, 2016)

Three women wait for death (Isabelle Sieb, 2016)

Miranda (Phoebe Nicholls), et ses deux filles Hester (Lu Corfield) et Rose (Nat Luurtsema), attendent en effet la mort: celle de son père (Michael Poole), et donc du grand-père des deux filles. Mais la situation est compliquée: pour l'occasion, Miranda s'est installée dans la caravane de son père, en pleine campagne, et les deux filles l'ont r
La grande sauterelle (Georges Lautner, 1967)

La grande sauterelle (Georges Lautner, 1967)

Carl, un voleur (Hardy Kruger) en cavale, parce qu'il a un contrat sur sa tête, se réfugie au Liban. Il n'a rien sur lui, et contemple un avenir plus qu'incertain quand soudain il retrouve un bon copain, Alfred (Maurice Biraud). Un minable, mais gentil, Alfred lui propose un partenariat sur un coup un peu foireux: s'attaquer à un joueur compulsi
Son of Kong (Ernest B. Shoedsack, 1933)

Son of Kong (Ernest B. Shoedsack, 1933)

Au moins le titre est clair... Ruth Rose, qui écrivit le scénario pour ce film, savait de toute façon qu'on ne pourrait absolument pas rivaliser avec King Kong, donc tant qu'à faire, le script louche ostensiblement vers la comédie et le léger... ...Ce qui n'empêche: c'est lourd, très lourd! Carl Denham (Robert Armstrong) a des ennuis, et po