En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Etsivousosiez

Etsivousosiez

Quelqu'un qui aime transcrire ce qu'il ressent,jouant des mots et des émotions, de sa musique intérieure...
Tags associés : nouvelle, poemes, etsivousosiez, poemes

Ses blogs

  le blog etsivousosiez pour et si vous osiez me lire

le blog etsivousosiez pour et si vous osiez me lire

Dire pour toucher et toucher pour dire
Etsivousosiez Etsivousosiez
Articles : 672
Depuis : 18/02/2007

Articles à découvrir

Nunca bis

Nunca bis

Title: L'absente Artist: Yann Tiersen Album: L'absente (2001) J’aurais voulu lui dire je t’aime, Puis caresser ses yeux, Effacer enfin tout dilemme, Pour n’être que nous deux. M’abstraire des heures, m’abstraire du temps, Ne plus compter les jours, N’être à jamais que dans l’instant, Dans l’instant de toujours. Là, la regarder m
Todavia

Todavia

Yann Tiersen (piano). Traverser tous les océans, Gravir toutes les plus hautes chaînes, Dans l’ouragan rester céans, Braver le vent qui se déchaine. L’aimer, bien au-delà de tout, Sans conditions ni exigences, N’avoir plus qu’elle, tel un atout, Portant au reste la négligence. Lentement s’effacer du monde, Se retirer sans en faire m
Alexandrins

Alexandrins

(Laisser passer les 35 premières secondes du morceau avant de lire) Je pense à elle, je pense à vous, je pense à toi, En ces instants de solitude et de silence, Où ma pensée se perd s’égare et vous côtoie, Dans cette étrange et lente danse des souvenances. Ce doux visage, sa bouche belle et ses grands yeux, Sa longue chevelure s’écoul
Nunca

Nunca

Title: L'absente Artist: Yann Tiersen Album: L'absente (2001) Ces mots, impossibles à lui dire, Qu’elle ne pourrait entendre, Les regards… qu’il me faudrait fuir, A jamais m’en déprendre. Faire volte-face pour oublier, Pour suivre l’ordre des choses, Cette destinée là publiée, Y faire ce qu’elle propose. Ouvrir les yeux, enclore le
Nunca ter

Nunca ter

Title: L'absente Artist: Yann Tiersen Album: L'absente (2001) La neige, la pluie, le vent, Le ciel est sale et gris, Les feuilles se soulevant S’envolent rabougries. L’hiver là se dépose, Sur le sol et le ciel, Lentement se dispose Tel un noir arc-en-ciel. Lentement il s’immisce En ma chair et mon âme, Noir serpent qui se glisse Dans mon c
La pasajera

La pasajera

Yann Tiersen: Sur Le Fil (violin+piano) Présente depuis toujours Attenante silencieuse, Au jour du premier jour Discrète et capricieuse. Elle se montre parfois Grimée ou controuvée, Me caressant des doigts Cherchant à m’éprouver. Parfois dans un sourire Dans des larmes qui coulent, Terrible sans coup férir Dans le temps qui s’écoule. Pa
Todavia (Ter)

Todavia (Ter)

Yann Tiersen (piano). Demain, m’en retourner là-bas, Remettre les pas dans les traces, Tout doucement en contre-bas, Chercher à retrouver ma place. Recommencer ce long chemin, Une autre route, une autre vie, Redéfinir les lendemains, Les rendez-vous sur les parvis. Une nouvelle âme, un nouveau cœur, Pour d’autres amours et farandoles, Me r
Todavia (bis)

Todavia (bis)

Yann Tiersen (piano). Quelques notes, douces et intimes, Un lent refrain, une mélopée, Une émotion là si sublime Qui au-dedans vient me happer. Comme tout entier de cet instant, De cette ivresse caressante, Dans cet émoi si insistant, Mon âme libre est renaissante. Un beau visage, une silhouette, Cette beauté comme indicible, Dedans ce temps
Patchwork

Patchwork

Internal Flight 2013 http://youtube.com/user/Estastonne http://www.estastonne.com/EstasTonneMusic/Story.html https://estastonne.bandcamp.com/album/internal-flight-2013-guitar-version Words, mots et pâlabras, Là, toute l’essence des choses, Estar, ci qui s’embrassent, Sus seres, ceux qui osent. Nada, rien et nul ni fera, Le mal et le bien sont
Palimpseste

Palimpseste

Yann Tiersen: Sur Le Fil (violin+piano) Le temps efface l’instant, Sans cesse le redessine, Fossoyeur si constant Dans ces heures assassines. Jamais ne se retourne Cet inlassable ermite, Noria qui valse et tourne Sans aucune limite. Il ouvre et ferme nos portes, Vagabond de l’avant, C’est nos vies qu’il emporte Au long des passavants. Une o