En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Grégoire.

Grégoire.

On peut donner bien des choses à ceux que l'on aime: des paroles, un repos, du plaisir.Tu m'as donné le plus précieux de tout : le manque! On peut se laisser dépérir dans le manque, on peut y trouver un surcroît de vie! CB.

Ses blogs

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Pour celui qui cherche la lumière, qui se veut à l'école du réel, pour celui qui cherche Celui qui est, et pour celui qui n'attend plus, pour qui voudrait croire et celui qui croit croire...
Grégoire. Grégoire.
Articles : 2284
Depuis : 22/10/2010

Articles à découvrir

« Que cherchez-vous ? » 

« Que cherchez-vous ? » 

« Bizarre ? Dans Jean, la première parole de Jésus, de Dieu lui-même qui -après 2000 ans d’attente- a pris chair pour nous parler en direct et vivre au milieu de nous, en nous, et bien, il dit ça : « Que cherchez-vous ? » Aucune politesse, ni déférence, aucune présentation, ni explication, mais brutalement : « Vous cherchez-quoi ? »
Réchauffement climatique... « La thèse officielle.. Une foutaise ? »

Réchauffement climatique... « La thèse officielle.. Une foutaise ? »

Spécialiste reconnu des avalanches, le Suisse Werner Munter planche nuit et jour depuis trois ans sur le réchauffement climatique. Et, pour lui, l’homme n’y est pour rien! Il y a une semaine, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) pointait une nouvelle fois d’un doigt accusateur l’homme et le CO2 qu
Se contenter d'être folle, de rire en pleurant...

Se contenter d'être folle, de rire en pleurant...

" Ceux qui nous aiment sont bien plus redoutables que ceux qui nous détestent. Il est bien plus difficile de leur résister, et je ne sais rien de mieux que des amis pour vous amener à faire le contraire de ce que vous souhaitez faire. Le truc c'est au départ, pour être aimée une première fois. Il faut surtout n'y pas penser, ne pas le recher
C’est l’enfance en nous qui réfléchit le mieux

C’est l’enfance en nous qui réfléchit le mieux

Cinq perce-neige dans un verre sur la table de ma mère : elle regarde leurs clochettes blanches et leurs pointes vert acide, comme depuis son entrée dans la maison de retraite elle regarde toutes choses - avec les yeux de l’âme. Retirée dans sa chambre, elle en contemple, pensive, les murs en feu. Le grand âge est un sacrement, l’entrée a
Fragments de l'entre-deux mers ...

Fragments de l'entre-deux mers ...

"J'ai parlé hier après-midi avec un vieil homme qui m'honore de sa considération et de son amitié, comme moi je l'honore des miennes, et de ma sincère affection. Nous ne nous étions pas revus depuis trois ans, et lorsque ses yeux bleus s'emplirent de larmes, mon cœur se serra. Il me saisit la main des deux siennes, la secouant avec vigueur,
Les voies de Dieu...

Les voies de Dieu...

L’Épiphanie ou Théophanie, c’est cet événement incroyablement étrange où Dieu choisit des non-juifs, des païens, des étrangers à la révélation.. Et ces mages, aux croyances païennes, Dieu choisit de se manifester à eux, en les conduisant par un signe naturel, qui touche leur recherche scientifique, leur quête propre, humaine… Qu
La joie ?

La joie ?

« Je lui dis que ma sortie je n’y pense jamais. Jamais. Je lui dis que j’ai cette vie là à aimer et que c’est bien assez. Je lui dis que je ne veux pas de son espoir parce que l’espoir est un poison : un poison qui nous enlève la force d’aimer ce qui est là. » Solaro, le héros du dernier roman de Charles Pépin, traverse les épreu
Heureux qui espère et qui dort...

Heureux qui espère et qui dort...

« Je n’aime pas celui qui ne dort pas , dit Dieu. Le sommeil est l’ami de l’homme. Le sommeil est l’ami de Dieu. Le sommeil est peut-être ma plus belle création. Et moi-même je me suis reposé le septième jour. Celui qui a le cœur pur, dort, Et celui qui dort a le cœur pur. C’est le grand secret d’être infatigable comme un enfan