En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

claude stéphane perrin

claude stéphane perrin

Claude Stéphane PERRIN. Professeur de philosophie à la retraite, j'écris et je lis en méditant sur le problème de la non-violence, notamment à partir d'une idée non indifférente et non nihiliste du neutre .

Ses blogs

 Claude Stéphane PERRIN

Claude Stéphane PERRIN

Recherches philosophiques qui, inspirées par l'idée du neutre, vont au-delà du scepticisme vers une interprétation moderne (historique et intemporelle) du principe de raison.
claude stéphane perrin claude stéphane perrin
Articles : 553
Depuis : 12/03/2011

Articles à découvrir

La folie de la répétition

La folie de la répétition

L'épreuve de la folie est diffi cile à conceptualiser. D'une manière générale, elle est pro vo quée par une faiblesse, voire par un excessif oubli de la rai son. Et cette faiblesse est sans doute due à un "attachement" com plet et exclusif à des fragments de soi-même qui ou blient le principe de réalité ou qui condamnent toutes les va le
Quel humanisme ?

Quel humanisme ?

Paul Klee : Rencontre de deux hommes se croyant moins haut placés l'un que l'autre, 1903. Eau forte reproduite dans le Dictionnaire universel de la peinture, Le Robert, tome 4, 1965, p.76. Pour Levinas notamment, l'ouverture sur l'autre, dans et par son accueil, crée la valeur infinie de l'accueil de tous les autres, sans représentation, sans c
L'oubli de soi et la sottise collective

L'oubli de soi et la sottise collective

Hambourg L'oubli de soi. L'oubli est soit une défaillance de la mémoire ( par bêtise, aphasie, amnésie ou délire ), soit un pouvoir actif de l'esprit qui permet d'assimiler et d'enrayer des expériences négatives en leur imposant un vide provisoire ou le silence relatif qui préserve des folies de l'imagination. Ou bien , selon Nietzsche, l'o
Du fini vers l'infini

Du fini vers l'infini

Détail d'une peinture de Paul Cézanne intitulée La Montagne Sainte-Victoire, 1904-1906, Kunstmuseum Bâle. Cette œuvre a été reproduite p.475 du Dictionnaire universel de la peinture, tome 1, Le Robert 1975. Les lumières de la pensée qui éclaire les sensations. Si la nuit angoissante qui domine les sensations brutes, élémentaires et chao
La grâce éblouissante de l'infini...

La grâce éblouissante de l'infini...

La grâce éblouissante de l'infini https://t.co/rqAegWuUfe claudestephaneperrin (@claudesteperrin) February 09, 2017 La grâce inhérente à l'infinité de la Nature est un don que la Nature se fait à elle-même, un don où elle se concentre sur la faiblesse d'un être pour la transfigurer. Dans ces conditions, chaque faiblesse humaine n'est plus
Au-delà du scepticisme

Au-delà du scepticisme

Le philosophe, comme Hegel par exemple, veut parfois saisir le Tout du monde "dans un cercle revenant sur lui-même." [1] Or, nul ne sait véritablement si ce monde pensé est harmonie ou dissonance, ici ordonné et là-bas non, ou bien parfois l'un et parfois l'autre, ou bien l'un et l'autre (d'une manière confuse ou incohérente), ou bien enfin
Poésie, science et philosophie...

Poésie, science et philosophie...

Poésie, science et philosophie https://t.co/4fcv466Nmw claudestephaneperrin (@claudesteperrin) February 12, 2017 Détail d'une œuvre de Louis Janmot intitulée L'idéal. Huile sur toile, 114 x 147. Cette œuvre a été reproduite p.59 du livre sur Louis Janmot intitulé Le Poème de l'âme, E. Hardouin-Fugier, La Taillanderie, 2007. Poésie, scie
Le retour éternel et la source infinie

Le retour éternel et la source infinie

Formation de montagnes, 1924. Décalque à l'huile, aquarelle et crayon sur papier marouflé sur carton, 41,9 x 38,1 cm. Legs Annemarie Grohmann, Graphische Sammlung, Staatsgalerie Stuttgart. Ce tableau a été reproduit p.100 de l'édition Paul Klee, Parkstone international, 2013. L'obscure et fatale source éternelle. Pour Nietzsche, l'intuition
Au bord du gouffre https://t.co/RkpKWAy78d

Au bord du gouffre https://t.co/RkpKWAy78d

Au bord du gouffre https://t.co/RkpKWAy78d claudestephaneperrin (@claudesteperrin) February 14, 2017 Détail d'un dessin de C. D. Friedrich intitulé Chouette sur une tombe, 1836-37, sépia sur mine de graphite, (25,9 x 22,2 cm, Musée des Beaux Arts Pouchkine, Moscou. Ce dessin a été reproduit dans C. D. Friedrich, Centre Culturel du Marais, Par
Au bord du gouffre

Au bord du gouffre

Détail d'un dessin de C. D. Friedrich intitulé Chouette sur une tombe, 1836-37, sépia sur mine de graphite, (25,9 x 22,2 cm, Musée des Beaux Arts Pouchkine, Moscou. Ce dessin a été reproduit dans C. D. Friedrich, Centre Culturel du Marais, Paris, 1984, p.419. Le gouffre de la mort. L'homme, dans l'une de ses caractéristiques les plus actives