En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

marie chevalier

marie chevalier

je suis une femme de plus de soixante ans en retraite qui s'adonne pleinement à l'écriture. Des romans, des nouvelles, de la poésie libre etc..

Ses blogs

Le blog de Marie Chevalier

Le blog de Marie Chevalier

un blog pour mes écrits,et pour y recevoir mes amis
marie chevalier marie chevalier
Articles : 244
Depuis : 16/12/2009

Articles à découvrir

défi 202 croqueurs de mots "le tango"...

Défi 202 croqueurs de mots “LE TANGO EST UNE PENSEE TRISTE QUI SE DANSE !” (Enrique Santos Discépolo) J’avais vingt ans et j’étais follement amoureuse d’un garçon de mon âge mais hélas il ne me regardait point. Nous avions pourtant une passion commune la danse. Nous habitions Paris tous les deux et le samedi soir nous nous retrouvio

defi 206 (croqueurs de mots) : lettre

Chère Arlette est un roman choral composé de lettres de plusieurs des personnages de la trilogie Les Filles de Caleb à leur auteure, Arlette Cousture. Pouvez- vous imaginez qu’un personnage fictif rencontré à travers un roman ou un film vous écrive ? A moins que ce soit vous qui ayez quelque chose à lui dire ? Dans le défi du lundi, prés
défi 205 -  croqueurs de mots :lipogramme

défi 205 - croqueurs de mots :lipogramme

Nous sommes en 2500 d’étranges créatures ont investi la planète. mi – robots mi créatures de légendes. Adeptes du lipogramme elles se sont chargées d’éliminer toute lettre G de leur vocabulaire. A nous d’imaginer un dialogue ou une histoire en nous inspirant de cette photo. Horrible cauchemar Nous sommes en 2500. Un million seulement

défi 207 croqueurs de mots

On recrute chez les croqueurs de mots Chers tous Nous voilà arrivés à la fin des vacances et nous allons de nouveau nous retrouver tous ensemble pour essayer d’amuser du moins d’intéresser nos amis qui aiment nous lire sur internet. L’an dernier, ils ont été nombreux à nous suivre sur nos blogs et nous espérons que cette année sera e
concours "nouvelles noires" la Fabrikulture

concours "nouvelles noires" la Fabrikulture

j'ai participé à ce concours et ma nouvelle a été retenue pour figurer dans un recueil collectif je suis ravie de vous la faire connaitre ici: Ça devait arriver Le ciel noircissait de plus en plus et il n’était que trois heures de l’après-midi. C’était ainsi depuis que dans le ciel ils avaient installé des caméras. Dès que la clart

défi 203 croqueurs de mots "livres et paysages"

Pour ce défi 203 Laura nous propose sa partici “PASSION” … Elle fait appel à votre gourmandise livresque en mariant ses deux passions : "Les livres et les paysages" La vieille dame qui s’aime Je suis devenue une vieille dame sans m’en rendre vraiment compte. En effet il se trouve que j’ai toujours fait fi de mes anniversaires. C’ét

défi 209 croqueurs de mots

Un petit texte en prose incluant quelques expressions (3 ou 4) avec le mot œil ou le mot yeux, Oh la belle bleue ! Nous étions le 14 juillet et les feux d’artifice éclataient partout sur Paris. Je voyais cela de ma terrasse et m’émerveillait devant tant de beauté. Ma femme qui était restée dans le salon le regardait à la télévision, c
Ma mère n'aimait pas Noël

Ma mère n'aimait pas Noël

Ce roman est mon dixième. l'histoire: Ma mère n’aimait pas Noël , est-ce un roman un peu thriller, un peu polar ou un peu fiction ? Séverine se voit confiée à une vieille tante à la campagne à cause de la guerre. Séverine va vivre dans un village de Picardie et s’habituer à la vie rude. Un événement douloureux va la détruire lorsqu

défi 204 croqueurs de mots : ROBERT

Défi 204 : Robert Nous fêterons la Saint Robert ! A vous de nous parler des Roberts célèbres ou non, du petit Robert, de la ville de Robert, des roberts, que sais-je encore… !!! En prose ou en rime, et surtout de tenter de nous faire sourire. Robert le cancre Le jour où j’ai rencontré Robert, il venait juste de débarquer de sa ferme nata

Un trop plein

Il faisait sombre, la fenêtre était ouverte mais le bruit de la rue était vraiment infernal. Un bouchon se formait au feu rouge juste en bas de l’immeuble et nous profitions des gaz d’échappement, de la musique à fond dans les voitures car naturellement les glaces étaient baissées. Une canicule, disaient les experts. Nous étions samedi,