En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

jdor

jdor

Amoureux de l'écriture, poésie, romans, théâtre, articles politiques et de réflexions... Amoureux encore de la beauté de tant de femmes, malgré l'âge qui avance, la santé qui décline, leurs sourires ensoleillent mes jours...

Ses blogs

Couleurs Poésies 2

Couleurs Poésies 2

Ce blog est dédié à la poésie actuelle, aux poètes connus ou inconnus et vivants.
jdor jdor
Articles : 2074
Depuis : 02/06/2011

Articles à découvrir

Mon pays – Djida Cherfi

Mon pays – Djida Cherfi

Mon pays est comme tous les pays Des fois ça va et des fois pas Mon pays n’est pas le leur Moi j’en ris, mais de douleur L’Algérie est mal partie ? Elle a ses heurts et ses « ennemis » Des coups dont elle n'est pas "remise" Voulez-vous savoir par qui ? Les faux partis et ses "amis" Ceux qui s’barrent qui sont pénards ! Et qui reviennen
La rouille du Temps – Ode

La rouille du Temps – Ode

Oeuvre de Ary Shever 1835 La rouille du Temps parachève l'œuvre Des amours déconstruites malgré elles Abandonnées à elles-mêmes dans les ailleurs Des amants séparés dans le présent composite Des architectures en ruine Le fractionnement n'est que parcellaire Pléonasme de l'éloignement subtil Tribut du sang, désertion planétaire Agir es
Des fraises et des mangues – Kacem Issad

Des fraises et des mangues – Kacem Issad

Paul Delvaux, La Joie de vivre Ses lèvres rouges comme une fraise Qu’à être mordues, elles attendent Sur le lit chaud et brûlant des secondes Imbibé d’un jus d’amour. Impatiente, Oui, elle l’est Pour que je joue ma symphonie Sur les touches de son corps diapré Afin que ses seins mangues se dressent Comme un chat aux aguets. ©Kacem Is
Interroge le vent – Denise Bernhardt

Interroge le vent – Denise Bernhardt

frances-cle-aragon.blogspot.fr/p/martinica.html Interroge le vent Déchiffre les calligrammes Des constellations, Scrute le fleuve D’où s’échappe le temps Dans une perpétuelle agonie, Ecoute le murmure des vagues Quand la grève a bu L’incendie du jour, Et tu sauras pourquoi La mer m’a portée D’un souffle sans retour De la pâle Europ
Ernest – Michèle Freud

Ernest – Michèle Freud

Photo Jean Dornac© Dans un cabanon niché au creux d’une combe, vit Ernest. C’est mon ami, un poète qui va toujours où son cœur le porte. Malgré ses rides et ses cheveux blancs, il ressemble à un enfant car au lieu d’ajouter des années à sa vie, il ajoute de la vie à ses années, il accumule les jeunesses successives. Ernest se prom
Musiques de vie... – Jean Dornac

Musiques de vie... – Jean Dornac

dansercanalhistorique.files.wordpress.com/2014/09/19car12mc.jpg - « Weaving Chaos » @ Michel Cavalca J’espérais que ma vie Serait une symphonie fantastique Je n’aurais eu droit Qu’à quelques notes chaotiques Il y eut pourtant Des jours-mélodies Si doux et charmants Que l’on aurait cru Qu’un filet d’eau sucré Coulait du ciel Laissa
Opulence – Claude Luezior

Opulence – Claude Luezior

Photo Claude Luezior© Pour tout étendard ces moires de lumière juste une étoffe qui frissonne aux reflets du jour musique nourrisseuse de carmin froissé en guise de huis-clos une texture décline ses reflets et son Orient comme seul héritage Pour toute rhapsodie ces drapés de véhémence ©Claude Luezior http://www.claudeluezior.weebly.com/
L’arbre inversé – Luce Péclard

L’arbre inversé – Luce Péclard

espritdaventure.me/tag/africa Poésie dans l’instant Te fait faire un bond gigantesque. Tu es sans poids pour la journée, Comme à cheval sur des ressorts. C’est alors une ample vision Qui émerge à ta conscience, Avec ses lois de grâce Et de ravissement. Réalité toute autre Qui te révèle en frondaison, Tel un arbre inversé, Racines dan
Humer et me délecter – Michel Bénard

Humer et me délecter – Michel Bénard

©Salvatore Gucciardo : La révélation Humer et me délecter De tes sèves de femme, Avidement parcourir L’orbe de ton ventre, La courbe de tes reins, Ouvrir ta nacre polissonne En m’abreuvant de tes seins. Et dans l’instant, Me laisser griser Par cet élan d’extase. ©Michel Bénard. Voir en fin de page d'accueil du blog, la protection de
Les cieux pleurent mon deuil – Robert Bonnefoy

Les cieux pleurent mon deuil – Robert Bonnefoy

vivrelivre19.over-blog.com/2014/09/chanson-d-automne-paul-verlaine.html LES cieux pleurent mon deuil en ces jours à venir : SANGLOTS d'une saison qui met en terre une autre, LONGS et profonds chagrins d’un passé qui se vautre, DES que les tards regains aux blés vont survenir. VIOLONS frémissants, vos airs ont souvenir DE chaque arbre gravé,