Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jovette Béchard

Jovette Béchard

J' aime , la vie, l' être , la nature, les percussions, le soir, les animaux, créer, découvrir, la musique, regarder, partager, écrire ,cuisiner , marcher , raquetter , sourire ,lire, respirer, les jardins, l' hiver, le printemps, l' été, l' automne , la lune , le soleil , la mer, les rivières .

Ses blogs

Chez-nous c' est comme ça, la vie simplement

Chez-nous c' est comme ça, la vie simplement

Un blog de tous les jours pour vous aider à regarder ce que vous ne voyez peut-être plus !
Jovette Béchard Jovette Béchard
Articles : 395
Depuis : 05/02/2014
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Une plume...

Une plume...

Légère , Qui flotte doucement au gré du vent, là accrochée au milieu de nul part. Je la regarde se balancer au bout de cette branche en ce jour du mois d' août aussi lumineux et léger que cette plume . Quel oiseau a bien pu l'avoir échappé, est-il passé trop près de la branche ? Ou bien s'est elle détachée toute seule et d'un espace à
Il était une fois « Une femme » (36)

Il était une fois « Une femme » (36)

Assise songeuse face à sa fenêtre Mayanna regarde la neige tomber . Elle aime l' hiver . Un vent d' enfer claque sur les murs de la maison , elle se sent bien emmitouflée dans sa couverture de laine. Le bois crépite dans le grand foyer . Engourdie par la chaleur , les yeux-mi-clos elle a cette impression d' être encastrée pour longtemps dans
Aurevoir Bougris .

Aurevoir Bougris .

Hé oui , Mon Bougris a été euthanasié hier . Moi j' étais allée pour le faire soigner mais lui était arrivé au bout de sa vie . Espoir quand tu nous tiens . Le prénom de Bougris . Je l' ai appelé ainsi parce qu' il avait un air un peu bougon et il était gris Bou-gris . LA VIE DE BOUGRIS . Bougris flânait sur ma galerie depuis un an et d
La fièvre du printemps ?

La fièvre du printemps ?

Spacedrum 13 notes (handpan) https://www.facebook.com/yukikoshimoto.official J e regarde par la fenêtre et que vois-je ? La fièvre du printemps qui persiste à mouiller la terre de ses gouttelettes éternelles qui n' en finissent plus de grisonner nos journées déjà un peu plates d' absence de jardinage , car trop tôt pour pouvoir gratifier no