Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Un spirite

Un spirite

« Le spiritisme vient réaliser au temps voulu les promesses du Christ. Cependant, il ne peut le faire sans détruire les abus ; comme Jésus, il rencontre sur ses pas l'orgueil, l'égoïsme, l'ambition, la cupidité, le fanatisme aveugle, qui, traqués dans leurs derniers retranchements, tentent de lui barrer le chemin et lui suscitent des entraves et des persécutions ; c'est pourquoi il lui faut aussi combattre, mais le temps des luttes et des persécutions sanglantes est passé ; celles qu'il aura à subir sont toutes morales, et le terme en est rapproché ; les premiers ont duré dix-huit siècles : celles-ci dureraient à peine quelques années, parce que leurs adversaires seront aveuglés par la lumière. » « Le spiritisme est une doctrine philosophique, qui a des conséquences religieuses comme toute philosophie spiritualiste, par delà même, il touche aux bases fondamentales de toutes les religions : Dieu, l’âme et la vie future, mais ce n’est pas une religion constituée, attendu qu’il n’a ni temple, ni culte, ni rite et que parmi ses adeptes aucun n’a reçu le titre de prêtre ou de grand prêtre. Le spiritisme proclame la liberté de conscience le droit du libre examen en matière de foi. Il combat néanmoins le principe de la foi aveugle imposant à l’homme l’abdication de son propre jugement. Il dit : « toute foi imposée est sans racine ». C’est pourquoi, il inscrit au nombre de ses maximes : « Il n’y a pas de foi inébranlable que celle qui peut regarder la raison face à face à tous les âges de l’humanité ». Conséquent avec ses principes, le spiritisme ne s’impose à personne, il s’accepte librement et par conviction. Il expose sa doctrine et reçoit ceux qui viennent à lui volontairement. Il ne fait aucun prosélytisme. Il ne cherche à détourner personne de ses convictions religieuses ; il ne s’adresse pas à ceux qui ont une foi et à qui cette foi suffit, mais à ceux qui, n’étant pas satisfaits de ce qu’on leur a donné cherchent quelque chose d’autre. » “ Le Spiritisme est une doctrine philosophique qui a des conséquences religieuses comme toute philosophie spiritualiste ; par cela même, il touche forcément aux bases fondamentales de toutes les religions : Dieu, l’âme et la vie future ; mais ce n’est point une religion constituée, attendu qu’il n’a ni culte, ni rite, ni temple et que, parmi ses adepts, aucun n’a pris ni reçu le titre de prète ou de grand prète... Le Spiritisme proclame la liberte de conscience comme un droit naturel ; il la réclame pour les siens, comme pour tout le monde. Il respect toutes les convictions sincères et demande pour lui la réciprocité. ” ALLAN KARDEC ("Œuvres Posthumes" - Courte Réponse aus Détracteurs du Spiritisme) Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits.

Ses blogs

doctrinespiritenimes.over-blog.com

Allan Kardec définit le Spiritisme comme une doctrine fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits, possédant des lois morales et reposant sur une échelle spirite. Ce courant de pensée estime que les médiums peuvent communiquer avec les défunts, par l'utilisation d'une énergie spirituelle appelée périsprit. Fondé sur la croyance en Dieu, en la réincarnation et en la communication avec l'au-delà, le Spiritisme regroupe plusieurs millions d'adeptes à travers le monde. CHARTE - INFORMATIONS UTILES ET TRÈS IMPORTANT Bien chers tous Je conseille à toutes et à tous de bien lire la description du Spiritisme. Je vous rappelle que le Spiritisme N’A RIEN à VOIR avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles, lucratives ou similaires. En conclusion, je vous déconseille d'adhérer à toute publicité à titre commercial (cabinets de voyance etc.) La médiumnité est un don gratuit et non pas un marche-pied, donner gratuitement ce que Dieu a donné gratuitement. Bien à vous. Conseils d’un cercle Spirite : « Nous estimons qu’il est dangereux de s’aventurer à vouloir communiquer avec l’au-delà sans connaissances préalables. Lorsque l’on a une idée juste et suffisante des réalités spirites et médiumniques, on sait alors ce à quoi l’on s’expose en toute connaissance de cause. De plus, outre une formation théorique indispensable, une personne qui souhaite communiquer avec l’autre monde doit le faire dans le cadre d’un groupe structuré, expérimenté et averti qui saura faire face aux éventuelles difficultés, qu’il s’agisse des manifestations subconscientes ou d’interventions indésirables de mauvais esprits. En d’autres termes, nous déconseillons de pratiquer en dehors du cadre spirite. Régulièrement nous recevons courriers et e-mails, provenant de personnes qui sont désemparées, face à des mauvais esprits (supposés ou réels) dont elles ne parviennent pas à se débarrasser. Nous ne pouvons décemment que les inviter à stopper toute expérience, afin que leurs désordres psychologiques déjà évidents, ne s’aggravent pas davantage. Ainsi donc, chers correspondants, quelle que soit votre curiosité et votre soif d’expérience, ayez la sagesse de faire les choses dans l’ordre. Commencez par vous instruire, découvrez l’au-delà par la lecture des grands auteurs spirites, et ensuite vous y verrez plus clair. » Allan Kardec entendit parler pour la première fois des tables tournantes en 1854 et fut tout d’abord très sceptique. Après avoir observé assidûment les manifestations des Esprits par la méthode expérimentale, il prit connaissance de cinquante cahiers de communications qu’il synthétisa et qui formèrent la base du livre des Esprits. Liens sources Centre Spirite: https://www.cslak.fr http://kardec.fr/index.php?lng=fr https://www.usff.fr https://www.cesakparis.fr
Un spirite Un spirite
Articles : 4383
Depuis : 21/03/2014
Categorie : Religions & Croyances

Articles à découvrir

L'heure de la conversion extrait du livre la traversée de la vie

L'heure de la conversion extrait du livre la traversée de la vie

De même que, quelque exposé qu'on soit, la mort ne vous veut pas toujours et ne frappe que là où elle doit ; que l'on a vu un Belsunce se prodiguer au milieu des pestiférés sans être atteint par le fléau ; que de vieux troupiers ont fait toutes les campagnes de l'empire sans recevoir une égratignure ; de même, la lumière, quelque éclata
Votre idéal est votre chemin, autant que votre travail est vous." (Chico Xavier)

Votre idéal est votre chemin, autant que votre travail est vous." (Chico Xavier)

Chacun d'entre nous, où qu'il soit, est toujours en train de construire la vie qu'il désire. L'existence est la somme de tout ce que nous avons fait de nous jusqu'à aujourd'hui. Toute amélioration que nous réalisons en nous est une amélioration sur la route que nous sommes appelés à parcourir. Toute l'idée que vous venez à accepter influe
Qu’est-ce qu’un Spirite ?

Qu’est-ce qu’un Spirite ?

Qu’est-ce qu’un Spirite ? La réponse complète à cette question nécessiterait des développements presqu’aussi considérables que ceux qu’Allan Kardec a trouvé utile de traiter pour répondre à l’interrogation : « Qu’est-ce que le Spiritisme ? » Sa brochure portant ce titre et approfondissant ce sujet sur près de 200 pages, est
Quatrième notion, La Vie dans l'autre monde

Quatrième notion, La Vie dans l'autre monde

Les âmes, quand elles s'en retournent là-haut, chez elles, s'élèvent suivant leur pureté. Tous les êtres grossiers, avides, coupables, restent invisibles parmi nous, autour de la terre, errants, inquiets, à la recherche des leurs qu'ils ne trouvent pas, et dans un état continuel de souffrances morales jusqu'à une prochaine réincarnation.
Une personne met fin à ses jours toutes les 40 secondes dans le monde

Une personne met fin à ses jours toutes les 40 secondes dans le monde

Chiffres Monde Une personne met fin à ses jours toutes les 40 secondes. Aucun pays n'est épargné. Ainsi, 800 000 personnes se donnent la mort à travers le monde chaque année. Ces chiffres datant de 2012 sont présentés dans le rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé sur la prévention du suicide, publié en septembre 2014. Ce document