En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

gilbertilo

gilbertilo

quinqua heureux de vivre

Ses blogs

Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest

Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest

le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
gilbertilo gilbertilo
Articles : 423
Depuis : 30/08/2009
Brest ,les yeux de la mer et la fille de la lune.

Brest ,les yeux de la mer et la fille de la lune.

Surf et vague à l'âme .Ma vérité .Te voilà donc sur la sellette ,nue exposée à la vindicte des pisse froid ,je viens d'enlever le cache sexe dont ils t'avaient affublée !
gilbertilo gilbertilo
Articles : 109
Depuis : 25/07/2015

Articles à découvrir

La mauvaise rencontre . Roulez ,roulez jeunesse .No 3.

La portière passager s'ouvre .Une voix douce m'invite à monter ."Tu vas où", me demande l'homme."Je rentre à Brest.Je suis allé jusqu'à Morlaix à vélo.Mais j'ai du l'abandonner ".Tandis que nous roulons il me questionne sur mon âge .Je ne saurais dire la distance parcourue lorsque sa main droite se pose à l'entrejambe de mon short."T'en a

Monomanie.

Je n'aime pas qu'on me bouscule, Mais aujourd'hui c'est jour de paie; Remue le couteau dans la plaie. Ce matin entre chien et loup Dans ma tête un remue ménage Ravive en un savant dosage; Démons que j'avais mis au clou. Puisque tu es aux antipodes, Petite bombe anatomique, Percent tes seins, dômes chinois, Et tu m'enrages, magnétique. Haro sur

Mickael le débonnaire .

Le visage poupin ,on devine sous une cascade de boucles blondes,l'œil bleu d'ennui.La démarche nonchalante,le pas traînant du looser,il promène son chien ;une sorte de griffon bâtardé à l'occasion.A le voir débonnaire ,un peu enveloppé genre gros bébé à sa maman, pas besoin de confessions .Il est transparent ,rase les murs et ferme sa g

Le promeneur sans histoire(5)

Nous indiquant les fresques murales, il nous dit :"C'est pas mal ce qu'il font.Dommage quand même,ils pourraient faire des paysages bien de chez nous ,des sujets bretons ...c'est vrai qu'il y a beaucoup d'étrangers parmi eux".Je le vois venir avec ses gros sabots.Je le laisse déballer la camelote qu'il a je suppose véhiculée tant de fois.Il po

Canaille à la Rivière St Sauveur (Honfleur no4)

Aujourd'hui nous déjeunons à l'hôtel.Plus cantine que restaurant,mais peu importe.Comme à mon habitude je me suis placé face à la salle,avec vue sur la sortie rien ne m'échappe .Le repas est bien entamé ,nous conversons tranquillement lorsque mon regard est attiré par un individu dont le visage m'interpelle.Quelques mots échangés avec se

Les eaux pures de Boudin .

L'étrangère de Dieppe ,une blogueuse s'essayant elle-même à la peinture,bien qu'elle s'inspirât plus de Vuillard,me fit connaître les étonnants "ciels" d'Eugène Boudin .Comme nombre de profanes ,si les grands noms de l'impressionnisme et quelques autres,célébrés et monétisés, dans un marché de l'art ou l'argent supplée non seulement

Le promeneur sans histoire.

Le mois d'août tire à sa fin .En ce mardi après midi les légers nuages, jouets d'un vent tout aussi léger,masquent par intermittence la course du soleil.Revenus depuis peu d'Italie où ils accompagnaient leurs parents en vacances,mes petits garçons ne boudent pas le plaisir d'une balade en ma compagnie à "Kervallon".C'est presque un rituel.B

Sur le banc .

Face à la mer,sur ce banc ,l'horizon t'accapare. Tu ne vois pas ,perdue dans tes pensées, A tes pieds, dans la vague le nageur imprudent . Pour un reflet la-bas ...il s'est jeté à l'eau. Sur un rayon de lune, comme des indulgences, Pour que tu lui pardonnes, il aligne les mots. Féal désormais d'une nouvelle engeance Titubant, saoul de vers,il

Roulez ,roulez jeunesse!

Ma mère me tend une lettre .Le vélo que j'ai abandonné dans la côte près de Guiclan a été récupéré par un curé.La plaque gravée,en évidence sur la potence du guidon ,l'a renseigné:nom et adresse.J'irai donc avec mon oncle Prigent qui possède un fourgon reprendre ce splendide demi-course que j'aimais tant,mais que mes jambes ne pouvai

Crêpes froides et note salée. (Honfleur 2)

Deux crêpes tout juste cuites et froides de surcroît ,deux cafés ;vingt euros !Non ,je te jure, ils sucrent bien les fraises !Touriste quand on te tient...Il y a belle lurette que je ne m'émeus plus des notes prohibitives;vexé que je fus dans un café parisien où j'avais invité mon frère à boire une bière (c'était en 78).Le jeune homme q