Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Thierry BILLET

Thierry BILLET

Ecologiste

Ses blogs

thierry billet

Écologiste annécien
Thierry BILLET Thierry BILLET
Articles : 3710
Depuis : 30/12/2006
Categorie : Environnement & Bio

Articles à découvrir

Dissolution des amis de la terre en HAUTE SAVOIE

J'ai créé en 2005 avec quelques amis les AMIS DE LA TERRE en HAUTE-SAVOIE et publié pendant plusieurs années la "Baleine du Lac" , le périodique qui racontait nos actions notamment contre la modification de la loi LITTORAL portée à l'époque par Bernard ACCOYER et Pierre HÉRISSON. Il s'agissait alors, je vous le rappelle, de réduire les pr

Rousseau et Roussel sont sur un bateau...

Sandrine ROUSSEAU et Fabien ROUSSEL ne sont d'accord sur rien, sauf sur l'essentiel : faire parler d'eux à n'importe quel prix et pour ce faire ne pas hésiter à dire n'importe quoi car ils savent que c'est ce n'importe quoi qui fera le buzz dans les médias. Et voilà le premier qui oppose le travail à l'assistanat, reprenant le discours de l'e

Qu'est-ce qui est urgent ?

Qu'est-ce qui fait qu'une action politique devient URGENTE ? L'actualité permet de l'illustrer, encore un fois à partir des déclarations du Président de la République. Qu'est-ce qui rend une réforme des retraites absolument nécessaire d'ici l'été 2023 alors que le bilan de la dernière réforme n'a pas été tiré et que les organisations

Un DRH qui négocie sa rupture conventionnelle

Maire-adjoint à la Qualité de vie au travail, campagne de publicité pour la rentrée scolaire pour saluer les agents municipaux, ASTORG/LARDET ne manquent pas une occasion de tenter de se disculper de leurs méthodes toxiques de management des agents territoriaux. Dans une collectivité, c'est la Direction des ressources humaines (DRH) qui est e

Sobriété jouissive

Et voilà que la sobriété tant réclamée par les écologistes devient la norme étatique. En lieu et place de l'écologie punitive si décriée, le gouvernement appelle à la sobriété de tous (enfin presque comme le rappelle mon article d'hier) . Avec une telle mine d'enterrement que cette sobriété-là faite de renoncements, de sueur et de l

ASTORG - SADDIER même méthode !

J'ai alerté François ASTORG et la maire-adjointe au social sur l'expulsion imminente d'une famille en leur transmettant mon courrier à l'huissier qui devait organiser l'expulsion avec les forces de l'ordre. Aucune réponse ni de l'une ni de l'autre. Il faut dire que cette famille est connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche et avoir dit

LARDET change encore de cheval !

Ce qu'il y a de bien avec les arrivistes, c'est qu'on n'est jamais surpris par leurs actes : on sait qu'ils osent tout puisqu'aucune éthique ne leur donne matière à réfléchir à leurs actes. L'important est de réussir. C'est l'alpha et l'oméga. Mme LARDET en est l'exemple le plus criant au niveau local. Après avoir été élue députée gr
Diminuer son impact sur le climat en changeant de banque

Diminuer son impact sur le climat en changeant de banque

L’ONG Reclaim finance publie un guide pour choisir une banque qui n’investit pas l’argent des déposant·es dans les activités polluantes, afin d’alléger l’impact climatique de notre épargne . Le secteur bancaire est un large contributeur au dérèglement climatique, car il finance chaque jour des entreprises et des activités polluant
Une solution efficace pour les renouvelables

Une solution efficace pour les renouvelables

ENERGIE PARTAGÉE est une solution nationale efficace pour les énergies renouvelables : ils lancent une campagne de souscription pour renforcer leur capacité d'investissement. Soyons concrets et montrons l'exemple : investissons. Sans oublier qu'une solution locale existe avec LA SOLAIRE DU LAC.
Bernard ACCOYER, nucléocrate en chef

Bernard ACCOYER, nucléocrate en chef

"Face à l'illusion de l'éolien il n'y a , pour tous ces acteurs, qu'une seule option : relancer massivement la filière nucléaire. "La France a des atouts fabuleux : il est de notre responsabilité de harceler l'exécutif, de harceler les élus" pour que soit reconstruite la filière, insiste en conclusion du colloque du 31 mai Bernard Accoyer,