Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Hervé André

Hervé André

prolétaire dégagé de mes obligations professionnelles je continue de vivre socialement en bénéficiant d'un salaire différé que certains appelent ....la retraite !!

Ses blogs

c'est à dire

un autre regard....une expression libre , le débat citoyen, l'éducation populaire et permanente
Hervé André Hervé André
Articles : 175
Depuis : 01/10/2011
Categorie : Marketing & Réseaux Sociaux

Articles à découvrir

de la première cigarette au temps des cerises

Nous étions dans les années 50 ; je gardais les vaches chez les filles Robin à Kerjaugic. Tous les ans, dès la venue du printemps, arrivait dans le village une voiture aux couleurs de la marine nationale. À son bord : un chauffeur , un officier en tenue de marin, son épouse et deux jeunes femmes ! Un équipage inhabituel dans un village où i

En gardant les vaches

On l’appelait le vieux Léon, c’était un jeudi matin. Il était assis au pied du grand chêne du pré au pont . Le regard fixé sur le courant qui entraînait dans sa course des feuilles et des petites branches que le vent de la nuit avait arraché aux saules qui bordaient le ruisseau. Son chien dormait à ses pieds. Au loin, porté par le ven
au temps de la communale

au temps de la communale

Que sont devenus mes camarades de la communale ? Qu’ont-ils fait de nos rêves de gosse ? Dans quelles friches ont-ils été enfouis ? Dans quels océans ont-ils sombré ? Sur quelle terre promise se sont-ils réalisés ? En regardant la photo de la classe de Monsieur Pasco, je sais que beaucoup d’entre nous reposent dans le cimetière communal

les enfants de la bête immonde ont toujours faim !

Alors que les enfants du peuple élu ont mis leur destin dans les mains d’une engeance idéologique qui ne cesse de renaître aux quatre coins de la planète, une chape de plomb impose le silence sur un génocide qui ne dit pas son nom et sur l’évidence même du crime contre l’humanité qui se perpétue encore et encore ! Le concert des nati

être pauvre parmi les pauvres

Pauvre parmi les pauvres Comme le bourgeois d’autrefois en quête d’honorabilité à la sortie des églises, tu as déposé un sou dans l’assiette vide du mendiant ; un pauvre diable à la recherche de quoi calmer sa soif et sa faim ! Satisfait du devoir accompli par ce geste de piété tu es rentré chez toi, affranchi de l’image du malheu

au feu la maison brûle

Même en riant. et pour se divertir. Menteur n'est jamais écouté, Même en disant la vérité ! Florian RICHER (1685 - 1748) Qui ne se souvient pas de la triste fin de l’histoire du berger Guillot ? Histoire qui au demeurant fut également aussi tragique pour son troupeau de moutons ! Dans mes souvenirs d’écolier, les fables de La Fontaine a

sur les chemins de l'exil

La boite aux souvenirs Aujourd’hui le cadran de la grande horloge affiche un chiffre honorable ! Une belle balade rythmée par l’alternance des saisons et au gré du tic-tac d’une vie quotidienne ordinaire. Des années d’accumulation de souvenirs ; des bons et des moins bons qu’on aimerait effacer afin qu’ils cessent de nous hanter l’
un treize janvier heureux

un treize janvier heureux

Ma mère, voilà 80 ans qu’en me donnant la vie, tu as entendu mes premiers cris et vu mon premier sourire, mes premières grimaces ! Merci de m’avoir donné ce qu’il y avait en toi de meilleur. Ce soir mon cœur se perd en souvenirs, mais quand ma solitude devient un fardeau, ton sourire me revient et le plus laid devient plus beau ! Quand t

L'heure du café avec Bouba

Mon fidèle compagnon s’est bien rendu compte que le temps de la mise en train joyeuse, exercice indispensable pour la joie de vivre , est remplacé par : comment faire pour ne pas sombrer dans la déprime aujourd’hui ? A l’instar de Monsieur tout le monde, Bouba est un animal qui ne s’embarrasse pas de sentiments ridicules pour celles et c

Au royaume de l'Absurdie

Braves gens je ne suis qu’une idée et viens d’aussi loin que vous venez. Avec vous j’ai voyagé à pied, à cheval et en voiture à la recherche du graal ; une quête bien difficile il est vrai ! Après un long périple, au gré des aléas de l’histoire et des découvertes, vous avez délaissé les cavernes et laissé vos habits en peau de