En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

VéroniCach

Ses blogs

Motsd'Elle

Motsd'Elle

Mots, images, sons...
VéroniCach VéroniCach
Articles : 78
Depuis : 24/03/2014

Articles à découvrir

Valley of love... Valet of LOVE...

Pas de reproche lecteur en vadrouille, en vague rouille... J'ai distendu la corde à sauter les lignes et déserté les cours de claquettes claviers. Rare et muette, comme toi. L'excuse ? L'ex ruse ? Pas, point, à la ligne. Deux trois lignes, des vieilles, amidonnées, amies données, naphtaline. A propos d'un film "VALLEY OF LOVE". Voici... ... J

TRUMP TON HOME....

J. moins très peu... Avant que le rouquin rouflaquette, Déboule en majorette. Mène à la braguette, les Roussesveltes. Qu'est-ce qu'elle espère Luette ? Les Hoover en men oppose et la Bush B.... Qu'est-ce qu'elle est-ce Père ? Une aube à 'Ma ? Un hole Land ?

Sans fin, sans faim, feint...

Quel destin clandestin pour la candeur infime ? Lui, Se dessape, hâte et happe de sa hampe.. Maladresse du mâle pressant qui sape la caresse. Elle, Mandibules libellules lassent des membres fibules. Les fourches claudiquent passent et ressassent le même ressort sans fin . Eux, Tristesse de l'amer turne borgne. Pas d'avant don dans la gyn'astique

S'évanouir...

En chute vibre sur la courbe de tes riens.J'imagite la couleur de tes bras de soie.Ton crache coeur osé sur la chaise.Tes Hanches violoncelles fantôment les draps.Un Arc soupire sur tes lèvres.Tu Syllabiales des cris d'audace.Le fil sensible de tes cheveux m'attache à ta peau.

Vice vers ça

Biz hard, je me suis fais un pixhard... Ah je capte vos mirettes en poinçon et votre sourire Jok'onde. Voui je me suis lancée toile enchantée et rêverie bonbons fluo. Est-ce que je diphtongue ?... C'était mièvre disgracieux, en défection de neurones ? Et vous offre une addition critique assommante, façon menu gastronomique au restauroute. N

"Une Belle Fin"... Et de beaux débuts...

L'on tend...Je me suis cool chair de bonheur... Et l'on tend je n'hais plus écrit ma mie z'air... Et binGgG regain je rengaine... Freud haine.... Kauz un ciné magique... Ma poule si chère a fraismie... Sous un Pasolini... Pas le plus connu, l'autre Ubert'haut... "Une belle fin.." (Still life... dans le texte) film de 2013, vient illuminer nos é

NUit ch'ode...

Châle or, châle or....Vent-il à tord..... BrRr, BrRr, BrRr'huit des z'ailes lisses.

Les deux moi z'hélent...

Qu'est-ce pion d'un soir dans le moire.... Inter-rogations mire-oir mou-roir.... Pas gay et sans chat ? Pourquoi une Geisha en effi-gît ?

Nique Son...

Triste Casse cendre... Une année en one shot. Un braque cite son île en dive horse. Une playmate pump l'audience et Trump la mort en pupette gonflable. Ailleurs et ici, ça dézingue les zigs, ça flingue en zigzag. Boutonnières sans fl'heurts au fusil. M'Haine pas peur, pensée déboîtée convoyée au chaos. La Vie aux lances se peaufine dans
 La pas chiante du sans sushi...

La pas chiante du sans sushi...

Je Phédon de mon Blog à mon prochiant... Hey toi qui lambine en combine, qui canhappe en merrydienne... N'oùplie pas de vapeuriser ton déambullàtord, D'hue mect'es tes avants draps, de brumiriser tes zeunuques... Ca va cuire, Vu qu'un blog ça kopec pas.... Je vise la mention agrée mimist'air jeu laisse et sport... Ou un strapontin bon teint