En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Oriane

Oriane

Cinémorfalou, geekette en herbe et dans les nuages le reste du temps. Vers l'infini et au-delà.

Ses blogs

~ Viva el cinema ~

~ Viva el cinema ~

fana2cinema.over-blog.com
Oriane Oriane
Articles : 693
Depuis : 23/08/2011
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Gueule d'ange

Gueule d'ange

"Gueule d'ange", c'est le surnom d'une petite fille confrontée à elle-même. Cette "gueule d'ange" mime sa mère, cagole écervelée, ayant davantage la gueule de bois que la présence d'esprit d'élever sa gamine à bien se comporter en société. Car cette petite boit, se maquille, danse comme sa maman délurée. Et fait les 400 coups jusqu'au
Everybody knows

Everybody knows

Depuis Une séparation, les films d'Asghar Farhadi sont attendus comme le messie. Avec Le passé, il transformait son essai en french touch notamment avec la présence de la rafraîchissante Bérénice Bejo. Avec Everybody knows, il fait la part belle au casting 100 % espagnol et bankable avec le couple à l'écran comme à la ville Javier Bardem e
Un couteau dans le coeur

Un couteau dans le coeur

Yann Gonzalez, connu pour Les Rencontres d'après minuit, revient avec un film en compétition lors de Cannes 2018. S'il repart bredouille, il n'en demeure pas pour autant un film intéressant sur plusieurs domaines. Vanessa Paradis dont le jeu s'avère quelque peu artificiel (est-ce fait exprès ?) interprète une productrice de films porno gay de
Bienvenue

Bienvenue

Bienvenue sur Viva el cinema N'hésitez pas à commenter mes critiques ! Un seul mot : Viva el cinema ! Vive le 7ème art ! Je précise que mes goûts sont très variés : j'aime tout !! Du cinéma grand public au dernier film serbo-croate sous titré en russe (je caricature un peu mais c'est vrai)... ------------------------------ La photo du mois
Vers les 6 prochains mois !

Vers les 6 prochains mois !

Nous voici pile au milieu de l'année 2018 (oui, déjà !) ; l'occasion pour nous de voir ce qui nous attend pour les 6 prochains mois. Attention, c'est parti ! JUILLET Les Indestructibles 2 Dogman AOÛT Mission Impossible (Fallout) : peut-être Under the Silver lake : très attendu ! Mary Shelley Le poirier sauvage : peut-être BlacKkKlansman - J'
Plaire, Aimer et courir vite

Plaire, Aimer et courir vite

- coup de coeur - Années 90, l'épidémie du SIDA fait rage. Arthur (formidable Vincent Lacoste) rencontre Jacques (Pierre Deladonchamps, mon nouvel idole depuis Jérémie Renier). Ils tombent amoureux. Mais Jacques a le SIDA et va bientôt mourir. Arthur s'en contrefiche et va l'aimer jusqu'au bout. Belle chronique qui vient après 120 battements
Les Indestructibles 2

Les Indestructibles 2

14 ans plus tard... Brad Bird et sa bande à malices reviennent pour nous resservir la sauce Les Indestructibles 2. Et quel film ! Surpassant le premier par ses prouesses et rebondissements, le long métrage surprend par son parti-pris : la femme (maman d'une tribu) est au devant de la scène assumant son statut de super (héros) tandis que le pèr
Tully

Tully

Avec cette nouvelle dramédie, le duo Diablo Cody (scénariste) et Jason Reitman (réalisateur) reviennent dans le cinéma par la grande porte. Car, on avait laissé ledit réal avec une étude des mœurs (Men, Women and children) quelque peu raté. Tully n'est pas de ceux-là et Reitman se ré-entoure de son actrice fétiche Charlize Theron qui jo
Trois visages

Trois visages

Après Taxi Téhéran couronné d'un Ours d'or, Jafar Panahi nous emmène - toujours en voiture - dans l'Iran conservatrice en proie aux conditions de la femme. Il signe ici un plaidoyer pour l'Iran moderne au travers de trois visages, ces trois générations de femmes. Si le dispositif filmique s'avère intéressant (longs plans-séquences dans la
A genoux les gars

A genoux les gars

A genoux les gars... Comment résumer le film ? A part dire que 90 % des dialogues évoquent la turlutte faite au copain du petit ami de la fille en question... Hem. Assénée de "frère" à tout bout de champ, A genoux les gars s'avère intéressant certes par le jeu-mitraillette, le phrasé des adolescents mais aussi par son sujet : le machisme d