Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Malik

Malik

Je suis Algérien; j'aime tant mon pays, les miens, les amis, les femmes, le bon raisonnement, la parole engagée et les poèmes. Je suis reconnaissant envers les gens justes et indulgents. J'aime la joie de vivre et je la partagerais avec vous tous.
Tags associés : rencontres algeriennes

Ses blogs

BERBERICUS

Vues et vécus en Algérie et ailleurs. Forum où au cours des jours et du temps j'essaierai de donner quelque chose de moi en quelques mots qui, j'espère, seront modestes, justes et élégants dans la mesure du possible. Bienvenue donc à qui accède à cet espace et bienvenue à ses commentaires. Abdelmalek SMARI
Malik Malik
Articles : 380
Depuis : 09/04/2006
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

LE TEMPS

Le temps Enfant Qui ne grandit pas Jamais L’etre Chàton Innocent Avec une queue de soie Que la main de l’enfant Caresse pour un moment Puis la serre Comme entre deux machoires D’un éteau Pour faire tourner en l’air Le petit corps de soie frele Avant de làcher prise Pour que le chàton Prenne du vol Un vol lointain Et se précipite S’ab

Démystifier ou s’agenouiller pour prier ? Démystifier ! (1) (*)

« Face à une glossolalie, deux possibilités se présentent : la première, rire et proclamer la nudité du roi qui baragouine un sabir solipsiste ; la seconde : le psittacisme, autrement dit, la manie du perroquet qui répète cet idiome avec sérieux et gravité, convaincu que cette langue ne voulant rien dire fait sens, puisqu’une poignée d

Tyran déshabillé

Dans les vestes des empereurs Sous le poids de leurs couronnes Dans les toges de leurs juges serviles Dans la soie des coquettes et les fourrures Des douces voix et des beaux sourires Dans l’uniforme d’un général du tiers-monde Sous la salve des gifles d’un maître Tu prétends respect du monde et honneur Et je te donne râle et peur N’es

Sab/vino

Buon estate, cari lettori. “Sabino o Savino? Come faccio a non afferrare precisamente i suoni del suo nome?! Sono diventato sordo?” Lo guardavo nella penombra della sera, mentre lui guidava una lunga macchina che la pioggia di notte rendeva ancora più lunga. Sab/vino aveva un naso grosso, carnoso, poroso come un paesaggio lunare, di un biancor

Enfants premiers

Enfants premiers Tenez prenez ça Un vrai remède Cachez votre vergogne Faites comme votre père Dont vous vous réclamez A cors et à cris Le premier des hommes Qui vous a laissé L’ébène en héritage Privilège des premiers enfants Aie honte peuple d’ébène Des pays aux ressources Aux minerais précieux Des pays de la joie Et de l’insouc

Epitaphe... ante mortem

Vous direz quand il ne sera pas là Pour parler de lui-même, pour rire ou plaisanter C’est cette rue, rue Brera, qu’il avait empruntée Par un jour pluvieux pour aller au Dôme Acheter El Hilal et Le monde diplomatique Il faisait déjà sombre et la ville s’apprêtait à dormir Le poète pensait au musicien, à Verdi Vous direz : il disait q

Le chemin de la vie

Quand j’entrevois le fond noir De mon chemin dans la vie Je me dis Seigneur Dieu Fais un peu que finisse la vie. Quand en automne je vois roder la mort Dévastant la luxure des jardins Je m’indigne en criant Mort à la saison de la mort. Quand au front de la guerre J’entends rouler les tambours de la haine Je hurle de douleur et je prie Que s

Caritas urget

En voilà un modèle Un missionnaire Il aime tant pourtant Les pauvres gens Les martyrisés Les damnés de la terre Païens ou infidèles Il les aime d’un amour fou Inversement proportionnel A sa haine pour leurs cultures Pour ce à quoi ils croient Pour ce à quoi ils tiennent Plus qu’à leur vie Plus qu’à leur amour Pour le missionnaire Qu

Démystifier ou s’agenouiller pour prier ? Démystifier ! (2) (*)

« La vérité est que la plupart des écrivains algériens de cette époque [ottomane] avaient l'habitude de décrire les dirigeants ottomans comme « turcs » et « étrangers » parce que ces dirigeants venaient toujours de l'extérieur pour gouverner l'Algérie et la plupart d'entre eux ne parlaient que turc. Mais ils étaient d'origines diffé

Démystifier ou s’agenouiller pour prier ? Démystifier ! (3 et Fin) (*)

« Mais peut-il y avoir un présent sans passé ? Essayez donc d'éliminer tous les événements passés de votre présent. Imaginez un instant que vous, réunis ici pour apprendre le métier de comédien, n'ayez aucun passé inhérent à l'étude entreprise : aucun rêve d'avenir de comédien, aucun rôle joué, vous n'êtes même jamais allés au