En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Carole

Carole

Maman, Mamie active, Amapienne ,Visiteuse de malade et Créatrice d'une Association d'ateliers de jardinage pour des personnes âgées (Le Jardin des (S)âges), je lis et je partage...de temps en temps

Ses blogs

Le blog de lesjardinsdecarole

Le blog de lesjardinsdecarole

Maman, Mamie active, Amapienne ,Visiteuse de malade et Créatrice d'une Association d'ateliers de jardinage pour des personnes âgées (Le Jardin des (S)âges), je lis et je partage...de temps en temps
Carole Carole
Articles : 47
Depuis : 01/12/2011
Categorie : Environnement & Bio

Articles à découvrir

Petite dépression...post formation...

Voilà presque une semaine que je suis livrée à moi-même... Incapable de me poser, je batifole (j'aime ce verbe), je brasse du vent, commençant mille et une activités, n'en terminant aucune...J'ai pourtant tant de choses concrètes à faire: ranger ma maison que j'ai délaissée pendant ces cinq mois, préparer de bons repas, nettoyer le jardi

A tous les insomniaques, mais pas que... un peu de Poésie

Le ciel a beau être plus clair, les étoiles plus lumineuses, les bruits adoucis, les nuits des insomniaques sont parfois insupportables, j'en sais quelque chose. Grâce à Chantal Dupuy-Dunier, je ne verrai mes nuits sombres du même oeil. Telerama nous livre encore un très beau texte, vous savez, dans le petit encart bleu "Rimes riches", que je
Au revoir Juana.

Au revoir Juana.

Quand j'ai vu le numéro de Giselda s'afficher sur l'écran de mon téléphone ce mercredi, je savais qu'elle ne m'annoncerait pas de bonnes nouvelles. "Tu sais pourquoi je t'appelle, Carole?" Je devrais dire..."Carrrrole" , avec pas mal de "r", Giselda roule un peu les "r", Papa italien, maman urugayenne. Bien sûr que je savais pourquoi Giselda m

"Les poissons ne ferment pas les yeux"

Il vous faudra attendre la page 110 de ce roman d'Erri De Luca pour comprendre la signification de ce titre digne d'un livre pour enfant. Rien de péjoratif dans cette remarque, car il s'agit bien là de l'enfance, dans toute sa poésie. Erri De Luca la dit si bien cette enfance. Son héros a dix ans, "un magma d'enfance muette. Dix ans, c'était u

Poésie du Soir

Voilà un peu plus de deux mois que je n'ai rien publié...Pas le temps, plus envie... Ce soir, en parcourant Telerama, je me suis trouvée nez à nez avec ce petit encart bleu... vous savez..."Rimes riches", il s'appelle...Et me voilà émerveillée de ces quelques vers d'un poète que je ne connais pas, j'en connais si peu, des poètes. La simpli

Me revoici, me revoilà

Hey*... Il y a si longtemps... J'ai bien pensé écrire au tout début de l'année, après ce que j'appelle "les événements"...La sidération, la profonde tristesse m'en ont empêchée. Les premiers beaux jours me poussent à reprendre le clavier, même si aujourd'hui, je ne peux pas parler de "belle journée". Le temps est maussade, le vent n'em
Résolutions de Janvier...

Résolutions de Janvier...

Nouvelle Année, Tout est calme dans la maison...Tout le monde dort ou se repose. Le ciel est gris, aucun bruit, à part celui d'un avion qui passe au dessus de ma tête. En me promenant dans le jardin, j'ai découvert mes petites touffes d'iris en boutons! Merveilleux petits iris violets qui ont choisi de fleurir en janvier! Est-ce possible? Je n'

Et si la compétition n'était pas la seule façon de réussir sa vie?...

“Il est urgent d’éradiquer ce principe de compétition qui place l’enfant, dès sa scolarité, dans une rivalité terrible avec les autres et lui laisse croire que s’il n’est pas le meilleur, il va rater sa vie. Beaucoup répondent à cette inséc urité par une accumulation stupide de richesses, ou par le déploiement d’une violence q

C'est la Semaine de la Poésie...

Âme charnelle, cette basse chantante en chacun Lorsque le toucher de l’autre le fait vibrer, résonner Lentement alors s’élève éveillé puis émerveillé éveillant puis ensorcelant L’air de la haute enfance jadis éclatant puis oublié longtemps enfoui puis souvenu Psalmodiant le présent et sa plénitude Où le lys éclos rejoint enfin