En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Cercle Historique d'Auxi le château et de ses environs

Cercle Historique d'Auxi le château et de ses environs

nous abordons, par de courts articles, le passé de notre petite ville et des villages environnants;nous organisons une exposition annuelle; la généalogie, la vie quotidienne autrefois tiennent une place importante. Nous constituons une base de données appelée à s'élargir au fil des articles.

Ses blogs

Cercle Historique d'Auxi-le-Château et de ses environs   webmaster julienleveque62390@gmail.com

Cercle Historique d'Auxi-le-Château et de ses environs webmaster julienleveque62390@gmail.com

Etudes historiques et généalogiques.
Cercle Historique d'Auxi le château et de ses environs Cercle Historique d'Auxi le château et de ses environs
Articles : 4125
Depuis : 17/05/2011
Categorie : Associations & ONG

Articles à découvrir

Pont, 1810.

Au cours de la séance du conseil municipal d'Auxi du 16 juin 1810, on présente le devis pour un pont en gré soit 16 500 francs auxquels il faut ajouter 1 500 francs pour la construction d'un pont provisoire en bois. On note cependant qu'il en coûterait davantage de passer soit par Wavans soit par Willencourt. Mais l'argent manque et de tergiver

Place de l'hôtel de ville, 1852.

Au cours de sa réunion du 4 septembre 1852, le conseil municipal d'Auxi se livre à l'examen sérieux de la modification à apporter à la rue de l'église, notamment dans sa partie latérale au marché au blé, par suite de la régularisation de la route départementale n° 11 (la rue d'Arras, actuelle rue du général de Gaulle) et de l'emprise

Soldats en Algérie, 1959.

Depuis 1956, le contingent des appelés participe à la guerre d'Algérie. Au cours de sa séance du 24 décembre 1959, le conseil municipal d'Auxi décide que chaque Auxilois en Algérie recevra 2 000 francs à Noël. Une somme de 50 000 francs est votée à cet effet. Précisons qu'il s'agit encore des "anciens francs", un "ancien franc" valant u

Traité de succession, 1764.

Le 13 mars 1764, comparaissent devant notaire: Jean-François Piolé, marchand boucher à Auxi Artois Gaspard Balthazar Melchior Piolé, jeune homme majeur légal, cavalier au régiment d'Orléans, en garnison à Douai Marie-Catherine Josephe Piolé, fille majeure coutumière, demeurant à Amiens, servante, frères et soeurs germains, pour éviter

Procuration, 1766.

Le 13 mai 1766, le sieur François Champion et sa femme, demoiselle Françoise Couvreur, vivant de leurs biens à Auxi Artois où le papier timbré et le contrôle ne sont point en usage, constituent pour leur procureur général et spécial (ici, un blanc) auquel ils donnent par ces présentes tout pouvoir de par eux et en leurs noms comme hériti

Bail, 1751.

Le 21 décembre 1751, Nicolas Wimart le jeune, marchand menuisier, et Marie-Antoinette Wimart, fille majeure à marier, louent à Jacques Paris, manouvrier à Auxi Ponthieu une mesure de terre labourable en une pièce au pré de lille à Auxi Ponthieu qu'ils ont en commun pour le prix de 27 livres. Pour écrire cet article, j'ai consulté la série

Les habitants de la place de l'hôtel de ville d'Auxi en 1876.

35 - Capet Léonard 34 ans Mingoval cafetier célibataire. 36 - Loir Emile 33 ans Auxi marchand de tissus Loir née Duriez Hortense 23 ans Auxi Loir Adrienne 4 ans Auxi Loir Emilie 1 an Auxi Courtois Léontine 24 ans Auxi domestique Loir Edouard 61 ans veuf père 37 Dufour Ludivine 44 ans Blangerval rentière célibataire Dufour Marie 11 ans Arment

Marais, 1854.

Comme on sait, à Auxi, le cours de l'Authie engendre des marais et l'écoulement des eaux est un problème qui s'est longtemps posé aux édiles. Au cours de la séance du conseil municipal du 9 août 1854, le nouveau maire, Gustave Deslavier, expose qu'il lui paraît nécessaire, dans l'intérêt général, de redresser le fossé d'égoût dit po

Sous-bail, 1764.

Le fait de louer un bien dont on est soi-même locataire semble assez fréquent d'après les archives rencontrées. Le 9 avril 1764, Louis Dollé, tonnelier et cabaretier à Auxi Artois sous-baille à Théodore Flamant, jeune homme majeur légal, menuisier à Auxi Artois le manoir, la maison et autres bâtiments à usage de cabaret à l'enseigne "l

Logements provisoires.

Un dicton dit qu'en France le provisoire dure longtemps. En 1963, les séquelles de l'après-guerre sont encore visibles. Au cours de la séance du conseil municipal du 7 février 1963, on indique que le service départemental du ministère de la reconstruction offre gratuitement à la ville les baraquements situés rue du général Leclerc sur un