Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Patrick Templé

Patrick Templé

Magnetiseur radisesthesiste - Auteur - Ecrivain - Musicien
Tags associés : texte, chanson

Ses blogs

Patrick Templé

Magnétiseur - Auteur compositeur - Ecrivain
Patrick Templé Patrick Templé
Articles : 16
Depuis : 24/02/2010
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Tout est vivant (Patrick Templé)

Tout est vivant, mon amour, tout est vivant Même la pluie, la haine, le sale temps Tout est vivant, mon amour, tout est vivant Même les cris, la mort, le sang. Tout est vivant mon amour tout est vivant Nos souvenirs portent les fruits du présent Tout est vivant mon amour tout est vivant C'est ton sourire qui me l'apprend. Patrick Templé (extrai
Patrick Templé Magnétiseur

Patrick Templé Magnétiseur

Patrick Templé est magnétiseur, radiesthésiste, basé à Saint Germain Sur Moine, à 1/4 d'heure de Clisson, 20 minutes de Cholet, 30 minutes de Nantes. Il est le fils de Madame Liliane Templé, magnétiseuse qui execrçait à Vertou et arrière petit Fils de Monsieur Henri Vernat qui exerçait également à Vertou. Thérapeute humaniste, Patric

Les deux amis (Patrick Templé)

Les deux Amis (chanson pour Victor Noir) Nous sommes deux amis Nos coeurs pleins de paroles Troncs de mots sans racines En amont de nos plaies Nous sommes deux amis Coulant de vertes soifs Luisant des vers d’oubli Sur un champ d’épitaphes Nous sommes deux amis Que nos pères ont guidés Du mât de leur absence De l’ancre du non-dit. Quand la
Patrick Templé, magnétiseur radiesthésiste

Patrick Templé, magnétiseur radiesthésiste

Patrick Templé, après un parcours de près de trois décennies dans la musique, le rock, la chanson, la scène, les albums, la production, le coaching scénique et vocal, a décidé à 54 ans, d'aller sur sur les traces de sa mère, Liliane Templé, et son arrière grand-père Henri Vernat en s'installant à son tour comme magnétiseur radiesthé

L'océan est une femme (Patrick Templé

L’Océan est une femme (Patrick Templé) L’océan est une femme J’y plonge, je m’y noie, Je prends la tasse, Je descends, Je m’immerge, Je remonte, que sais-je? Je n’ai plus de repères Tantôt banc de chimères Coquillage affranchi de sa coque Murène aux sombres présages Ou raie Manta survolant le récif. L’océan est une femme Et
La solitude est un gant de velour

La solitude est un gant de velour

Le regret . Patrick Templé (tous droits réservés) Si tel est le regret : L’épice affinée du poète, Alors le soufre est cette épice, Alors le gouffre est son calice. Dusse-je vivre dans le « faire », Dusse-je porter cette ombre à ma propre lumière. Je continue à l’insu des repères. La solitude est un gant de velours Destiné à ne l
L'océan est une femme

L'océan est une femme

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm; direction: ltr; color: #000000; widows: 2; orphans: 2 } P.western { font-family: "Times New Roman", serif; font-size: 12pt; so-language: fr-FR } P.cjk { font-family: "Times New Roman", serif; font-size: 12pt; so-language: zh-CN } P.ctl { font-family: "Times New Roman", serif; font-size: 12pt; so

Elle songe à être nue (Patrick Templé, tous droits réservés)

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm; direction: ltr; color: #000000; widows: 2; orphans: 2 } P.western { font-family: "Times New Roman", serif; font-size: 12pt; so-language: fr-FR } P.cjk { font-family: "Times New Roman", serif; font-size: 12pt; so-language: zh-CN } P.ctl { font-family: "Times New Roman", serif; font-size: 12pt; so

SMOKING FROGS

SMOKING FROGS est un combo nantais composé de cinq batraciens qui hantent depuis des lunes les salles obscures dont les urs suintent le rock et le blues. Depuis leurs débuts en janvier 2012, le groupe a su développer un style qui lui est propre entre compositions et adaptations de titres de Jimmy Hendrix, Rory Gallagher, Robben Ford, Scott Ender
ILS VIENDRONT

ILS VIENDRONT

P { margin-bottom: 0.21cm; } ILS VIENDRONT (Patrick Templé, Novembre 2013) J'attends les loups de pied ferme Je sais qu'ils viendront. Déjà, ils se rassemblent Je les entends qui tournent en rond. Ils ne se cachent même plus Ils attendent que l'on s'habitue A leur présence, que l'on relâche la vigilance. Et le moment venu, ils viendront. Beau