En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

gilbertilo

gilbertilo

quinqua heureux de vivre

Ses blogs

Brest ,les yeux de la mer et la fille de la lune.

Brest ,les yeux de la mer et la fille de la lune.

Surf et vague à l'âme .Ma vérité .Te voilà donc sur la sellette ,nue exposée à la vindicte des pisse froid ,je viens d'enlever le cache sexe dont ils t'avaient affublée !
gilbertilo gilbertilo
Articles : 109
Depuis : 25/07/2015
Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest

Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest

le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
gilbertilo gilbertilo
Articles : 436
Depuis : 30/08/2009

Articles à découvrir

Et dieu créa l'infâme .

J'ai voyagé longtemps,chevauché la chimère. Comme tous les enfants le soir à la prière, Ai demandé à ce tout puissant père,un peu, Beaucoup,passionnément,tordu là dans mon pieu, D'accéder à mes vœux;faire taire le démon, Et soulager ma mère de ses humeurs amères. Pourrait-il accorder à cinq ou six lardons, Le bon pain quotidien, po

Le promeneur sans histoire(2)

Nous laissons le lavoir à demi ensablé au pied de la muraille verdie que surplombe un orme charismatique .La pente est rude et caillouteuse;Lorens a calé sa petite main dans celle qu'il le guidera plus sûrement ,tandis que Andi s'en est émancipé .Un cri d'oiseau me fait tendre l'oreille,il me semble reconnaître le signal si particulier de ce

------Feu follet .

La torture est un art ,laideur est la souffrance . Pratiquer la première ,endurer la seconde Crever le mur du soi ,épouser le silence , Du feu follet vouloir échapper à la fronde . Mais pourtant chaque nuit ,paupières en bataille, Nos yeux déclineraient le tourment des entrailles . Et la côte d'Adam et le serpent qui dort ; La magie noire en

Automne en emporte l'avent .

Pour beaucoup la mélancolie marque l'automne .Il est reconnu que les dépressifs en cette saison connaissent une crise aiguë ,dans les cas les plus graves une fuite dans le néant .L'automne pour moi ne fut jamais ,conduisant à l'hiver, cette morne période ou tout s'alanguit et se dégrade .Non ,dans le grand cycle de la nature où tout semble
Tu pourras sur mon cœur user tes ongles rouges .

Tu pourras sur mon cœur user tes ongles rouges .

Tu pourras sur mon cœur user tes ongles rouges, Plus brûlant qu'une balle un blâme y fut logé. J'avais mis dans ma poche une chaîne vermeil, Le cœur en bandoulière je m'étais lancé Comme un bleu sur le front,aveuglé de soleil. J'avais sonné deux fois pour que la porte baille, Les yeux exorbités encaissant la mitraille D'un "vieux fusil"

Terra nostra.

Tandis que le soleil Tout de bleu maquillé, Fait la folle sur ses talons trop hauts, Elle sous le voile se masturbe religieusement . Et des enfants se meurent , Et des roses se fanent . Le renard fait du blé , Les poules font "CAC ,CAC" ! Le Petit Prince "tripes", Dégueule; les étoiles Font le trottoir Sur Hollywood boulevard. En centrale le c

Du cœur et du ventre .

Si nous aimions avec notre cervelle la sélection serait d'une froideur antagoniste à toute relation humaine .Heureusement la nature sait mettre de la folie pour arriver à ses fins .Nous croyons maîtriser nos émotions ,mais les arcanes du grand mystère nous échappent et c'est tant mieux .A quoi bon résister ,sauf à se faire vraiment mal,à

Un chat est un chat .

Je me souviens de cet écrivain invité chez Pivot, qui soldait ainsi sa vision prosaïque de l'amour charnel :"Mais nom de Dieu!L'amour çà sent le sperme ,l'urine et la merde !".Ceci ne passerait aujourd'hui évidemment pas à l'antenne .Coupé au montage!Je ne cautionne pas particulièrement l'élégance du propos.Mais il faut bien l'admettre,o

Le promeneur sans histoire (4)

La marée basse a découvert un tas d'ordures ;un squelette de scooter volé,diverses pièces mécaniques ,des cadres de vélos etc ...mon bonheur est là à portée de main;une tige de fer ...brr...le temps a fait son œuvre !Ce que je voyais comme un bras solide n'est plus qu'une pourriture molle .Je persévère ,la récompense arrive ,une corni

Ne nous voilons pas la face.

Au sujet du voile .J'ai aimé cette phrase:"ce n'est pas de la religion mais de l'ostentation".Oui c'est en effet une affirmation de sa différence, mais est-ce pour autant un rejet des valeurs de la république? C"est un vaste sujet . L'identité bretonne fut comme d'autres cultures très affirmées , combattue par le régime jacobin.Nos aïeux eu