Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Forestier Alain

Forestier Alain

Imaginatif et Pleins de souvenirs
Tags associés : societe, societe

Ses blogs

La mémoire du verre ( des ex schweppes)

La mémoire du verre ( des ex schweppes)

L'histoire des hommes et des femmes d'une usine d'embouteillage (Schweppes Gonesse, val d'oise) fermé en 1997,raconté par les souvenirs de l'un des leurs. Suivi de l'aventure Provençale de l'Europèenne d'Embouteillage et desormais de mes réflexions de retraité.
Forestier Alain Forestier Alain
Articles : 886
Depuis : 06/11/2006
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre

Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre

Monsieur Hollande, vous boucher les oreilles ne servira à rien. Le peuple hurle son mécontentement et vous vous obstinez tel un âne bâté. Dans votre bureau insonorisé de l'Elysée, vous devriez savoir qu'un jour ou l'autre l'autruche devra sortir la tête de son trou. Les sourires crispées d'El Komri et les parades De Manuel Vals ne feront i
Un débat pantomime.

Un débat pantomime.

Laissez-moi rire ! Devant nous des mecs nous présentant des recettes pour le pays, recettes qu'ils n'ont même pas élaborer lorsqu'ils étaient eux-mêmes en cuisine. ces personnages qui se permettent de parler de la pauvreté, des travailleurs pauvres mais qui oublient de dirent que s'ils étaient mieux payés, ils n'en seraient pas là ! je vou
Vous êtes dans l'erreur.

Vous êtes dans l'erreur.

Mes amis de la CFDT vous vous laissez abuser par quelques rideaux de fumée du texte El Komri. Examinons un peu les accords d'entreprises. Ils existent depuis longtemps et j'en ai signé. Jusqu'à ce jour, il devait être plus favorable aux conventions collectives, avec la nouvelle loi ce ne sera pas obligatoirement le cas. Imaginez déjà, les pat
Mais elle est où ??

Mais elle est où ??

Ma saint Urbain, celle d'hier au gravier où l'on marchait dans la poussière. Où l'on riait entre copains et copines en grimpant dans les auto- tamponneuses. Où l'on regardait la famille Ducros étirait sa pâte de chique. Où l'on jouait à faire avancer des petites voitures en repoussant des petites balles. Où la musique des guitares des Shad
Monsieur le président.

Monsieur le président.

Je n'irai pas par quatre chemin, vous êtes un Salaud ! En faisant adopter la loi travail en force par le 49.3 vous crachez sur ceux qui vous ont porter au pouvoir. Vous foulez vos engagements aux pieds. Vous ne méritez aucun respect. Vous devriez vous cacher au fond d'un placard de L'Elysée et n'en sortir que pour prendre un grand coup de pied a
Moi...

Moi...

Moi, président, j'ai renié tous mes engagements. Moi, président, j'ai trahi le peuple de gauche. Moi, président, j'ai viré ma cuti à droite. Moi, président, Je me suis agenouillé devant le grand capital. Moi, président, J'ai fait le contraire de ce que j'ai promis. Moi, président, n'ai aucune honte à vouloir me présenté devant les Fran
Vous avez dit République !

Vous avez dit République !

Sommes nous encore en république ? Permettez-moi d'en douter aujourd'hui. Je pense qu'elle a quitté sa tenue de démocratie pour se vêtir des habits de la Monarchie. La caste dirigeante s'arroge tous les droits au détriment d'un peuple de plus en plus opprimé par des lois iniques. Regardez- les avec leurs cohortes d'avocats se tirer blanchis d
Y-a quelqu'un qui m'a dit ...

Y-a quelqu'un qui m'a dit ...

Ah! je ne peux m'empêcher de rire devant l'image de cet individu qui avait jurer qu'on ne l''y reprendrait plus et qui pourtant y était reparti la tête baissée. Cette fois il l'a vraiment la tête baissée ! Bon, il va pouvoir passer son temps entouré de ses avocats pour essayer de se sortir des affaires dans lesquelles il s'est englué. Carla
Le mal à la racine.

Le mal à la racine.

J'enrage de voir ces islamistes sans foi ni loi massacrer des innocents de notre pays. Quand j'entends les discours sécuritaires qui se révèlent des emplâtres sur une jambe de bois, je me dis que la solution radicale est ailleurs. Il faut prendre le mal à la racine. Et la racine est sur le terrain de l'état islamique. Je n'arrive pas à croir
Mon nouveau livre

Mon nouveau livre

Voici un extrait de mon nouveau livre "Les groseilles de l'assassin" Vous pouvez vous le procurez chez les Editions Edilivre 19€ en version papier; 1,99€ en version téléchargeable. Bonne lecture :