En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Grégoire.

Grégoire.

On peut donner bien des choses à ceux que l'on aime: des paroles, un repos, du plaisir.Tu m'as donné le plus précieux de tout : le manque! On peut se laisser dépérir dans le manque, on peut y trouver un surcroît de vie! CB.

Ses blogs

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Pour celui qui cherche la lumière, qui se veut à l'école du réel, pour celui qui cherche Celui qui est, et pour celui qui n'attend plus, pour qui voudrait croire et celui qui croit croire...
Grégoire. Grégoire.
Articles : 2412
Depuis : 22/10/2010

Articles à découvrir

Tout le monde est occupé... à .. ?

Tout le monde est occupé... à .. ?

"Les lumières s’attardent. La noirceur des arbres quand la nuit les enserre est moins grande, moins dure. De grandes choses dorment en nous, toujours, d’un sommeil qu’agite un peu plus la longueur accrue des jours. Quelque chose manque, toujours. A tout ce que nous pouvons faire et dire et vivre, quelque chose manque, toujours. Cette conscie
Comme la lune au milieu de l'eau...

Comme la lune au milieu de l'eau...

Je connais maître Dogen par la traduction que Yoko Orimo fait de ses paroles, et je connais Yoko Orimo par la manière dont maître Dogen lui parle. Entre le XIIIe siècle et le XXIe, il y a une fenêtre. Il m'est arrivé de voir maître Dogen passer devant, d'entendre le bruit de ses pas sur des aiguilles de pin. Le travail de Yoko Orimo est de m
Mortsauf....

Mortsauf....

« Quand j'étais petit [...] j'étais amoureux de Madame de Mortsauf. Madame de Mortsauf c'est l'héroïne d'un roman de Balzac [...] Elle a un drôle de nom, cette dame. Dans son nom il y a le mot "mort" et il y a "sauf". [...] Elle est mariée, elle a deux enfants. Elle rencontre un homme plus jeune qu'elle, elle s'en éprend puis finalement se
Comme un très faible et très sur sourire...

Comme un très faible et très sur sourire...

" Pour être dans une solitude absolue il faut aimer d'un amour absolu. La plupart des écrivains mentent là-dessus. Ils font comme s'il n'y avait personne dans la pièce à côté, dans le fond sans fond de leur cœur. Ce n'est pas vrai. Ce n'est jamais vrai. Je ne dis pas qu'il s'agit nécessairement d'une présence visible, consciente. Peut-êt
Qu'est-ce qui nous est dû ?

Qu'est-ce qui nous est dû ?

Vous demandez quelque chose qui vous manque, et parce qu'elle vous manque vous en parlez comme si elle vous était due. Vous me faites penser à cette phrase entendue l'autre jour dans le rue : "elle veut être aimée, quelle imbécilité!". Cette parole est dure, mais la vérité a parfois des dents de loup. L'imbécilité en question est dans la
Un coeur las.

Un coeur las.

"Nous connaissons tous des heures où rien ne nous parle plus, où les paroles saintes arrivent essoufflées devant notre maison, meurent sur le seuil. Acédie : c'est ainsi que les moines nomment ce tremblement du coeur lassé de méditer. Un gant retourné, une gifle des enfers : l'acédie. Assez dit. Les livres de poésie sont les plus résistan
Les honnêtes gens ne mouillent pas à la grâce...

Les honnêtes gens ne mouillent pas à la grâce...

" Il y a quelque chose de pire que d’avoir une mauvaise pensée. C’est d’avoir une pensée toute faite. Il y a quelque chose de pire que d’avoir une mauvaise âme et même de se faire une mauvaise âme. C’est d’avoir une âme toute faite. Il y a quelque chose de pire que d’avoir une âme même perverse. C’est d’avoir une âme habi
Les féeries de la vie ordinaire ne se donnent qu'à celui qui ne cherche rien....

Les féeries de la vie ordinaire ne se donnent qu'à celui qui ne cherche rien....

"Le monde nous habitue à des expériences très grossières, pour des raisons mercantiles on force le bruit, les couleurs, les images, on force l’énergie, la vitalité devient mauvaise, la volonté se durcit. À l’opposé, on peut faire des expériences d’une incroyable finesse. Les anges passeraient là mais sans ressembler à l’imagerie