En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jean Lenturlu

Jean Lenturlu

Tags associés : journal de campagne

Ses blogs

Le blog de Jean Lenturlu

Le blog de Jean Lenturlu

Journal mensuel du noteur (et chanteur) Jean Lenturlu
Jean Lenturlu Jean Lenturlu
Articles : 120
Depuis : 01/08/2008

Articles à découvrir

journal de campagne de mai 2016

Le mode de vie de la tique est assez austère. La femelle fécondée grimpe sur une branche de buisson à l'affût d'un mammifère (ou d'un oiseau) de passage. Elle peut rester ainsi à attendre plusieurs jours, plusieurs semaines , et plusieurs années... On a pu maintenir en vie l'animal en laboratoire pendant dix huit ans, sans qu'elle ne se nou

journal de campagne de janvier 2017

Ils veulent nous rendre superflus. Dans le journal d'Hervé Guibert « Le mausolée des amants » : Ainsi moi-même (sans me comparer à Goethe ou à Kafka), mais en qualité d'écrivant, d'homme relativement dévoué à l'écriture, je pourrai imaginer que ce que j'ai pu faire de cette écriture, tant bien que mal, sera un jour assimilé par un au

Journal de campagne de février 2017

Le comble de l'affront pour un général : être condamné à mort par le dictateur fou pour « crimes contre-révolutionnaires dépassant l'imagination ». Lutter contre le besoin d'avoir toujours raison. Je fuis devant moi. Un jour, on a demandé à Mario Balotelli pourquoi il ne célébrait plus ses buts. L'attaquant a répondu par une question

journal de campagne de juin 2016

On ne peut pas forcer tout le monde à aller au Paradis. (Remarque d'un retraité algérien au sujet des islamistes) A Valence, dans la rue, devant la librairie , cette femme qui me dit en lisant mes aphorismes : « Vous êtes un peu triste à l'intérieur ». Il faut beaucoup de temps pour devenir jeune. (Régis Debray) Hier au Théâtre antique

Journal de campagne d'août 2016

C'est en 1335 que le maire et les échevins d'Amiens obtiennent de Philippe VI le droit de faire fabriquer une cloche spéciale pour imposer aux ouvriers de la ville l'heure du début de la journée de travail, celle de l'arrêt pour déjeuner et celle de la fin de journée. L'amour ne tient jamais en place. (Christian Bobin « La plus que vive »)

Journal de campagne de novembre 2016

En 2017, impassible ne sera pas français. La diction des sentiments. L'apocalypse sera religieuse ou ne sera pas. Ne pas vouloir leur plaire séduit de nombreuses femmes. Les prémices d'un soulagement existentiel me met au pied du mur de son amour. Cette réflexion de François Truffaut : J'ai l'impression depuis quelques temps que les films resp

Journal de campagne du mois de juillet 2016

L'impensable ne pense pas. Relu « Leçons d'amour » de Joan Wyndham car je me sens un peu limité. Cette réflexion de l'écrivain Pèter Esterhazy qui vient de mourir ce 14 juillet 2016 : « Il est bigrement difficile de mentir quand on ne connaît pas la vérité. » Propos vomitifs de tous ces gens qui détestent les hommes et femmes politique

Journal de campagne de décembre 2016

Recopier le code civil pour apprendre à écrire (conseil de mon ami Henry Beyle pour démarrer l'année 2017). Après avoir bu son verre, elle emploie le mot « lampé » et précise : « C'est un mot qui éclaire ». Cette phrase du Général Shéridan citée par Terry Allen dans un article de Libération pour la re-sortie de son album « Lubbock

Journal de campagne d'octobre 2016

Ce nouveau livre (Tout s'arrange mais mal) qui paraît gai. La belle définition de Victor Hugo : la mélancolie, c'est la joie d'être triste. Cette femme qui veut presque regarder mes livres. Lire des aphorismes, c'est comme manger des chocolats. Mais mon chagrin voulait une image juste, une image qui fût à la fois justice et justesse. Roland B

Journal de campagne de septembre 2016

Un peu de retard pour ce journal. Débordé de dédicaces avec mon nouveau livre "Tout s'arrange mais mal"... Et si l'envie m'envahit les lèvres, je peux très bien me lécher. (pris sur le mur FB de Nohed Eve) Si un jour je réalise un film, je signerai « Stanley Lubrique ». (un merci à Tinou pour cette phrase) Bailler d'amour. Les écrivains