Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Cat

Cat

slameuse de mots, entortilleuse de poésie !

Ses blogs

Cat

bric à brac entre slam, poésie, pensées - les enluminures sont de Serge B.
Cat Cat
Articles : 207
Depuis : 15/12/2011
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Le monde ..

Le monde ne peut être cerné, il est à la fois création et créature. Cette même créature sortie de nous-mêmes et qui pour autant nous échappe et dont nous peinons à dire ce qu'elle est. Les mots s'y heurtent, le doute affleure, la pensée et l'écriture se perdent. La limite s'annonce, impossible à dépasser. Il s'agit peut-être d'invent

pandémie et autres carabistouilles

La liberté d'opinion est une farce si l'information sur les faits n'est pas garantie et si ce ne sont pas les faits eux-mêmes qui font l'objet du débat." - La crise de la culture Hannah Arendt. En ces temps tourmentés, où le mensonge politique et d'Etat en particulier se trouve élevé au rang d'un art suprême, il devient par conséquent de p

La nostalgie

La nostalgie, Elle te prend le coeur Te pétrit l'âme C'est un temps arrêté, suspendu Un temps fictif. Elle n'est pas dans un lieu existant Ni dans un espace précis Ce n'est ni une histoire finie Ni commencée C'est le rêve d'un autre monde Inexistant Un fantasme Il n'y a pas d'échappatoire à la nostalgie Elle te vit, elle t'étreint, sans r

en vrac

Devenir furtif, Assécher l'attente Réunir les manques ensembles ou les dénouer Devenir invisibles Dans l'éclatement et la faillite du monde Assister à son agonie, la voir bouger, la sentir se penser Dans une colère déliée, fouillée. Accepter le face à face avec le trou, Rejeter la cruauté de l'espoir Toujours vain Il n'y a pas de machine

Comment ?

Ce monde étriqué m'emmerde, Il me faudrait des coïncidences Heureuses Joyeuses Soyeuses. De l'inédit, des évidences. Je ne peux fuir ce monde, Immonde Je ne peux échapper ni à sa brutalité Moins encore à sa futilité Pas même à sa stupidité. J'en suis à la fois la créatrice J'y joue mon rôle de mauvaise actrice Puis j'en deviens sa c

ISRAEL .. ou la grande illusion

Je déroge à la règle du pur poétique sur ce blog, pour insérer ce qui me paraît relever d'un scandale sans nom, scandale qui d'ailleurs ne saurait être seulement circonscrit à Israël - me lira qui voudra, réagira qui voudra .. comme là bas, je ne sens pas réellement de mouvement contestataire de masse, aucune approche stratégique pour

La vieille

Elle m'a dit « donne moi 2 sous » la vieille Le regard dans le mien, un regard bleu métallique Ni gentil, ni agressif Juste demandeur Je ne savais pas ce qu'étaient des sous, Je lui ai donné 2 balles, je n'avais que ça ! Puis elle m'a parlé, de la rue, du bout du bout de la pente, Celle qu'un jour on descend inexorablement Sans espoir de ret

Pensée du jour

Il faut sans doute bien peu d'estime de soi et très peu d'orgueil pour accepter, dans cette époque tourmentée, d'être maltraités à ce point.

Pensée

Ce que nous ne supportons pas chez les autres, et que nous critiquons vastement, est toujours ce que nous ne supportons pas en nous-mêmes et dont nous ne voulons surtout rien savoir puisque nos propres responsabilités seraient dans ce cas engagées, qu'on le veuille ou non. Comme le disait Sartre : "l'enfer c'est les autres parce qu'ils sont des

Kairos

"Kairos, l'opportunité, l'occasion, l'instant présent .. On le peignait sous la figure d'un éphèbe revêtu d'une tunique, équipé de deux ailes aux talons et deux ailes dans le dos, symbole de la vitesse et de la furtivité de son passage, le front couvert d'une tresse de cheveux et l'arrière du crâne dégarni. Les poètes grecs déclaraient